C’est ce lundi 07 février 2022 en présence des autorités locales, les infirmiers titulaires de 10 centre de santé concernés par ce projet, le médecin chef de zone de santé d’idjwi, le délégué de la coopération Suisse, les acteurs de la société civile ainsi qu’une forte délégation de la haute hiérarchie de la 3e CBCA, que le Directeur du Centre de Promotion Rurale (CPR/Idjwi) Euphraïm KIVAYAGA s’est exprimé sur le bien fondé de ce projet. L’objectif pour lui, c’était que toutes les parties prenantes comprennent les résultats attendus et de manière à mieux soutenir le projet des son lancement afin qu’il arrive bon port.

“Nous avons ciblés 10 aires de santé dans la zone de santé rurale d’idjwi, 05 en chefferie Ntambuka et 05 autres en chefferie Rubenga selon le moyen mis en notre disposition.
Il s’agit des aires de santé de bwina, kasihe, Nyakalengwa, chamahiri, Mpene, shayo, Kihumba, bugarula et misimbwe. Toujours dans ce projet nous aurons à faire une réhabilitation majeure de l’addition d’eau potable de buruhuka et Bunyakiri en faveur de la population locale. En même temps, 2100 indigents seront appuyés dans les activités génératrices de revenus”, dixit Euphraïm Kivayaga.

De son côté, le chef des programmes santé et nutrition au sein de la coopération suisse M. Eustache DUNIA, a souligné que la Suisse a su identifié une particularité d’idjwi par rapport à d’autres territoires du point de vue de l’accueil et l’hospitalité de sa population, la paix et la proximité des autorités à tous les niveaux.
Il a invité par ailleurs la population d’idjwi à travailler toujours avec les autres et non les uns contre les autres.

Pascal MUNOKA MABIRA, Trésorier communautaire et Directeur du département des finances de la CBCA, alors Délégué du Président et Représentant légal de la 3e CBCA à cette cérémonie, a promis une gestion saine des ressources allouées à ce projet respectant les principes de la redevabilité pour atteindre les objectifs assignés à ce projet.

Notons que le projet intégré de nutrition et de santé dans la zone de santé rurale d’idjwi est financé par la Direction du développement et de la Coopération Suisse pour une durée de trois ans.

Par Richelieu Byamana