Urgences et premiers secours : des gestes qui sauvent

Agents du Secrétariat Général en tenue de sport pour des exercices du secourisme

Chaque année, 10 000 vies pourraient être épargnées si 1 personne sur 5 est connaissait premier les gestes d’urgence à poser. Mais malheureusement un grand pourcentage de la population est sous informée. Quels sont ces gestes qui sauvent ? Comment réagir face à un accident à la maison, au travail ou sur la route ?  A connaitre d’urgence.

Facilitateurs en pleine explication d’un cas accident AVC ou routier

C’est dans cette optique que les agents du secrétariat général de la CBCA ont été renforcés sur les gestes de premiers soins d’urgences au bureau du SG en date du 23 Oct 2018. Vu le contexte dans lequel la communauté vit aujourd’hui, il est important de mettre un accent particulier sur le comportement à adopter lorsqu’il s’agit d’un accident, catastrophe, incendie, etc. Dans ce cadre, la CBCA a fait appel à 3 acteurs humanitaires de la croix rouge pour former les agents sur les gestes à poser devant un danger soit dans les mesures de prévention pour sauver des vies. Il s’agit de donner correctement l’alerte, aider une personne inconsciente ou sur le point de s’étouffer, protéger les victimes d’un accident de la route en attendant les secours…

Certains gestes simples peuvent sauver des vies s’ils sont pratiqués rapidement et correctement, bien que rien ne remplace la pratique. SÉCURISER, SURVEILLER, ALERTER ET AGIR, principe à noter.

Les facilitateurs ont focalisé parmi plusieurs, sur les gestes à poser d’urgence quand il s’agit :

  • D’un accident routier
  • D’une fracture au niveau de la colonne vertébrale, la tête, etc
  • Accident d’une femme enceinte
  • D’une AVC
  • Crise épileptique
  • Incendie
  • Brulure
  • Etranglement au niveau de la gorge
  • Piqure par un animal venimeux
  • Saignement ou blessure
  • Hémorragie etc

Prenons un exemple des gestes à poser lorsqu’il y a saignement :

Lorsque le sang coule de façon continue de la plaie, une pression doit être exercée directement sur celle-ci afin d’arrêter le saignement :

  • Eviter, si possible, tout contact avec le sang de la victime : demandez-lui de comprimer elle-même sa blessure.

    Agents dans la grande salle en pleine séance

  • Sinon, exercez une pression directement sur la plaie avec vos mains protégées (gants jetables, sac plastique ou linge).
  • Allongez la victime en position horizontale.
  • Demandez à une personne présente d’alerter les secours ou faites-le vous-même si vous êtes seul.
  • Si la plaie continue de saigner, comprimez-la encore plus fermement.
  • Poursuivez la compression sur la plaie jusqu’à l’arrivée des secours.
  • Si vous devez vous libérer (par exemple pour aller donner l’alerte), appliquez un tampon relais pour remplacer votre compression manuelle.
  • Laver les mains après avoir effectué ces premiers secours.

La formation était tellement pratique de telle manière que les agents ont eu à s’exercer les uns après les autres. La matière était d’actualité, riche et intéressante. Une proposition d’organiser une autre session a été émise par tous les participants motivés d’acquerir plus d’information car dans plusieurs cas, on a difficile à intervenir car on ne sait pas ce qu’il faut faire à premier. Débutée à 9h00, la formation a pris fin à 13h00, sous la houlette conjointe du Secrétaire Communautaire Me Christian Sondirya et le Dr Muyonga, Directeur du Département de la Santé CBCA.

Par Hulda Vagheni

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *