Nécrologie : Le Rév. Pasteur Muhindo Kitsungu n’est plus

Le Révérend pasteur MUHINDO KITSUNGU était  pasteur évangéliste du poste ecclésiastique de Busaghala en territoire de Beni. Il a été lâchement assassiné dans la nuit du 21 au 22 février 2016  par des hommes en armes non autrement identifiés. Les faits se sont passés en ville de Beni dans le Quartier BUTSIRI en commune de MULEKERA.

En effet, pendant  que le pasteur venait de terminer sa mission de service en ville de Beni et qu’il était hébergé au domicile de son frère, le nommé KAKULE KITSUNGU, vers minuit  des hommes en armes ont fait irruption dans la maison et ont tiré à bout portant sur le pasteur et  sur son cousin du nom de KAMBALE MWANGAZA. Les deux en sont morts sur-le-champ.

Devant cette macabre situation, la Communauté Baptiste au Centre de l’Afrique exprime sa profonde tristesse et dénonce avec énergie l’assassinat de son pasteur, ainsi que les nombreux cas de tueries perpétrées dans son rayon d’action.

La CBCA exprime ce qui suit :

  • Elle dénonce avec énergie l’assassinat de son pasteur, ainsi que les nombreux cas de tueries perpétrées dans son rayon d’action, particulièrement en Province du Nord-Kivu ;
  • Elle demande qu’une enquête soit diligentée afin que  les auteurs de cet ignoble crime soient arrêtés, poursuivis en justice et condamnés ;
  • Elle demande aux pouvoirs publics de déployer suffisamment de moyens pour la protection de la population et ses biens ;
  • Elle soutient les efforts de paix et de cohabitation entre toutes les communautés au Nord-Kivu.

Par ailleurs, elle demande à la MONUSCO de prêter mains fortes aux autorités judiciaires pour qu’une enquête soit diligentée afin que  les auteurs de cet ignoble crime soient arrêtés et poursuivis en justice.

Aussi, elle appelle la MONUSCO à appliquer son mandat, celui de protéger la population congolaise en général et celle du Nord-Kivu en particulier qui est victime de nombreuses violations des droits humains.

La rédaction

2 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Répondre à christine Musongya Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *