La femme pour le changement climatique

« La femme doit aussi s’impliquer dans la lutte contre le réchauffement climatique »  telle a été le fondement de l’exposé de Mme Judith Mwenge, secrétaire du département femme et famille CBCA, à l’occasion des assises de l’Assemblée annuelle du Service Femme et famille du Poste Ecclésiastique CBCA Buturande situé à Kiwanja Rutshuru. Ces assises ténues au temple de la CBCA Kiwanja du 26 au 27 Mars 2019 ont rassemblées une quarantaine de femme venues de tous les coins où sont opérationnelles les paroisses du Poste notamment, le groupement de Bwisha, Binza et une partie de Bwito. Le réchauffement climatique étant un grand défi auquel font face les habitants de cette région où la plus grande partie de la population vit des activités agricoles. Prenant en compte les questions du changement climatique, les femmes se trouvent déjà face à de nombreuses difficultés pour mener à bien leurs activités domestiques et agricoles. Elles ont moins accès aux formations organisées par les coopératives agricoles, elles accèdent moins facilement au micro-financement et sont souvent ignorées dans les prises de décisions locales. De plus, comme elles sont rarement propriétaires de leurs terres, leurs droits ne sont pas reconnus le plus souvent. Quand vous mettez tout ça face à l’impact du dérèglement climatique sur les rendements agricoles et l’élevage, ça complique sérieusement le quotidien des femmes.

À cause du réchauffement climatique, les épisodes de sécheresse sont plus nombreux et plus graves, provoquant de véritables situations de famine, comme c’est le cas en ce moment en territoire de Rutshuru.

La femme jouant le plus grand rôle quant à ce, il s’avère indispensable de l’outiller et l’impliquer dans les actions de lutte contre le réchauffement climatique tel que le reboisement ainsi que d’autre initiatives de techniques agricoles plus avancées. Pour chuter, Mme JUDITH MWENGE a rappelé aux femmes leaders présentes, les règles administratives de reportage à la hiérarchie, les sensibilisants à la collecte de la bourse locale pour la promotion de l’éducation de la femme.

Présidées par Mme Kavira Kamuha, présidente du service femme et famille accompagnée de sa secrétaire Mme Aline Mashauri, les assises ont pris fin la soirée du 27 Mars avec les encouragements du Révérend Pasteur Surveillant SYAIKOMIA NGANZA, présent dans la rencontre.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *