La JPSC sensibilise sur la protection de l’environnement !

Membre de la JPSC entrain de sensibiliser les passants sur la protection de l’environnement

Dans une campagne lancée en ville de Goma le vendredi 7 Janvier 2021, la Commission Justice Paix et sauvegarde de la Création a effectuée des tournées dans plusieurs ruelles de la ville auprès de toutes les couches des habitants en les invitant à rendre de façon permanente l’environnement propre. À travers des messages de bouche à l’oreille et bien d’autres imprimés sur des affiches accrochés dans plusieurs endroits publics de la ville, la JPSC a invité chaque citoyen à vivre de façon à ne pas contribuer à la destruction de l’environnement. Et qu’il devrait plutôt agir activement pour protéger et garder son environnement de toute dégradation, notamment en assurant une bonne gestion de ses déchets, en plantant des arbres, en faisant une exploitation rationnelle des ressources naturelles et s’interdisant de poser tout acte de nature à contribuer à la dégradation de l’environnement.

Affiche format A3 collé sur un mur le long d’une voie publique…

La gestion de la création fut confiée par Dieu à l’homme afin de lui assurer une base matérielle et un tremplin pour son développement spirituel. Le quotidien humain face à la nature devrait donc être marqué par le respect de ce qui appartient à Dieu (l’homme est gestionnaire, et non propriétaire) et le fait que tout élément sur terre a son rôle à jouer dans la création, pour le bien-être de l’homme et l’harmonie de l’ensemble des créatures.
De multiples initiatives actuellement au sein de la société et spécifiquement au sein de l’Eglise ont abouti à proposer de consacrer un temps particulier pour la sauvegarde de la Création. Raison même de cette grande initiative de la JPSC auprès des gomatraciens dans sa campagne « Je contribue à rendre propre mon environnement ». L’objectif principal étant que chaque citoyen s’engage à ne plus jeter des déchets sur la route et les places publiques, à faire la promotion des emballages biodégradables, à entretenir sa poubelle de façon ordonnée et séparer les déchets biodégradables de ceux qui ne le sont pas, à organiser la séparation des déchets selon différentes destinations (compostage pour les matières organiques, réutilisation des matériels susceptibles d’être réutilisés, recyclage des matières recyclable…)

Par Daniel Muyisa Beltchatsar

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *