Les délégués, hommes et femmes venus du rayon d’action du Poste ecclésiastique de Goma se sont réunis en session ordinaire de leur Assemblée annuelle à la paroisse 3ème CBCA Goma-Ville du 7 au 8 Juin 2022, sous le thème : « le Saint Esprit dans la vie du vrai disciple du Christ », tiré du livre d’Esaïe 61 : 1-3. Plusieurs personnalités ecclésiastiques ont répondues présentes à ces assises entre autres des anciens mandataires de la CBCA, anciens Pasteurs Surveillants et pasteurs évangélistes du Poste Goma, pasteurs paroissiaux, des diacres et anciens de l’église des différentes paroisses du poste, des responsables des tous les services et structures du ressort du poste Goma ainsi que certaines personnalités invitées à participer à ces travaux de deux jours. Au menu des échanges, plusieurs questions sur la vie de l’église dans le Poste Goma ont été débattues et les résolutions ont été adoptées pour le prochain exercice avant la prochaine assemblée. Pour cette session, c’est le Révérend Master Festo Tsongo qui a tenu le marteau de la présidence, assisté dans son équipe par le Révérend Karekezi à la vice-présidence, Révérend LaTerre et Madame Samehe au Secrétariat.

Pour rappel, l’assemblée Poste se réunit une fois par an en session ordinaire et est convoquée par le Pasteur Surveillant ou, en cas d’absence ou d’empêchement de celui-ci, par le Pasteur évangéliste du Poste de concert avec le Président de l’Assemblée du Poste ou son adjoint. L’Assemblée du Poste se réunit en session ordinaire après les assises du Conseil de Poste et avant la tenue de l’Assemblée Générale de la Communauté, d’après le ROI de la CBCA en son article 137, paragraphe 2 du chapitre 5.

Au cours de cette assemblée, différents exposés notamment sur la Mutuelle de Santé Communautaire présenté par Mme Judith MWENGENINDI et Dr Josué MUHASA ; les notions fondamentales sur les principes administratifs dans la CBCA développés par Me Jacques NZANZU, chef de service JPSC, ce,  conformément à la résolution de la 42ème session de l’Assemblée Générale de la CBCA tenue à Goma en 2021 ayant décidé que les principes administratifs puissent être vulgarisés dans toute la CBCA en vue de contribuer au renforcement des capacités opérationnelles de la CBCA en lien avec le fonctionnement de son administration. Ce qui devra palier aux nombreux défis de gouvernance, notamment dans les églises locales.

À la clôture de ces assises, les participants ont adressé à l’autorité étatique leurs inquiétudes dans une déclaration lue et rendue publique sur la situation sécuritaire qui prévaut dans la province du Nord-Kivu malgré l’instauration de l’état de siège. Une déclaration dans laquelle on pouvait lire : « nous compatissons avec les populations victimes des atrocités et affres de cette agression, dont certains ont perdu les leurs, les autres y compris les femmes et les enfants, se sont déplacées abandonnant leurs biens, puis se retrouvant sans abris ni aucunes assistances socio humanitaires ; sans compter l’impact négatif sur la vie de l’église, et sur ses infrastructures… ainsi, conscients de la gravité de cette situation qui met en péril la survie de notre société et, déterminés à défendre les valeurs de l’évangile qui condamnent la violence sous toutes ses formes, et nous sentant interpellés par les paroles du prophète Ezéchiel : si la sentinelle voit venir l’épée, et ne sonne pas de la trompette ; si le peuple n’est pas averti et que l’épée vienne enlever à quelqu’un la vie, celui-ci périra à cause de son iniquité mais je demanderai son sang à la sentinelle ». Plusieurs recommandations ont été adressées aux autorités à différents niveaux pour qu’ensemble chacun en ce qui le concerne pour le bien de tous et la paix en République Démocratique du Congo.  

 

Par Francis IDUMBA