Assises du 71e comité exécutif de la communauté Baptiste au Centre de l’Afrique

Depuis le 25 au 27 février 2019, le centre d’accueil Cap Tuneko a servi de cadre des assises du comité exécutif de la CBCA, autour du thème : Uwakili na ufuasi bora kwa ajili ya matengenezo ya Kanisa, 1Chroniques 29 :10-20 ( bonne gestion de l’église pour la réforme sociale et spirituelle). Ces assises entrent dans le cadre d’évaluer le niveau d’exécution de décisions de son Assemblée générale  tenue en ville de Butembo en 2018.

Dans un culte chaleureux de ce 26 février tenu au temple Virunga, les membres ont été accueillis par plusieurs fidèles de la  CBCA, culte qui a constitué le début d3s activités de cette rencontré.  Dans son message de méditation,  le Président et représentant légal de la CBCA, le Rév. Dr Samuel Ngayihembako a exhorté les participants à ce culte à vivre la vie du disciple de Jésus en exerçant le service aux autres, chercher les intérêts des autres en premier et à apprendre à aimer et se pardonner mutuellement pour qu’ainsi le monde parvienne à croire que Dieu est vivant. Prenant la parole,  le Dr Timothée Mushagalusa, président de l’Assemblée Générale de la CBCA a présenté ses remerciements aux fidèles, au Poste Goma pour cet accueil réservé aux membres, tout en présentant avec plus de détails les objectifs, avant de déclarer officiellement ouvert ces assises du comité exécutif. Parmi les éléments saillants de l’ordre du jour de ces assises était figurée la remise du certificat d’honorariat au Rév. Dr Kakule Molo pour avoir servi avec dynamisme et excellence, la CBCA pendant plus de 12 ans ; l’évaluation de la reforme déjà mise en application dans la CBCA, mais également un exposé sur l’échange d’expérience sur le discipolat à Nairobi, échange tenu à Nairobi avec la participation d’une équipe de 13 serviteurs en provenance de la CBCA. Il est à noter qu’une conférence sur la situation politique du pays, la RDC a été présentée par le Prof Kennedy, prof de l’ULPGL Goma. Les assises du comité exécutif de la CBCA ont été sanctionnées par la lecture d’une déclaration politique de la CBCA, en ce moment où la RDC connait pour la première fois depuis son accession à l’indépendance, le transfert du pouvoir au sommet de l’Etat, d’une manière paisible, dans un contexte épidémiologique, la présence de la maladie à Virus Ebola dans l’un de ses provinces, le Nord Kivu qui connait aux mêmes moments des tueries et massacres répétitifs de sa population.

Plus de 50 personnes ont pris part à ces assises de deux jours allant du 26 au 27 février 2019,  parmi eux les pasteurs surveillants de 18 Postes ecclésiastiques de la CBCA, les membres exécutifs, les directeurs de départements et quelques membres du staff du Secrétariat Général de la CBCA.

 

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *