Le Pasteur Surveillant de la CBCA Bwatsinge réconforte les fidèles de Miriki

Après les massacres du 08 janvier 2016 commis par les groupes armés à Miriki à l’Est du territoire de lubero au Nord-Kivu, le Rév. Kakwire Kavunga, Pasteur Surveillant de la CBCA Poste Bwatsinge, s’est rendu lui-même sur le lieu pour compatir avec les habitants de Miriki.  C’était la journée du 14 janvier 2016 que le Pasteur a transporté dans sa voiture les journalistes et les dirigeants de la société civile de Kirumba à Miriki.

S’appuyant sur Exode 14 : 13, le Pasteur Kakwire a exhorté les victimes de ne pas avoir peur. Il a poursuivi, qu’ils verront comment  Dieu les délivrera. L’Eternel qui avait combattu pour les Egyptiens combattra pour vous aussi et vous, gardez silence  et vous ne reverrez plus jamais ces inciviques, a-t-il rassuré la population de Miriki après l’enterrement.

Selon le Pasteur Kakwire, 18 innocents avaient été tués le 08 janvier 2016 dans la localité de Miriki. Pour Mr Charges Bambara, directeur de l’information publique de la MONUSCO, ce sont les FDLR qui sont auteurs de ces massacres, car c’est eux qui sont présents dans cette zone. Il a reconnu que la MONUSCO ne peut pas être partout au même moment, surtout que ces éléments FDLR ont opéré avec les armes blanches. C’est après avoir commis leur sale besogne qu’ils ont tiré en l’air. Alors, les FARDC ont réagi et les forces de la MONUSCO ont encerclé le site. Malheureusement, selon Charles Bambara aucun assaillant n’a été arrêté. Il a indiqué que la section droit de l’homme de la MONUSCO est sur le terrain pour mener une enquête afin d’établir les responsabilités.

La population qui avait fui en masse le long de la route Kanyabayonga – Kaseghe est en train de retourner timidement au bercail. En tant qu’église, le Poste Bwatsinge préconise une deuxième descente dans les prochains jours, avec  une équipe mobile d’Evangélisation du Poste renforcée par  la fanfare.

Par Kambale  Kazi

 

 

 

1 réponse

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *