« Les violences basées sur le genre et les violences sexuelles fragilisent la femme à s’intégrer dans la société pour développer son potentiel en entièreté. Quel est son rôle et celui de l’homme pour s’assurer d’un futur moins frustrant ?»

Du 17 au 19 Octobre 2016, dans le but de renforcer la capacité du leadership féminin dans les églises et la société, un atelier de formation sur les violences basées sur le genre, un atelier de formation a été organisé au centre Rudolf à Goma réunissant certains femmes leaders de la CBCA ville de Goma et de l’Eglise Presbytérienne du Rwanda ; certains pasteurs et quelques hommes de service homme et famille de ces deux communautés. Les réflexions ont tournés autour des indices de la violence basées sur le genre dans toute sa forme, dans l’Eglise et dans la société.

Organisé et facilité par Mme Rév. UTE en Provenance de l’Allemagne, en collaboration avec le Département femme et Famille de la CBCA,  elle a martelé dans ses interventions, sur la compréhension de certains concepts tel que ce qu’on comprend de l’égalité dans la diversité, la description du rôle de l’homme et de la femme dans la société, la perception de l’église sur la femme et  l’homme.

Elle a expliqué comment les sociologues donnent une distinction un peu claire par rapport au genre qui est à distinguer du sexe.

Sa méthodologie participative de travail dans les groupes pendant toute les sessions a permit aux participants d’examiner en fond certains cas des viols basés sur les genres dans différents endroits en société et même dans les ménages. Avec de exemples tirés de la Bible tel que l’histoire d’Amnon et Tamar, celle du Roi David, il a été révélé que le pouvoir sur la femme est un facteur qui influe les actes de certains hommes à continuer à briser la dignité de la femme dans son sens vrai à être respecté.

Depuis environ deux  décennies, la RDC est secouée par de crises multidimensionnelles. le pays, bien que potentiellement riche, traverse une situation hostile et la femme et les enfants sont victimes dans la plupart de cas. Plusieurs violences s’observent à différents niveaux dans la société, voire même de violences domestiques. La masculinité est perçue par la plupart de gens comme un outil d’autorité à appliquer sur la femme dans diverses dimensions.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *