Echo de la Ville de Goma au Nord Kivu/RDC

La ville de Goma s’est réveillée avec une présence inhabituelle de la police et de la Police Militaire sur les artères principales, les ronds-points et autres places comme Signers, Instigo, Mutinga, Tribune ONC…Joint au téléphone par une radio locale, le commandant de la police zone Goma-ville a dit que c’est un déploiement de routine en cas de troubles. Le colonel Flamand Baliwa Ngoy n’a pas voulu préciser si c’est consécutif à la ville morte appelée par le mouvement citoyen « La LUCHA » que le maire de la ville a dénoncé dans un communiqué et dont la population n’a pas eu échos parce que ces militants ‘’de la Lucha’’ étaient interceptés par la police en distribuant des tracts dans une institution universitaire de la place.

Des grèves observées cette semaine et l’instabilité économique

Après les taxis motos et les taxis bus lundi, c’est le tour des pétroliers ce mardi d’entrer en grève. Les stations de la ville de Goma sont restées fermées toute la journée occasionnant du coup une nouvelle hausse de prix du carburant chez les revendeurs appelés communément KADAFI. Le prix qui était de 1 700 francs congolais est désormais passé à 2000 francs congolais le litre. Maintenant les KADAFI vont s’approvisionner au Rwanda a une valeur de 1400francs pour venir vendre à 2000 francs congolais à Goma.

Dans cette crise du carburant dans la ville de Goma, les pétroliers accusent l’OCC (Office Congolais de contrôle) de leur imposer une nouvelle taxe et cela sans nomenclature. PROVIDENCE MUHIGA, président de l’association des pétroliers du Nord-Kivu, explique qu’en conséquence ils ont préféré fermer leurs stations pour ne pas perturber la structure de prix et élever davantage le prix à la pompe. Il accuse également l’OCC de les pousser à payer ladite taxe en dehors du guichet unique. C’est la raison de leur colère et donc de leur grève.

Après la hausse de la course en moto à Goma, c’est maintenant le prix de la course des minibus trans-villes qui est revu à la hausse. De Ndosho au Centre-Ville une course passe de 400 à 500 francs congolais. Du centre-ville à l’entrée président et entrée ULPGL, la course passe de 300 à 400 francs congolais. Egalement les recettes seront versées en francs congolais à raison de 38 mille 500 francs congolais par jour. Le ministre de transport CARLY NZANZU KASIVITA qui s’est réuni avec les propriétaires des minibus explique que ces modifications substantielles sont consécutives au comportement du franc congolais par rapport au dollar mais il y aura chaque fois des analyses statistiques pour trouver d’autres compromis.

Des arrestations

Parade spéciale ce mardi au bureau du commissaire divisionnaire adjoint VITAL AWASHANGO. Plusieurs catégories des personnes, 50 en tout, qui ont troublé ou qui troublent encore la tranquillité dans la ville de Goma ont été présenté à la presse. Parmi ces personnes, 6 activistes de la LUCHA interpellés pendant qu’ils distribuaient des tracts à l’ISC pour une ville morte, tract d’ailleurs dénoncé par le maire de la ville. Le commissaire divisionnaire adjoint VITAL AWASHANGO a également présenté des kidnappeurs d’enfants, des voleurs à mains armées et autres badauds qui avaient barricadé les routes durant la marche des opposants le 19 octobre2016.Il invite les parents a bien éduquer leurs enfants et à les empêcher de participer aux activités politiques.

 

Du nouveau Vice Président de l’Assemblée Provinciale

Le nouveau vice-président de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu est désormais connu. Il s’agit de l’honorable CHEKANABO Janvier qui a obtenu 68% contre JARIBU MULIWAVYO qui n’a pas su convaincre ses collègues députés et ne s’en est sorti qu’avec 12 voix sur 41 votants. L’honorable CHEKANABO dit avoir gagné la confiance de ses paires par son comportement digne. Même si il va désormais siéger au bureau, le nouveau vice-président de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu demande aux autres députés d’être leurs yeux et de travailler de commun accord.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *