Coronavirus: l’état du monde face à la pandémie le dimanche 29 mars

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 31 412 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP dimanche. Plus de 667 090 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 183 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Samedi, l’Uruguay, la Nouvelle-Zélande et le Mali ont annoncé les premiers décès liés au virus sur leur sol.

En Belgique, face à l’afflux de patients atteints du coronavirus, nécessitant une assistance respiratoire, le personnel médical à Bruxelles transforme désormais des masques de plongée pour soulager les poumons des malades. L’idée est née en Italie, le pays le plus endeuillé par la pandémie, avec plus de 10 000 morts. Des hôpitaux d’autres pays ont suivi l’exemple italien, chacun y allant de sa petite adaptation, comme à l’hôpital Erasme, situé dans les faubourgs de Bruxelles, la capitale belge.

En Israël, les médecins juifs et arabes œuvrent ensemble, côte à côte, en première ligne pour combattre l’épidémie de coronavirus et faire taire aussi les propagateurs de la « haine ». Près de Tel-Aviv, l’hôpital Sheba est classé parmi les meilleurs au monde et ses responsables affirment que c’est grâce au travail qu’effectuent les soignants arabes et juifs, dans une société pourtant marquée par les divisions.

En Italie, l’épidémie ralentit timidement. Pour la troisième journée consécutive, le pays a enregistré une baisse de cas positifs (+5 217 ce dimanche, soit -5,6 % sur 24 heures). Mais l’arrêt quasi total de l’activité économique commence à peser lourdement sur de nombreux foyers. Samedi soir, le chef du gouvernement italien a annoncé de nouvelles mesures de plus de 4 milliards d’euros pour aider les communes, et des bons alimentaires pour les Italiens les plus pauvres, informe notre correspondant à Rome, Eric Sénanque. Par ailleurs, les joueurs et l’entraîneur de l’équipe première de la Juventus Turin ont accepté de renoncer à 30 % de leur salaire annuel pour compenser les pertes générées par la pandémie de coronavirus.

Le pape appelle à un cessez-le-feu mondialLe pape François s’est associé ce dimanche à l’appel lancé par l’ONU en faveur d’un cessez-le-feu immédiat et mondial afin de préserver, face au coronavirus, les civils les plus vulnérables dans les pays en conflit. « Chers frères et sœurs, le secrétaire général de l’ONU a lancé ces jours-ci un appel en faveur d’un cessez-le-feu global et immédiat partout dans le monde en raison de la crise actuelle due au Covid-19, qui ne connaît pas de frontières », a déclaré le pape à l’issue de sa prière dominicale de l’Angélus. « Je m’associe à tous ceux qui ont accueilli cet appel et j’invite tous à le suivre en cessant toute forme d’hostilité, en favorisant la création de couloirs pour l’aide humanitaire, l’ouverture à la diplomatie et l’attention envers ceux qui se trouvent dans une situation de grande vulnérabilité », a ajouté François, qui s’exprimait par vidéo depuis la bibliothèque du palais apostolique et non depuis le balcon surplombant la place Saint-Pierre

Source: RFI. pour plus de détails, allez sur lien http://www.rfi.fr/fr/europe/20200329-coronavirus-l-%C3%A9tat-monde-face-%C3%A0-la-pand%C3%A9mie-le-dimanche-29-mars

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *