La commission Technique Justice dans sa réunion annuelle 2020

Une année après les derniers travaux de la commission justice, de ce mercredi 18 Novembre 2020 au vendredi 20, les membres de la CTJ se sont réunis dans un cadre de réflexion autour de plusieurs questions sur la justice, la paix et la sauvegarde de la création. Ces travaux de trois jours se sont tenus dans l’enceinte du CAP Tuneko.

Le début des travaux avait été lancé par le Président et Représentant Légal Révérend Docteur Samuel Ngayihembako qui, pour commencer avait une méditation tirée de l’Evangile de Luc 10,32-34. En référence au thème des assises Kulinda haki za binaadam na kufanya wafuasi, le Révérend Ngayihembako était revenu sur le thème en ces mots : « La promotion des droits humains par le disciple du Christ : le paradigme du samaritain. »

De la lecture du passage proposé, le messager avait d’abord fait une interprétation théologique et christologique du récit du samaritain. Il avait ensuite donné le sens éthique en rapport à ce texte, qui est celui de défendre le droit de l’autre. Dans son essai exégétique, le messager du jour avait révélé une erreur d’interprétation qui se remarque le plus souvent par l’adjonction de l’adjectif « bon » dans l’expression « le bon samaritain ». C’est alors qu’il avait évoqué les différents personnages dans le récit en parlant du rôle de chacun : le docteur de la loi : notion du discipolat, le sacrificateur et lévite : sacerdoce du temple, le blessé ou la victime, le samaritain et enfin Jésus : le Maître du discipolat.

En conclusion de son message, le Révérend Ngayihembako avait fait savoir à son auditoire que de ce texte il est question de l’amour agissant. Le sens du paradigme se situe dans l’amour de Dieu et du prochain, ce dernier étant non seulement l’autre qui a besoin de mon aide, mais d’abord moi-même qui deviens prochain pour l’autre. Ce n’est pas seulement la personne objet de l’aide, c’est aussi et surtout l’auteur de l’aide, celui qui initie l’action envers le bien-être de l’autre et entre ainsi en relation avec lui. On devient « prochain » de son « prochain ». Être disciple du Christ c’est être là pour le prochain

C’est en ces termes, ayant conduit cette méditation, que le Président et Représentant Légal de la CBCA, Rd Dr Samuel Ngayihembako avait déclaré ouverts les travaux de la commission technique justice au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, Amen !

Ces travaux de la CTJ 2020 se sont étendues sur plusieurs matières entre autres : Analyse du contexte politique, sécuritaire et socioéconomique  selon les zones géographiques : Sud-Kivu (Hauts plateaux), Goma (gouvernance), Rutshuru (conflit identitaire et insécurité à Kiwanja), Beni-Lubero (affaire Bukununu, insécurité à Beni) ; Le traumatisme et ses effets dans la vie professionnelle : comment les surmonter ?; Forum sur La protection des droits des peuples autochtones « Pygmées » : Exposé et Débat ; Réflexion sur l’accompagnement juridique en faveur des initiatives de réduction de la pauvreté dans la CBCA ; La lutte contre le réchauffement climatique à travers la promotion de l’agroécologie : cas de la culture du cacao et du café ; Comment promouvoir l’utilisation des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) dans l’approche du travail de la JPSC ; Réflexion sur les enjeux et stratégies de la CBCA pour les élections à venir au pays : voir aussi promouvoir les vocations politiques de jeunes…

Les cérémonies de clôture ont été conduites par le Secrétaire du Coordonnateur de la JPSC, Me Jacques, qui a remercié les participants pour l’active participation et le temps accordé à ces assises de la 7 session de la commission technique justice. Il a ensuite rappelé la nécessité pour chaque participant d’aller jouer activement son rôle au sein de la société. C’est en souhaitant un bon retour à tous qu’il a fini son mot, suivi directement de l’aumônier des assises, Ev. Syamakuka, qui a clôturé la journée, les assises par conséquent, par une prière de bénédiction.

Commencés depuis mercredi 18 Novembre 2020, les travaux de la commission technique justice ont été clôturé ce vendredi 20 dans soirée au CAP Tuneko.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *