La commission Technique Justice dans sa réunion annuelle

Comme tous les ans avant la tenue de l’Assemblée Générale de la CBCA, la Commission Technique Justice (CTJ) a, une fois de plus cette année 2019 réunit plusieurs membres de la JPSC, chefs d’antennes et bien d’autres programmes pour des assises de trois jours. A partir de ce mardi 9 Juillet, les différents participants, au sein du Centre d’Accueil Tuneko de Goma, ont réfléchis sur plusieurs points concernant la Commission Justice paix et sauvegarde de la nature.

Pour commencer le programme de ces assises, le Président communautaire et Représentant Légal Révérend Docteur Samuel Ngayihembako a débuté la réunion par un cantique du livre des chants « Louange à l’Eternel » : Qu’il fait beau à Ton service, suivi ensuite d’une courte méditation tirée de l’Epitre de Paul aux Romains 8,18-23. Ces assises de la CTJ ont été centrées sur le thème Protéger la vie des créatures selon la justice pour réforme de l’Eglise et de la société, thème qui a essentiellement constitué le gros du message de la méditation du jour.

Dans son speech, le RL et Président Communautaire a rappelé ses auditeurs que, comme chrétiens, nous sommes appelés à vivre selon la justice, non pas seulement pour réclamer la nôtre, mais bien plus celle des autres. L’attitude du chrétien se fonde sur la justice, acquise gratuitement, et que nous sommes censés vivre avec les autres créatures. Certaines expressions sont ici importantes dans le langage de Paul : la création soupire, gémit, souffre… c’est-à-dire que la création elle aussi (humaine, végétale…) subit les conséquences de la chute de l’homme. Et c’est exactement, toute cette création sans exception qui attend le salut du fils de l’homme. Ce salut ne s’inscrit pas seulement sur l’aspect anthropologique qui, pourrait passer sous silence la dimension collective voire cosmologique même du salut. Cela fait que, accomplir la loi de Dieu, est bien plus au-delà du fait d’aimer Dieu seul, mais aussi les autres. Le salut ne se vit pas seul, pour qu’il soit véritablement le salut, il doit être vécu avec les autres. En observant un peu les comportements humains ont peut comprendre même cette dimension cosmologique qui s’encre en nous humains ; quelqu’un qui finit de construire sa maison, il se fait dans la plupart des cas entouré par d’autres créations : plantes et au besoin d’autres espèces animales…

Les douleurs dont parle Paul, sont des douleurs d’enfantement, compte tenu de la perspective avenir, leur finalité est la gloire, de loin comparable à celles-ci. Cependant, pour y parvenir, les chrétiens sont invités à travailler eux aussi sur leur salut tout en sachant qu’aujourd’hui et après, c’est Dieu qui aura fait l’essentiel. La création attend son salut de ceux qui sont appelés fils de Dieu à la suite de Jésus-Christ, afin que vienne ce jour où non seulement nous mais bien plus toute la création, parviendront au salut. Dans la justice, nous acceptons que l’autre soit là, qu’il occupe sa place, qui qu’il soit (d’espèce humaine, animale ou végétale). Mais que dire des espèces dangereuses dans notre environnement (serpent…) ? Nous devons certes nous protéger d’elles, sans envisager des mesures exterminatoires de celles-ci, mais avec des attitudes qui aident à protéger leur vie.

La commission technique justice doit encore penser plus afin d’aider la communauté toute entière à entreprendre des activités qui permettent de protéger la vie dans toute ses formes… Les différentes propositions, recommandations et résolutions devront être soumisses à l’Assemblée Générale de la Communauté pour adoption et mise en œuvre, dixit le Président communautaire pour clôturer la méditation du jour. C’est en ces propos qu’il a ensuite déclaré solennellement ouverts les travaux de la Commission technique justice.

Après cette intervention, le Secrétaire Communautaire et Coordonnateur de la JPSC, Me Christian Sondirya, a remercié le Président pour avoir répondu présent à ce rendez-vous. Il a ensuite présenté les participants à ces travaux, le programme et les objectifs de cette rencontre. Une photo souvenir a été prise après cette première étape de la journée aux côtés du Président et Représentant Légal de la CBCA, avant qu’il ne prenne congé des assises

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *