Clinique mobile des spécialistes de la CBCA

La République Démocratique du Congo est parmi les pays d’Afrique dans lesquels les spécialistes se concentrent en milieu urbain. Les milieux ruraux dans lesquelles se trouvent un bon nombre de la population n’accèdent pas aux services spécialisés. Puisque tout être humain a droit à la santé, et vu les besoins réels en soins spécialisés dans les hôpitaux de la CBCA situés dans des milieux reculés, le Département de Santé de la CBCA a, pendant 12 jours d’affilé, planifié des cliniques mobiles des spécialistes pour sa première tournée du 6 au 18 Javnier 2021 dans les Hôpitaux Généraux de Référence de Mambowa et de Katwa au Nord Kivu.

Les trois médecins spécialistes, de gauche à droite : Dr Mathe, Dr Munyumu, Dr Katswere

Parti de Goma le 6 janvier, l’équipe composée de trois médecins spécialistes, Dr Jeff K Mathe (Gynécologue), Dr Jacques Munyumu (Pédiatre) et Dr Josaphat Katswere (Chirurgien), a atterri à Beni/Mavivi, avant de se rendre d’abord à Mambowa où elle fut accueillie au Bureau de la Zone de Santé de Biena. Ainsi, après quatre jours de travail à Mambowa, l’équipe a repris son chemin pour Katwa où elle a travaillé jusqu’au 17 Janvier avant de retourner à Goma via Beni.

En plus des exposés en gynéco-obstétrique et en pédiatrie visant le renforcement des capacités du personnel soignant, au cours de ces cliniques, plusieurs consultations et interventions gynécologiques, pédiatriques et chirurgicales ont été réalisées par cette équipe de trois médecins spécialistes en collaboration avec des médecins de chaque hôpital visité.

Les différentes populations bénéficiaires de ces consultations et interventions, allant parfois jusque tard dans la nuit, ont exprimé leur souci de voir ces genres d’occasions se multiplier avec une durée suffisamment prolongée pour une meilleure prise en charge. Elles n’ont pas également manqué de remercier la CBCA pour cette précieuse initiative qui va au-delà de ses seuls membres.

 

La Rédaction

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *