CULTE DE PENTECOTE A LA CHAPELLE CBCA KINSUKA/MBUDI A KINSHASA

À l’ouest de la ville Province de Kinshasa, le culte de la Pentecôte a été célébré dans un climat de louange, d’adoration et d’intercession à la chapelle CBCA KINSUKA dans la commune de Mont Ngafula ce dimanche 23 Mai 2021. Cette chapelle est la deuxième de la CBCA à avoir été créée à Kinshasa (2004) après celle de Bibwa créée en 2000. Elle est donc l’une des 6 Chapelles qui composent actuellement la Paroisse CBCA KINSHASA.

Fidèles de la Chapelle CBCA KINSUKA en plein culte, dimanche 23 Mai 2021

Ce culte présidé par le Révérend MUMBERE WABOMUNDU Damien, Pasteur Titulaire de la Paroisse CBCA Kinshasa et Délégué du Président Communautaire et Représentant Légal de la CBCA à Kinshasa, a été honoré par la présence de l’Auditeur Interne de la CBCA, Mr MUNGUMWA SIYITWALWA Abdon. Notons que ce cadre du Secrétariat Général de la CBCA séjourne à Kinshasa sous l’impulsion du Révérend Dr NGAYIHEMBAKO MUTAHINGA Samuel, Président Communautaire et Représentant Légal de la CBCA en vue d’assurer la formation des Pasteurs, Evangélistes, Comptables, et Caissiers de l’église sur les notions de la gestion financière tel que voulu par la CBCA. Cette formation a abouti à l’élaboration du premier bilan consolidé de la CBCA.

Dans son mot, l’Auditeur a d’abord transmis les salutations du Président et Représentant Légal de la CBCA à tous les membres de la Chapelle CBCA KINSUKA en particulier, et de la Paroisse de KINSHASA en général. Il a également remercié les efforts fournis pour mettre en place cette Chapelle de Kinsuka qui sera dans le futur une grande Paroisse dans ce milieu.

 La prédication du jour dite par le Révérend Pasteur MUMBERE WABOMUNDU Damien, a été centrée sur le thème « La place du Saint-Esprit dans la vie du disciple accompli », tirée des Actes 2,1-15 ; Esaïe 61,1-3 ; Jean 16,5-15. Il a rappelé qu’après sa résurrection, Jésus-Christ a pris 40 jours pour rassembler ses disciples au tour de la vision de gagner le monde entier par le message du royaume des cieux. Dix jours après l’ascension du Christ, le Père a envoyé le Saint Esprit pour fortifier les disciples en leur donnant le pouvoir d’aller partout dans le monde pour proclamer la puissance de Dieu. Le Révérend Pasteur Titulaire précis que le Saint-Esprit n’est pas une chose comme certains faux enseignements en parlent, selon les Saintes Écritures, le Saint Esprit est la troisième personne de la Trinité. Il est donc Dieu lui-même. La plupart des chrétiens ont des confusions que les Kinois appellent « Buluyeke » par rapport à la trinité et le Saint Esprit.

Commentant l’évènement de la Pentecôte, le Prédicateur du jour a montré aux enfants de Dieu que les différents peuples réunis en Jérusalem pour la fête religieuse en provenance des plusieurs pays étaient témoins des merveilles de l’Eternel alors qu’ils écoutaient chacun dans sa langue maternelle ce que proclamaient les apôtres remplis du Saint-Esprit. Ainsi, l’assemblée a rendu grâce à Dieu pour la diversité d’ethnies que regorge cette chapelle. Il a donc été découvert pendant cette prédication que ladite chapelle regorgeait nombreux fidèles ressortissants de plusieurs coins du pays, e,tre autres les Bangala, les Bandibu, les banande, les bambala, les barega, les baluba, les bangombe. Pour le Prédicateur, cette diversité des langues et d’ethnies dans la Chapelle doit être capitalisée pour proclamer les merveilles de l’Eternel comme au jour de Pentecôte.

Pour clore le message du jour, le Révérend Pasteur MUMBERE WABOMUNDU Damien a martelé sur quelques éléments essentiels que réalise le Saint Esprit dans la vie du disciple de Christ, dont :

–   Le Saint-Esprit conduit le disciple de Christ dans la vérité : Les enfants de Dieu doivent être conduits par le Saint Esprit car ils marchent selon l’Esprit. C’est ici que Paul disait : « ce sont ceux qui sont conduit par le Saint-Esprit qui sont fils de Dieu ». Le Saint-Esprit nous conduit dans la vérité et toute la vérité dans ce monde pervers où le mensonge a pris place dans les institutions et les familles, (Jean 16, 13) ;

–   Le Saint-Esprit fortifie le disciple pour témoigner de sa foi et proclamer la bonne nouvelle du royaume de Dieu aux pécheurs. C’est ce qui arriva à Pierre le jour de Pentecôte de telle sorte que ce dernier n’eût plus peur de quoi que ce soit ;

–   Le Saint-Esprit aide le disciple à tenir ferme son espérance et sa foi en Christ. Ainsi, nous pouvons rester inébranlables dans l’espérance du salut qui vient avec l’avènement du Seigneur. Bien que nous vivons dans un monde à multiples défis, l’Esprit de Dieu nous aide à attendre avec assurance notre Seigneur qui vient pour nous sauver des difficultés de la vie et surtout de la persécution que subit l’Eglise et ses membres.

A l’issu de cette prédication, le Révérend Pasteur Paroissial de la CBCA Kinshasa a également présidé l’étape de la Sainte Cène à laquelle les disciples accomplis de la Chapelle CBCA Kinsuka ont participé avec joie se rappelant de l’œuvre de la croix par laquelle notre Seigneur Jésus-Christ a vaincu le péché et la mort en nous donnant la vie éternelle.

Ce culte qui a commencé à 9h30 locales a pris fin à 12h04 par une prière d’intercession en faveur des enfants de Dieu se trouvant à l’Est du pays et plus précisément ceux de la ville de Goma, victimes de la récente éruption volcanique du samedi 22 Mai 2021.

Par Michée Wabomundu.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *