PRESENTATION DU DEPARTEMENT DE L’EVANGELISATION ET DE LA VIE DE L’EGLISE (DEVE)

Récemment appelé « Département de l’Evangélisation, Mission et Vie de l’Eglise » (DEMVE), depuis l’année 2014, suite à une décision de l’Assemblée Générale de la CBCA, ce département qui a principalement en charge l’évangélisation est actuellement désigné par l’appellation  « Département de l’Evangélisation et de la Vie de l’Eglise » (DEVE).

Cette nouvelle appellation ne supprime aucune des missions sous-entendues dans l’ancienne, mais elle abrège simplement sa longueur. Car, comme dans la précédente appellation, elle implique comme activités principales la proclamation de la Bonne Nouvelle du salut aux personnes externes à la CBCA comme à celles de l’intérieur, l’affermissement des nouveaux convertis, l’éducation chrétienne en faveurs des membres, la mission évangélisatrice dans les espaces non atteints par l’Evangile et enfin la supervision, la formation et le recyclage des pasteurs, des évangélistes et des aumôniers qui s’occupent quotidiennement de la vie de l’Eglise. Ce service a également un regard sur l’encadrement des chorales.

Il coordonne également les travaux de deux Commissions permanentes de l’Assemblée Générale, à savoir la Commission des Ministères et Théologique et la Commission de Littérature.

I. Structure organisationnelle du DEVE

 

RLS

Le Rév. Dr Samuel NGAYIHEMBAKO, Vice Président et Représentant de la CBCA

Le paquet d’activités susmentionnées est reparti dans quatre services, à savoir le service de l’évangélisation, celui de la vie de l’Eglise, celui de l’éducation chrétienne et celui de la formation biblique et théologique. Ces services sont actuellement coordonnés par Rév. Dr Samuel Ngayihembako comme Directeur de département qui, dans la structure organisationnelle de la CBCA, occupe également les fonctions de Vice-président et Représentant Légal Suppléant.

Au niveau de chacun des 18 Postes ecclésiastiques qui composent la CBCA, ces services sont regroupés en deux. Il s’agit d’une part de celui de l’évangélisation et de la vie de l’église qui supervise les équipes d’évangélisation dans les paroisses, les médias et radios évangéliques, les statistiques et l’activité pastorale dans son ensemble, et d’autre part de celui de l’éducation chrétienne qui s’occupe des programmes d’affermissement, des bibliothèques au niveau des paroisses comme à celui du Poste, de la formation et du recyclages des catéchistes et de la formation biblique de « niveau 1 ».

 

Dans la CBCA, cette formation biblique de « niveau 1 » est détachée des Instituts bibliques dont le DEVE s’occupe directement sans l’intermédiaire des Postes. Revenons un peu plus en détails sur les activités de chacun des services précités.

1.1              Du Service de l’Evangélisation

 

Rev. Jonas Kambale Musamba

Rev. Jonas Kambale Musamba

Le service de l’Evangélisation, actuellement dirigé par Rév. Jonas Kambale Musamba (Evangéliste Communautaire), s’occupe  des activités évangéliques telles que : assurer la formation continue des pasteurs évangélistes et paroissiaux dans le domaine de l’évangélisation et de la prédication, programmer les campagnes d’évangélisation en collaboration avec les Pasteurs évangélistes des Postes, analyser la situation des fidèles et de l’environnement dans les différents Postes et nouveaux champs missionnaires, organiser des séances d’échange d’expérience entre les pasteurs au sein de la Communauté et en dehors de la communauté, apporter une assistance spirituelle aux pasteurs en consolidant leur ministère et enfin coordonner et superviser les travaux de la mission dans les nouveaux champs d’évangélisation.

 

 

1.1.1        Assurer la formation continue des pasteurs évangélistes et paroissiaux dans le domaine de l’évangélisation et de la prédication

baptemeLe service de l’évangélisation s’investi dans les séminaires de formation et de recyclage pour outiller les pasteurs en vue d’une évangélisation adaptée aux défis actuels et surtout ceux du contexte de l’Afrique Centrale. Il aide  les pasteurs à comprendre et à appliquer les différentes méthodes et stratégies d’évangélisation et à découvrir dans l’église les différents dons, les encadrer et les orienter dans le ministère. Son application adéquate est une clé du réveil spirituel et de la croissance qualitative et quantitative de l’église.

 

 

 

pastorDans le cadre de l’implantation des églises, le service de l’évangélisation informe les pasteurs des stratégies d’implantation des chapelles et des paroisses pour une meilleure prise en charge des fidèles. Il aide les pasteurs à orienter leurs enseignements et leurs prédications pour le salut intégral de leurs fidèles et à élaborer un programme d’enseignement et de prédication dans l’église en tenant compte des statistiques de membres de leurs paroisses, du contexte, des défis du moment et du calendrier liturgique dans lesquels l’enseignement ou la prédication est orientée. Autrement dit l’enseignement ou la prédication doit viser un groupe cible de personnes pour faire face à un défi et atteindre un objectif spécifique.

 

 

 

1.1.1        Programmer les campagnes d’Evangélisation

Le service organise un atelier réunissant tous les Pasteurs Evangélistes des Postes, une fois l’an, pour évaluer l’année précédente et planifier les campagnes d’évangélisation pour l’année en cours en tenant compte des défis.

Evangélisation à la CBCA KIRUMBA

Evangélisation à la CBCA KIRUMBA

Evangélisation à la CBCA Kisima

Evangélisation à la CBCA Kisima

C’est après cette séance d’évaluation que chaque pasteur évangéliste est appelé à planifier une campagne d’évangélisation dans son Poste et appliquer des méthodes et des stratégies adaptées au contexte.

 

     

 

 

 

1.1.2        Analyser de la situation des fidèles et de l’environnement dans les différents Postes Ecclésiastiques et nouveaux champs missionnaires

 Pour mesurer l’impact des campagnes d’évangélisation, l’Evangéliste Communautaire effectue des visites d’encouragement et de supervision dans les Postes  et nouveau champs missionnaires. Le contact, l’entretien et le partage  avec les responsables, les fidèles et la population de chaque Poste l’aident à palper du doigt les besoins réels des fidèles et à préconiser un nouveau thème de recyclage des pasteurs.

1.1.3        Organiser des séances d’échange d’expérience entre les pasteurs au sein de la communauté et en dehors de la communauté.

 

Visite du Rév. Jonas dans la paroisse de Ihembe

Visite du Rév. Jonas dans la paroisse de Ihembe

Dans le cadre d’échange d’expérience, le service de l’évangélisation encourage les pasteurs à aller  se rendre compte de ce qui se passe dans d’autres paroisses du même Poste ou d’autres Postes. Ces visitent peuvent être initiées  par les Pasteurs Surveillants entre eux. En ce sens, le DEVE encourage des jumelages entre paroisses d’une part et Postes d’autre part.

 

 

 

 

Collège des Pasteurs membres de la  MEU  en Tanzanie à Bukoba

Collège des Pasteurs membres de la
MEU en Tanzanie à Bukoba

En dehors de la Communauté, le service de l’évangélisation coordonne les échanges avec les pasteurs d’autres églises qui partagent la même foi que la CBCA ou avec lesquelles la CBCA entretient des relations de partenariat. C’est dans ce cadre que nous voyons les pasteurs de la CBCA aller en Tanzanie, au Kenya, au Rwanda, au Cameroun, en Allemagne … Ces échanges ne se limitent pas seulement aux pasteurs, mais s’élargissent également aux groupes de chorales et d’autres délégations choisies dans les Postes.

 

 

 

 

1.1.4         Organiser des retraites spirituelles et Séminaires de Formation à faveur pasteurs pour la consolidation de leur ministère

Maison d’écoute dans la paroisse de Katoyi à Goma

Maison d’écoute dans la paroisse de Katoyi à Goma

Cette tâche cherche à renforcer la capacité des pasteurs par des formations continues en matière d’évangélisation. Etant donné le contexte de la Région des Grands Lacs, où le peuple est traumatisé, les pasteurs et aumôniers sont également équipés en pastorale d’écoute et en pastorale de groupe. Pour ce faire, le service d’évangélisation équipe les pasteurs par des méthodes de counselling biblique en vue  de répondre aux problèmes de traumatisme que le peuple de Dieu est entrain de subir au quotidien.

 

 

 

Dans ce cadre de capacitation des pasteurs, le service organise des retraites spirituelle et  des séminaires de formation en faveurs des pasteurs et de leurs épouses en collaboration avec les Pasteurs Surveillants et Evangélistes des Postes.  Dans cet ordre d’idée, une grande rencontre de tous les pasteurs de la CBCA, appelée « SEPACA » (Séminaire des Pasteurs de la CBCA) est organisé tous les 5 ans.

 

1.1.1         Coordonner et superviser les nouveaux champs missionnaires

                        Depuis que la CBCA a pris conscience qu’elle n’est pas seulement limitée au Kivu, sous l’appellation Communauté Baptiste au Kivu, mais qu’elle est de destinée régionale (Communauté Baptiste au Centre de l’Afrique),  elle a considérablement élargie son champ d’évangélisation. En effet, elle a ouvert de nouveaux champs missionnaires dans les villes et cités de  Kindu, Kasongo, Kalima en Province de Maniema, de Kisangani, Isiro, Bunia, Mungwalo, Ariwara et Durba en Province Orientale, de Shabunda dans la Province du Sud-Kivu ; de Walikale dans le Nord-Kivu ;  de Kalemie dans la Province du Katanga et de Kinshasa dans la ville-Province et Capitale de la République Démocratique du Congo. La CBCA a franchi la frontière de la RDC et a ouvert  des paroisses au Rwanda et poursuit l’œuvre d’évangélisation en Ouganda.

 

1.2 Les Services de la vie de l’Eglise et de la formation biblique et théologique

Nous préférons regrouper dans ce paragraphe deux services qui sont actuellement assurés par un seul agent : le Chef de service chargé de la vie de l’Eglise et de la formation biblique et théologique, en la personne du Rév. Kambale Fataki Dedan. Dans le domaine de la vie de l’Église, ce service supervise, par le biais des Pasteurs Surveillants et des Evangélistes des Postes, l’activité quotidienne du pasteur de paroisse, c’est-à-dire la proclamation de la Parole, l’administration de la Paroisse, l’exécution des ordonnances du Seigneur (le baptême et la Sainte cène) et les actes pastoraux corollaires (la bénédiction des mariages, la dédicace des enfants et d’autres) et la visite des membres de la paroisse suivie de la relation d’aide auprès des malades et des personnes en situation difficile.

1.2.1        De l’encadrement des pasteurs

En ce qui concerne l’encadrement des pasteurs, avec la collaboration des Pasteurs Surveillants des Postes, ce service déploie dans les paroisses, les chapelles, les écoles et les institutions sanitaires des pasteurs consacrés et ordonnés, des Evangélistes consacrés au ministère pastorale dits Evangélistes Responsables (EVARES), des évangélistes non consacrés et des aumôniers. Cette année, la CBCA compte 589 pasteurs ordonnés responsables de paroisses ou associés, 89 EVARES, 38 évangélistes non consacrés et 44 stagiaires candidats à l’ordination pastorale. Pour tout ce monde, le DEVE organise des séminaires de formation ou de recyclage. Cette année, un accent particulier a été mis sur les thèmes de la conversion ou changement, de la guérison des traumatismes  et de la réconciliation.

Une Commission des Ministères et Théologique (CMT) attachée au DEVE s’occupe de l’encadrement moral et spirituel des pasteurs ou ministres du culte, mais aussi et surtout leur consécration et ordination. Vue la vaste étendue du champ d’action de la CBCA, cette commission fonctionne dans quatre pools : à Bukavu pour les pasteurs des Postes de Bukavu, de Muku, d’Uvira et de la Province du Maniema, à Goma pour ceux des Postes de Goma, de Kalungu, de Buturande et de la ville Province de Kinshasa, à Bwatsinge pour ceux des Postes de Bambo, de Bwatsinge, de Kitsombiro et de Kisima et à Katwa pour ceux des Poste de Katwa, de Beni, de Maboya, de Mambowa, de Busaghala, de Vayana, de Buyinga, de Kitsimba et de la ville de Kisangani.

1.2.2         Des aumôniers et Evangélistes

Mis à part les pasteurs et évangélistes actifs dans les paroisses, les aumôniers des écoles, des centres de santé et des hôpitaux sont suivis par le Département d’Evangélisation, étant donné le fait que ces institutions sont considérées par la CBCA comme des instruments d’évangélisation. En effet, la CBCA les considère comme étant des lieux de sa mission sociale et l’expression de la compassion envers ceux qui souffrent dans leur corps. Elle y exprime donc, en paroles et en actes, l’amour salvateur de Dieu qui est au centre de la proclamation de l’Evangile du Christ.

1.2.3        Des pasteurs retraités et veuves des pasteurs

Outre les pasteurs, aumôniers et évangélistes actifs, le Service de la Vie de l’Eglise s’occupe aussi des pasteurs mis à la retraite et des veuves des pasteurs. Cette année 2015, il y a 197 pasteurs retraités et 180 veuves des pasteurs à qui le DEVE remet une pension de retraite qui provient de la dîme des pasteurs actifs. Le service de la vie de l’Eglise supervise également la prise en charge des pasteurs par les Postes et les paroisses. Pour favoriser l’esprit de collaboration, de cohésion et d’entraide entre les pasteurs,  le DEVE encourage la centralisation des salaires. 

1.2.4         Des instituts bibliques et de la formation théologique

Pour la préparation des futurs pasteurs et évangélistes, le DEVE supervise deux Instituts Bibliques, l’un à Katwa (dans la partie sud de la ville de Butembo) et l’autre à Muku (à l’ouest de la ville de Bukavu). Ces trois dernières années, ce deuxième institut biblique a d’ailleurs fonctionné dans la ville de Bukavu à cause de l’insécurité créée par les rebelles dans les milieux ruraux comme celui de Muku. Bien d’autres pasteurs sont formés dans les facultés de théologie de l’Université Libre des Pays des Grands Lacs (ULPGL) à Bukavu, à Goma et à Butembo, et dans d’autres Institutions universitaires du pays. L’objectif du DEVE est de produire en moyenne chaque année trente ressortissants des instituts bibliques et des facultés de théologie en vue de les ordonner ensuite au ministère pastoral et ainsi pallier au problème de carence des pasteurs devenu de plus en plus criant.

 

1.2.5         De l’encadrement des chorales

Au sein du service de la vie de l’Eglise, il y a un centre de formation en musique qui, non seulement intervient au sein des instituts bibliques pour la formation des pasteurs en hymnologie chrétienne, mais aussi s’occupe de la formation et du recyclage des entraineurs et compositeurs des chorales. Cette année 2015, ce centre a fonctionné dans une session de six mois à Goma et a formé 50 élèves.

1.2.6         Des statistiques de la CBCA

Le service de la vie de l’église s’occupe également de la collecte des données statistiques fournies par les Postes. Dans ce domaine, le DEVE supervise, cette année 2015, 18 Postes ecclésiastiques, 430 paroisses et 355 chapelles ou futures paroisses, qui regroupent 253.528 personnes, dont 130.001 baptisés, 19.183 adultes non baptisés, 19.478 jeunes garçons et filles non baptisés et 84.866 enfants.

Tenant compte de la répartition par sexe, il y a 144.055 personnes de sexe féminin, ce qui représente près de 57 %, et 109.473 de sexe masculin, soit 43 %. Compte tenu de l’âge, les enfants et les jeunes non baptisés représentent une tranche importante de  104.344 personnes (ou 84.866 enfants + 19.478 jeunes non baptisés), soit 41 %, alors que les adultes et les jeunes baptisés sont au nombre de 130.001 (ou 93.961 adultes baptisés + 36.040 jeunes baptisés), soit 51 % et les adultes non baptisés restent au nombre de 19.183 ou un peu moins de 8 %.

L’on voit par là que la tâche du DEVE demeure énorme à l’intérieur de la CBCA avant d’être envisagée pour la mission externe. En effet, beaucoup d’âmes à conduire dans la communion avec le Christ par le baptême, restent à l’intérieur. 

1.3              Le Service de l’Education Chrétienne

 

Pour accomplir la mission lui confiée par l’Eglise; le DEVE organise à son sein, un quatrième service dénommé « Education Chrétienne ». Ce service vise l’affermissement des membres pour les enraciner dans la foi chrétienne. Cela étant, il organise des séminaires qui visent la croissance qualitative des membres en vue de les enraciner dans la doctrine et l’éthique communautaire.  Ainsi, ce service s’occupe de la production des livres destinés à l’enseignement doctrinal pour catéchumènes, des manuels de l’école du dimanche pour adultes, des modules de formation sur des sujets d’éthique et un guide de prédications chaque année.

Par ce service, le DEVE traduit en langues locales et en  français, après autorisation des auteurs, des ouvrages estimés importants pour l’édification de nos fidèles et pour équiper les pasteurs et les évangélistes. Des bibliothèques sont ainsi progressivement enrichies au niveau des Postes et de certaines paroisses.

Par le biais de ce service de l’éducation chrétienne, le DEVE collabore avec le Département des Jeunes et Enfants (DJE) dans l’encadrement des aumôneries scolaires. Une nouvelle approche de l’aumônerie qui distingue l’enseignement de la religion d’un véritable encadrement moral et spirituel de l’enfant et du jeune est entrain d’être mise en branle par ce service.

Ce dernier collabore avec les Postes dans la formation des équipes d’affermissement dites « écoles d’éducation chrétienne ». Cette formation n’est pas à confondre avec la formation biblique de « niveau 1 » qui vise la préparation des Evangélistes Responsables (EVARES) et qui est supervisée par le Service de la Vie de l’Eglise en collaboration avec les évangélistes des Postes.

 

1.1.2        Du secrétariat du DEVE

            Pour la saisie des lettres et autres textes, la réception, l’enregistrement et le classement des correspondances, il existe au sein du DEVE un secrétariat ténu actuellement par Mme Agapé Ndundi. C’est elle qui s’occupe de l’accueil des visiteurs, de la préparation matérielle des réunions, de la gestion des stocks des imprimés et autres matériels mis en la disposition du département, du suivi des ordres de paiement et des mouvements des comptes du DEVE.