CEDERU/KIBUTUTU -ASBL: Centre de Développement Rural  de Kibututu

 

Identité

Le centre de développement Rural de Kibututu « CEDERU KIBUTUTU » en sigle, est une ASBL sous l’accusé de réception n° F.92/24.883 de la requête en obtention de la Personnalité Juiridique du 1er juin 2015 sous le n° just/SG/20/1047/2015.

Depuis 1973, le CEDERU/KIBUTUTU  a fonctionné comme un service du Département de Diaconie et Développement de la Communauté Baptiste au Centre de l’Afrique jusqu’ à  août 2014.  Son objectif est celui de contribuer à l’amélioration des conditions de vie individuelle et collective des ménages membres de la population de la République publique Démocratique du Congo en général et celles du   Nord Kivu  en particulier.

 

Rayon d’action

Le CEDERU/KIBUTUTU  a comme champ d’action, la République Démocratique du Congo. A présent les actions sont focalisées en  Province  du Nord-Kivu

Siège social

Le CEDERU a son siège social  à Kiwanja (Avenue Baswagha n° 47, Quartier Buturande, cité de Kiwanja) avec une station agricole à Kibututu (7 km sur la route Kiwanja-Ishasha) et un bureau d’antenne à Butembo et à Goma.

Domaines d’intervention

Dans le secteur de développement communautaire, le CEDERU/KIBUTUTU  se focalise sur les domaines suivants :

–       Sécurité alimentaire (agriculture, élevage, pisciculture, apiculture) ;

–       Environnement (mesures d’atténuation et d’adaptation aux effets du changement climatique)

–       Education  non formelle (alphabétisation et formation professionnelle des jeunes et des adultes) ;

–       Eau, hygiène  et assainissement (adductions d’eau potable, aménagement des sources) ;

–       Santé communautaire

–       Structuration des organisations communautaires de base

–       Urgences /Assistance humanitaire, prévention et gestion des catastrophes

Dans le secteur humanitaire, le CEDERU intervient dans les domaines de AME/Abris et La sécurité alimentaire.

Les aspects liés à la Protection, à la paix et transformation des conflits, au genre, au VIH/Sida, à l’Environnement et aux Droits  humains  sont traités comme thématiques transversales

Mission

Accompagner les communautés à la base dans l’éducation, la sécurité alimentaire et l’emploi.

Vision

Une population éduquée, non affamée et en plein emploi

Valeurs

–          Dignité

–          Redevabilité

–          Impartialité

–          Performance

APPROCHES METHODOLOGIQUES

 

-Participation actives des parties prenantes

-L’autopromotion

-La subsidiarité

-Le consortium

-La synergie

-Le réseautage

-Le partenariat

 

Objectifs spécifiques

–          Assurer le renforcement des capacités des communautés à la base pour leur auto-prise en charge

–          Augmenter, diversifier et valoriser la production agro-pastorale et halieutique de la population par la promotion de la recherche et la vulgarisation des intrants et technologies appropriés

–          Amener la population, à travers l’éducation et  la formation, l’appropriation  des connaissances et compétences, à se prendre en charge par la promotion de la culture démocratique, de l’autocritique, du respect des droits humains et la santé.

–          Promouvoir les thèmes transversaux de développement dont  la  protection de l’environnement, les droits humains, le genre, le VIDH/SIDA et la cohabitation pacifique.

–           

Structure

–          L’Assemblée Générale

–          Le Conseil d’Administration

–          La Commission de Contrôle

–          La Direction

Brève historique et réalisations

–       1973 : création du CEDERU/KIBUTUTU avec l’implication des acteurs dont principalement la Communauté Baptiste du Kivu (CBK), actuelle Communauté Baptiste au Centre de l’Afrique (CBCA)

–       1975 : installation du dispensaire, élevage lapin et culture du soja ;

–       1984 : création des comités de développement des villages (CDV), avec l’implication des leaders locaux ;

–       1984 : installation d’un moulin à Kibututu. Cette initiative eut comme impact, entre autre, l’augmentation de la consommation locale de farine des céréales (maïs, sorgho, éleusine…) et la création de l’emploi ;

–       1987 : Partenariat avec Pain Pour Le Monde (PPLM) jusqu’en 1995.

–       1990 : inauguration de l’adduction et sources d’eau potable, avec comme conséquence la diminution des cas des maladies hydriques ;

–       1991 : construction bureaux, dépôt et salle de formation à Kibututu

–       1992 : diffusion des semences améliorées, des nouvelles variétés des haricots, soja, arachide, manioc, patate douce, riz et géniteur de lapin et poule  et début projet de multiplication des semences améliorées de manioc avec l’appui de EPER SUISSE et de la FAO (PRIMUSAM)

–       1993 : initiation des groupes de contact (GC) de vulgarisation agricole et collaboration avec le Service National de Vulgarisation (SNV) ;

–       Evaluation externe du CEDERU/KIBUTUTU par  CORATAFRICA ;

–       1996 à nos jours : partenariat avec Entraide Protestante Suisse (EPER SUISSE) pour des projets de développement communautaire et par moments des projets humanitaires

 

–       1997-2004 : partenariat avec Agro Action Allemande dans la dissémination de semences de haricot et de manioc

–       2002 : 1ère auto-évaluation généralisée (équipe du CEDERU/KIBUTUTU et OB), intégration du Programme d’Education dans le plan global des actions du CEDERU/KIBUTUTU,  et  démarrage du programme de Financement Populaire (FIPO) ;

–       2004 : inauguration des ouvrages de Programme de Réhabilitation des Infrastructures Sociales et de Développement financés par HEKS/EPER ;

–       2005 : intégration du programme d’éducation citoyenne pour une culture démocratique « PACY ».

–       2006-2011 : Partenariat avec la FAO pour le drainage de marais et multiplication de manioc

2006 à nos jours (2015) : partenariat avec le catholic Relief Service –CRS dans la lutte contre les maladies du manioc et du bananier à travers les projets C3P, GLCI et RISE/MYAP

–       2009 à nos jours : partenariat avec Action Aid International (AAI) pour des projets de réinsertion socio-économique  des populations victimes des conflits armés  à Rutshuru,

2011 à nos jours (2015) : partenariat avec OXFAM/Novib dans le renforcement des capacités humanitaires, mise en œuvre des projets d’urgence en faveur des populations déplacées de guerre et retournées dans les territoires de Rutshuru, de Masisi et Nyiragongo.

–       2014 à nos jours : réalisation de monitoring post  distribution (PDM)  et de base line ave PAM

–       Pour ses différentes activités, le CEDERU/KIBUTUTU est en partenariat avec les services spécialisés (SENASEM, IPAPEL, Division du plan, Affaires Sociales, Développement Rural, Actions Humanitaires), et s’associe aux Centres de Recherche (INERA, IITA, CIAT).

–       CEDERU/KIBUTUTU est membre actif des clusters Sécurité Alimentaire  et NFI.

 

Perspectives

La spécialisation du CEDERU/KIBUTUTU comme organisation d’appui au développement est un atout de taille pour la promotion des actions endogènes de l’auto promotion. Le CEDERU/KIBUTUTU est un centre de référence pour la dissémination des semences des cultures vivrières et d’apprentissage en divers technologies et  métiers  (menuiserie, couture, pâtisserie, tissage, etc…). Grâce à un travail fouillé et à un Personnel multidisciplinaire, CEDERU/KIBUTUTU se veut de mettre à la portée des communautés rurales et péri- urbaines des services et produits de qualité selon les différents domaines de son intervention.

Quant aux bénéficiaires accompagnés, le CEDERU/KIBUTUTU promeut l’auto prise en

charge comme booster d’un développement endogène. A cet effet, le CEDERU/KIBUTUTU initie avec les bénéficiaires des activités tirées d’une étude du milieu qui peuvent leur permettre d’accéder aux sources de revenus alternatif par leur travail. Ces partenaires de base bénéficient  d’un suivi de proximité jusqu’à ce qu’ils soient à mesure d’évaluer d’eux-mêmes la valeur ajoutée. 

Somme toute, CEDERU/KIBUTUTU reste un espace ouvert d’apprentissage et de recherche offrant les opportunités d’affaires à exploiter dans l’optique de la réduction de l’extrême pauvreté et la misère.

Dans le cadre de son plan stratégique pour 2015-2024, le CEDERU/KIBUTUTU compte        : 

-Multiplier les stations agricoles selon les zones agro écologiques de la Province, former davantage les agri multiplicateurs pour la diffusion des semences améliorées.

-Renforcer l’approche de développement de chaîne de valeur pour agir avec les autres acteurs engagés dans l’amélioration de revenu du paysan producteur

-Créer des points de vente d’intrants agricoles et d’élevage en vue de les rendre disponibles auprès des producteurs

-Initier des centres de formation professionnelle équipés pour la production et le suivi des finalistes

 

                                                                                 Contacts : cederu2001@yahoo.fr  et  cederu2001@gmail.com