Evangélisation à travers la culture populaire

Par Kambale Kazi

REV.KATEGHESois libéré et partons : Tel est le titre du livre expliqué par le Rév. KISUBA  NDUNGO KATEGHE co-auteur. C’était lors d’un atelier à l’intention des pasteurs et aumôniers de la CBCA Ville de Goma. Cet atelier de réflexion  axé autour du thème ‘’Comment devenir l’église de demain aujourd’hui’’ a eu pour cadre le Centre Pédagogique Rudolf, du 26 au 27 mai 2015.

Financé par la Mission Evangélique Unie (MEU), ce livre contient 144 pages, avec photos et images illustrant les chapitres qui sont développés. Il a été écrit par un groupe d’auteurs à savoir Rév. KATEGHE de la CBCA, ENDRI SULAKSONO de Java en Indonésie enfin CHRISTINA BRUDERECK et CLAUDIA de l’Allemagne.

Ce livre décrit la diversité des cultures mais dans l’unité. Les auteurs de ce livre militent pour la culture populaire comme de propagation de l’Evangile. Mais certains  pasteurs et certaines églises, considèrent cela comme un pêché. Alors que les méthodes d’Evangélisation, d’Enseignements Théologiques et Liturgiques, devraient   rencontrer les aspirations de la nouvelle génération qui constitue l’église d’aujourd’hui et celle de demain.

Cette façon de penser, relèvent les auteurs du livre, est une manière de se  cacher dans la sainteté, et ipso facto s’écarter du monde corrompu. Alors que les jeunes préfèrent les loisirs, la musique, l’Internet, la louange et l’adoration, etc.

Les adultes, selon les auteurs, sont des conservateurs et par conséquent ne prêtent pas oreille attentive au changement. N’émettant pas sur une même longueur d’ondes, les adultes sollicitent les jeunes pour la repentance, mais ces derniers rebiffent. D’où deux tendances au sein d’une même église. Comment alors concilier les deux tendances? S’interrogent les auteurs.

Le conservatisme serait à l’origine de sortie massive des jeunes des églises traditionnelles pour affluer vers les églises de réveil où leurs aspirations sont prises en considération. Notamment une forte louange et adoration, appuis et encadrement de la jeunesse, etc.

Cette œuvre est le fruit de recherches de trois ans sous la conduite de Mme  CLAUDIA WAHRISCH-OBLAU, chargée de l’Evangélisation à la MEU. Vous pouvez lire ce livre au format digital sur le site web : wwww.open-to-go.org

Signalons en passant que cet atelier de deux jours a été ouvert par le Rév. Ndemesi Musekwa, Secrétaire Communautaire de la CBCA. Dans son mot de circonstance, le Rév. Musekwa a souligné l’importance de l’unité dans la diversité’’, propos qu’il a illustré par l’exemple de la sainte scène où nous trouvons le vin avec alcool, le thé, le vitalo, symbolisant le sang etc… et le pain, la pâte de farine, le chikwange, le biscuit, selon les cultures, symbolisant le corps du Christ. Il a poursuivi en montrant comment certaines églises ordonnent la femme en qualité de pasteur et d’autres n’acceptent pas. Il a ensuite montré le besoin de prêcher dans des différents cadres tels que les bateaux, les marchés, bars, stades de football,  à bord des avions. Il a conclu par la question de savoir ce que les autres diraient de notre culture.

Terminons en disant que le Rév. KATEGHE venait d’animer le même atelier pendant deux semaines en Tanzanie dans les Eglises membres de la Mission Evangélique Unie (MEU). Rév. Kateghe est actuellement missionnaire de la CBCA à Kindu, dans la Province de Maniema. Avant la prière de clôture, il a annoncé sa candidature à la députation Provinciale dans la ville de Goma.

1 réponse

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Répondre à Kasereka Lolwako Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *