La CBCA se lance dans l’approche de la gouvernance participative

La Commission Justice, Paix et Sauvegarde de la Création (JPSC) de la CBCA, exécute conjointement avec le Département de Diaconie et Développement (DDD), depuis juin 2017 le projet intitulé « Promotion des stratégies pour une intervention efficace des Organisations de la Société Civile (OSCs) en faveur du peuple congolais », lequel bénéficie de l’appui financier et technique de l’Union Européenne, via l’ONG Britannique Christian Aid. Ce projet qui s’inscrit dans le cadre de la gouvernance participative consistant dans la mise en place d’un cadre réunissant les Organisations de la Société civile et les autorités administratives locales et visant le rapprochement entre les gouvernants et les gouvernés autour de la prise en charge des problèmes de communautés locales. C’est dans ce cadre que la CBCA avec l’appui de Christian Aid a lancé la formation des acteurs des OSCs en début du mois de juin 2017, afin de les restructurer en réseau dans le but de constituer un noyau fort de plaidoyer. Ce noyau travaille à travers la Cellule de Liaison Parlementaire (CLPP) dont la mission est de :
– Mener des actions auprès de l’Assemblée Provinciale sur base des besoins et des aspirations des communautés locales collectées par les bureaux de développement et la JPSC de la CBCA pour qu’enfin, les édits ou autres actes réglementaires votés, prennent en compte les desideratas de la population,
– Vulgariser les décisions prises qui reflètent les opinions de la base (population) aussi bien au bureau de développement qu’a la population toute entière,
– Créer une bonne interaction entre la Cellule de Liaison Parlementaire Provinciale (CLPP) et les élus provinciaux/nationaux ou autorités locales en vue de baliser le chemin pour ses actions mais de rapprocher les élus de leur base ainsi que les gouvernants de leurs gouvernés car il y a un trou béant entre les gouvernants et les gouvernés.
Les CLPP ont été mises en place dans le cadre dudit projet dans la Province du Nord-Kivu (Goma et Butembo), du Sud-Kivu (Bukavu), et de la Tshopo (Kisangani) ; et plusieurs activités ont été organisées, entre autres les séances d’analyses sociales.
C’est ainsi qu’en date du 27, 31 Aout et 08 Septembre 2017, des séances d’analyses sociales ont été organisées en Communes de Goma et Karisimbi en ville de Goma. Plusieurs problèmes ont été relevés, notamment :
– Pénurie d’eau potable et factures élevées de la Regideso ;
– conflits fonciers parcellaires et d’héritages ;
– insécurité récurrente, vols à mains armées et kidnappings (enlèvements) ;
– incendies et absence des véhicules anti-incendie et des voies d’accès pour éteindre le feu ;
– insalubrité liée a l’absence d’une politique de gestion des déchets et immondices ;
– insuffisance du courant électrique et factures élevées de la Snel ;
– politisation et éthnicisation des établissements supérieurs et universitaires publics dont l’UNIGOM, l’ISTA, l’ISC, l’ISTM, l’ISTOU, ce qui est a la base des conflits récurrents entre étudiants ;
– absence des parkings et de stationnement des véhicules ;
– manque d’aménagement des axes routiers des quartiers ;
– tapage nocturne et diurne des chambres de prière et des buvettes ;
– sursaturation des cimetières, il est important de lotir un nouveau cimetière ;
– prolifération des Instituts Supérieurs détruisant la science ou l’éducation ;
– prolifération des buvettes, servant des maisons de tolérance pour les viols des mineurs ;
– etc
Enfin, les cahiers des charges concernant ces problèmes (au total 33 en commune de Goma et 31 en commune de Karisimbi) ont été élaborés, dont deux concernant les résultats des analyses sociales et l’insalubrité de la ville de Goma ont été déposés aux décideurs dont, le maire de la ville, les bourgmestres des communes de Goma et Karisimbi, les chefs de Divisions Urbaine, de la Décentralisation, et des affaires sociales et Humanitaires, le ministre provinciale en charge de l’administration du Territoire, le Gouverneur de la Province et le Président de l’Assemblée Provinciale, ainsi que les élus provinciaux de la ville de Goma.

Par Berzelay MUHINDO

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *