Partager la bonne nouvelle, grâce et foi en action

Tel a été le thème autour du quel ont tournées différentes réflexions pendant les assises du 8e Assemblée General de la Mission Evangélique Unie MEU, tenue à KIGALI du 29 septembre au 8 Octobre2016 à Nyamatta Golden Tulip Hotel.

vem2

Tout a été précédé par beaucoup d’autres événements parallèles. Tel est le cas de la consultation sur le changement climatique,  la pré-Assemblée de jeunes tenue à Isano à Kigali, un centre d’accueil appartenant à l’Église presbytérienne du Rwanda. Ici, les jeunes délégués des Eglises membres de la MEU ont eu le temps d’échanger et se préparer pour leur participation effective aux assises de l’AG.

les femmes deleguées de des eglise membres de la MEU à SHYOGWE

les femmes deleguées de des eglise membres de la MEU à SHYOGWE

 

 

Les déléguées de femmes de leur côté se sont réunis à Gitarama dans le diocèse de Shyogwe de l’Église anglicane au Rwanda pour également se préparer à l’Assemblée générale en mettant ensemble des réflexions sur des questions spécifiques les concernant qui seront exprimées au cours de l’Assemblée générale.

Des élections

Par ailleurs, l’Assemblée générale a élu quatre représentants de l’Afrique, l’Asie et l’Allemagne, respectivement au conseil de la Mission Evangélique Unie.

Nouveau Moderateur de la MEU

Nouveau Moderateur de la MEU

Les 63 délégués de onze pays comprenant les 37 églises membres, ont élu le théologien indonésien Willem T.P. Simarmata comme MODERATEUR pour les quatre prochaines années de la nouvelle législature. Simarmata, qui a dirigé la plus grande église protestante en Indonésie HKBP jusqu’à récemment, a une longue histoire avec MEU. Il était un ancien titulaire d’une bourse d’études MEU et un membre de la première Assemblée générale à Bethel, il y a 20 ans où la MEU internationale avait été décidée. Au cours des huit dernières années, il a été membre du conseil. Simarmata a exprimé sa gratitude pour la confiance qui a été attribué à lui par tous les délégués. Il était le seul candidat pour le poste de modérateur.
En outre, les délégués ont élu quatre membres de chaque région dans le conseil. La région Afrique est représentée par les membres du conseil suivants: Jane Ewoule du Cameroun, Daphne Guriras de la Namibie, Mgr Abednego Keshomshahara de la Tanzanie et l’évêque Jered Kalimba du Rwanda. La région Asie est représentée par: Rev. Rosmalia Barus, Tetty Aritonang et Éphore Rumanja Purba, tous de différentes églises dans le nord de Sumatra, en Indonésie, ainsi que par Mgr Reuel Marigza des Philippines. La région allemande est représentée par Marion Unger de l’Église Rhénane, Helga Rau de l’Eglise évangélique de Hesse et Nassau, Rev. Ulrich Möller de l’Église Westphalien ainsi par le révérend Thomas Fender de l’Église réformée. À côté du modérateur et les douze représentants des régions un siège du conseil est réservé pour la jeunesse de la MEU, poste actuellement  occupé par Diotim Meyer de la Rhénane Eglise en Allemagne.

Du bureau Régional de la MEU Afrique

Le bureau régional MEU à Dar-es-Salaam (Tanzanie) sera désormais dirigé par le Dr Rév Muke Nagaju à partir du 1er Novembre 2016, en remplacement du Rév. Sendoro qui est appelé pour d’autres fonctions par son Eglise. new-uem-dar-leaderDr.Nagaju a été envoyé par l’Eglise Evangélique-Presbytérienne du Rwanda (EPR) pour servir MEU dans sa nouvelle qualité de secrétaire exécutif adjoint pour la région Afrique.

La MEU est également entrain d’élargir de plus en plus ses relations. L’Assemblée générale a énoncé l’intention d’admettre l’église Rhénane de l’Afrique du Sud pour être le 37e  membre  MEU.

L’Assemblée générale prend généralement lieu tous les deux ans en Afrique, en Asie et en Allemagne. Les délégués décident de l’orientation stratégique et le budget de l’organisation internationale de la mission. C’est avec satisfaction que ces assises ont été clôturées en date du 8 octobre 2016.

Par Hulda Vagheni

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *