Echos du Poste Ecclésiastique de Bambo

L’insécurité a élu domicile dans certains axes du Poste ecclésiastique de Bambo. Le phénomène appelé ‘’kidnapping’’ sème la terreur et démotive les sorties des évangélistes. De peur d’être kidnappé, les fidèles ne pratiquent plus leurs activités champêtres, d’où la famine.

En date du 29 février 2016 à Nyanzale,  4 personnes ont été tuées à la machette dans leurs  champs ce qui a entrainé l’incendie de 58 maisons dont 23 appartenant aux fidèles membres de la CBCA. Signalons que Mr Malimingi, membre du Comité Exécutif Poste Bambo, est parmi les victimes de la CBCA dont les maisons ont été incendiées. Deux autres maisons ont été cruellement brulées dans la cité de Bambo. Les victimes des maisons incendiées passent la nuit à la belle étoile. Ils ont besoin d’aide matérielle, spirituelle et lobbying pour arrêter ce fléau de cohabitation difficile.

Outre, le Poste CBCA Bambo a décidé dans ses assises ordinaires du 12 au 13 février  2016, de focaliser ses efforts sur l’organisation des retraites spirituelles dans tous les services et d’orienter l’Evangélisation et l’expansion de la CBCA à Kabizo sur l’axe Bambo – Tongo, à Mabanga sur l’axe Kibirizi, à Kahondo et Ufunuo dans l’axe Nyanzale et à KMaison commerciale à Bamboanyatsi et à Kimina sur l’axe Kanyabayonga.

Par ailleurs, dans le cadre de développement durable, le Poste Bambo a construit un centre de santé à Mutanda,  une maison commerciale et une salle polyvalente à Bambo. Enfin, le Centre d’Accueil Protestant de Kanyabayonga est en cours de réhabilitation.

Par Rév. Kambere  Kilala

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *