Rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu, Esaïe 54,7-10

Avant de méditer ces 3-4 versets, je vous propose de voir dans quel contexte ils ont été écrits. Ils s’inscrivent dans une suite logique où l’intervention de Dieu va changer la relation entre Dieu et les hommes. Dans les chapitres précédents, on trouve des promesses pour Israël et Jérusalem, promesses de consolation, de restauration et de réhabilitation, mais aussi d’agrandissement.

Ce que Dieu va faire dépasse le simple rétablissement d’un peuple en tant que nation, en termes politiques. Car les promesses dont parle Esaïe ne sont plus seulement pour la collectivité que représentait Israël, mais il s’agit bien d’une réhabilitation destinée à chaque être humain devant Dieu.

Contexte d’Esaïe : Le sacrifice du Serviteur

Ainsi Esaïe parle dans son livre d’Israël en tant que lumière des nations, en tant qu’exemple des nations, de ce peuple s’élèvera celui qu’on appellera le Serviteur de l’Eternel. Et nous voilà au chapitre précédant le nôtre, ch 53, où il est expliqué le but du sacrifice du Serviteur : porter la faute de tous, recevoir le châtiment qui était destiné aux hommes, intercéder pour les humains et les justifier devant Dieu.

La progression est claire dans ces chapitres. Au ch 54, c’est la paix qui est promise une paix basée sur l’amour de Dieu; Et enfin le ch 55 est un vibrant appel d’évangélisation avant l’heure : « Que celui qui a soif vienne et reçoive de l’eau ! Tendez l’oreille et venez à moi… Ecoutez et votre âme vivra… »

Le péché rendait la loi impossible à suivre pour le peuple de Dieu. Dieu a donc décidé d’intervenir plus directement. C’est ce que ces chapitres nous rappellent. Ch 53, Dieu indique par qui il va intervenir : son Serviteur. Ch 55, Dieu indique pour qui il intervient : pour tous, même ceux qui n’y auraient pas droit. Avis à ceux qui voudraient garder le salut rien que pour eux ! Ch 54, Dieu indique pourquoi il fait cela et c’est que nous allons voir d’un peu plus près.

Esaïe 54v7-10

7 Pour un petit moment, je t’ai abandonnée, mais avec beaucoup de tendresse je vais te rassembler. 8 Dans le déchaînement de mon indignation, je t’ai caché ma face pour un petit instant, mais dans mon amour éternel, j’ai de la tendresse pour toi. C’est là ce que déclare ton libérateur, l’Éternel. 9 « Car il en est pour moi comme au temps de Noé.
J’avais juré alors que les eaux du déluge ne submergeraient plus la terre.
De même, je fais le serment de ne plus m’irriter à ton encontre, et de ne plus t’adresser de reproches. 10 Même si les montagnes se mettaient à bouger, même si les collines venaient à chanceler, mon amour envers toi ne bougera jamais ; mon alliance de paix ne chancellera pas, » déclare l’Éternel, rempli de tendresse pour toi.

v7 : « Un court instant je t’avais abandonné… »

Israël, l’élue de Dieu, a au cours de son histoire rompu l’alliance avec Dieu. Ceci a conduit Dieu a l’abandonnée un instant, dit-il. Le peuple s’en est vite rendu compte… Comme le dit le même verset « … avec grande compassion, je te recueillerai… »

Dieu déborde d’amour et de compassion pour son peuple et ceux avec qui il fait alliance. Ce texte, isolé de son contexte, donnerait envie de faire partie du peuple de Dieu, l’Israël ancien. Mais, en raison de son contexte, cette prophétie va bien au-delà de l’Israël ancien. Elle nous concerne, nous chrétiens d’origine païenne, nous Eglise d’aujourd’hui.

v8 « Ton rédempteur, l’Eternel. »

Le v8 termine en nommant celui qui parle « Ton rédempteur, l’Eternel ». Le rédempteur est celui qui rachète, non pour s’approprier de la chose rachetée, mais pour lui rendre sa liberté et sa dignité. Il n’y a que les esclavagistes qui achètent pour asservir. Un rédempteur, en revanche c’est quelqu’un que rachète de l’esclavage pour rendre libre.

Esaïe prophétise 8 siècles avant Jésus-Christ. Nous sommes en présence et au cœur des prophéties dites messianiques de l’Ancien Testament, c’est-à-dire celles qui parlent de la venue et de l’œuvre du Messie de Dieu. Jésus est venu il y a 2OOO ans. Peut-être que tout cela nous parait lointain, mais cela ne change rien quant au contenu et la portée !

v9 « Comme au temps de Noé … »

La réhabilitation devant Dieu basée sur la paix et l’amour de Dieu, voilà le grand but du rédempteur. Dieu s’y engage solennellement par son alliance. Vs 9 : « Comme aux jours de Noé… » A l’époque Dieu avait promis de plus jamais détruire la terre par un déluge. Comme l’alliance avec Noé dépassait le cadre de la famille de Noé, parce que c’est avec la terre entière que Dieu a fait alliance, de la même manière, l’alliance que Dieu propose à Israël va dépasser ce peuple en Jésus-Christ et sera ouverte à toutes les nations. Israël peut accepter cette alliance nouvelle en Jésus-Christ, mais elle n’est plus exclusivement réservée à Israël. Le ch 55 est donné à ceux et celles qui doutent, il a une portée universelle montrant que quand Dieu donne, il donne pleinement et totalement, il se donne en Jésus-Christ.

Vs 1O : « Quand les montagnes s’ébranleraient… »

Les montagnes représentaient non seulement les éléments les plus anciens de la création, mais encore les plus solides. La référence à ces éléments-là est ainsi faite et donnée pour rassurer. Dieu aime, il aime beaucoup et plus encore, il aime même au-delà de ce qu’on peut imaginer. Jean dans sa première épître l’écrit : Dieu est amour. C’est dans son essence même. Et c’est une grâce pour nous. Tout comme le peuple nous sommes invités à saisir cet amour.

Rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu

Dans l’épître aux Romains, ch 8, nous trouvons un écho à cette affirmation de Dieu dans Esaïe : rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu. Le thème de l’amour de Dieu n’est pas nouveau pour nous, nous connaissons ces textes. Cependant la question n’est pas seulement de les connaître, mais de s’en saisir et d’en vivre. Quand tout semble aller mal, même ce qui nous semblait le plus solide et le plus sûr…

Nous avons tous nos références en ce qui concerne la solidité, pour l’un ce sera son couple ou sa famille, pour l’autre ce sera son travail, sa profession, pour un autre son engagement dans telle cause qui lui semblait noble, pour un autre encore sa santé, sa maison, ses loisirs… et tout à coup ces points de référence se mettent à chanceler… Ne pensons pas que ces exemples sont un peu naïfs… ils sont autant de montagnes et de collines que nous pouvons croire sûrs et qui, soudainement, se mettent à chanceler, s’ébranlent… Que devenons-nous alors ? A quoi nous accrochons-nous ? Que faisons-nous de la bienveillance et de l’amour de Dieu ? Que faisons-nous de l’alliance de paix ?

Il nous appartient de nous examiner pour savoir ce qui fait le centre de notre vie, qu’est-ce qui est le moteur de notre vie, en quoi ou en qui nous mettons nos espoirs…

Israël nous est donné en exemple

Israël n’a pas écarté totalement Dieu de sa vie, non, il l’a simplement mis à côté d’autres dieux, des idoles, des faux-dieux. Ce qui lui permettait d’avoir comme d’autres peuples de son époque, un dieu pour chaque chose : fertilité, bonheur, guerre, paix…

En cela nous lui ressemblons plus que nous le croyons. Nous aussi nous segmentons et fractionnons notre vie en différents aspects, nous séparons notre réalité en différentes parties pensant qu’on ne peut pas, qu’il ne faut pas mélanger… travail, loisirs, famille, argent, Eglise, études, Dieu, engagements divers… En classant et en séparant, en compartimentant et en catégorisant, nous empêchons, voire nous refusons, les liens qui existent de fait entre ces différentes parties de notre réalité.

Notre vie est un tout et ce n’est peut-être pas pour rien que le stress, nouvelle maladie de l’être humain moderne, est en continuelle progression. Pourquoi ? Parce qu’on se préoccupe d’un seul compartiment sans tenir particulièrement compte du reste de la réalité de notre vie. Et finalement on court d’un compartiment à l’autre jusqu’à épuisement de notre personne soit physiquement, soit moralement. Et lorsqu’un de ces compartiments chancelle, nous nous retrouvons très vite déstabilisés, notre vie s’en trouve bouleversée. Que dit-on alors ? « Je n’ai plus de temps pour moi ! Il faut aussi que je m’occupe un peu de moi ! » Et du coup on rajoute un compartiment !

Remettons nos vies entières à Dieu

Dieu ne nous voit certainement pas comme un grand casier avec plein de compartiments ! Et surtout, Dieu n’entre pas dans l’un de nos compartiments tel que nous voudrions lui en assigner un. Dieu nous voit entièrement, il nous aime entièrement et il nous invite à le suivre entièrement. Ceci ne peut passer par des petits ou grands compartiments, mais par un renouvellement de notre vision sur notre propre vie.

La promesse de Dieu est certaine : « Quand les montagnes chancelleraient, quand les collines s’ébranleraient, mon amour pour toi et mon alliance de paix ne s’arrêtera pas… » C’est à partir du regard de Dieu et de son engagement pour nous qu’il nous faut apprendre à regarder la réalité de notre vie dans toutes ses dimensions. Bien sûr que nous avons différentes dimensions dans notre réalité, mais nous sommes une seule personne aimée de Dieu et il nous appartient de vivre notre réalité dans l’optique de Dieu.

Confessons notre manque de confiance en Dieu, notre manque de fidélité à Dieu et remettons-lui réellement notre vie. Nous constaterons avec joie et reconnaissance que même si les montagnes venaient à chanceler, l’amour de Dieu pour nous ne chancelle pas, ni son alliance de paix.

Un dernier mot au sujet de l’alliance

Une alliance est effective lorsque les deux parties s’engagent. Dieu nous accorde sa paix, mais celle-ci ne sera effective en nous que si nous l’acceptons ! En même temps, Dieu est prêt à nous aider à l’accepter parce qu’il sait que nous en avons besoin.

Pourquoi fait-il cela pour nous ? Pourquoi a-t-il tant de patience et de persévérance avec nous nous ? Réponse fin du vs 1O : Parce qu’il a compassion de nous. La compassion, c’est le même mot que miséricorde, en hébreu cela signifie « Avoir un cœur qui brûle pour l’autre. »

Alors reprenons courage en nous rappelant que Dieu a un cœur qui brûle d’amour pour chacun de nous ! Amen.

Par Pasteur Etienne Rudolph [Prédication du 26/09/2004]

ECHO DE LA CBCA LIMETE

Ils ont été nombreux ce dimanche spécial de pâques, 04 Avril 2021, à célébrer la résurrection de Jésus Christ dans la paroisse de la CBCA LIMETE en ville province de Kinshasa. Ce fut après une série d’enseignement au courant de toute la semaine sainte, l’Evangeliste DAN TSHIBANGU Responsable de la CBCA BIBWA, a clôturé ce chapitre (enseignements) qui a été la bénédiction témoignée, des fidèles participants pendant la semaine sainte.

Paroisse CBCA Kinshasa/Limete, après service cultuel du dimanche 4 Avril 2021

En effet, autour du thème : « Jésus Christ est ressuscité pour élever son peuple » les fidèles de la CBCA LIMETE en deux services respectifs, Lingalo-francophone et swahiliphone ont été béni a ce jour mémorable de la victoire pour notre salut.

Après un rappel de ce qui a été le contenu de toute la semaine, c’est en trois points principaux que le messager du jour, (Evangelist DAN) a eu à faire la synthèse,
Notamment :
1. La résurrection elle donne consolation au peuple de Dieu

2. La résurrection nous apporte un avocat permanent au près du père qui est notre seigneur Jésus Christ

3. La résurrection nous remplie et apporte la paix et la joie dans nos cœurs. Ayant été justifié par Christ,qui a enlevé notre culpabilité nous avons la paix et désormais nous sommes héritiers de Dieu et donc cohéritiers avec Jésus Christ

Après ce précieux message, tiré du livre de Jean 20:1-29, l’étape des offrandes s’en est suivit mais aussi celle de la sainte Cène conduite le Reverend Dr MILENGE, 2éme vice-Président de l’ECC.

Signalons que les serviteurs de Dieu de la CBCA LIMETE, successivement Révérends Pasteurs WABOMUNDU Damien et KEHYA Isaïe étaient pour la même occasion pascale dans d’autres chapelles de la paroisse de la CBCA kinshasa pour la célébration de ce grand jour, et y ont chacun conduit la sainte Cène, comme fût la recommandation de notre seigneur Jésus Christ à ses disciples… « Ensuite il prit du pain, et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi » (Luc 22:19)

Bonne fête de Pâques à tous les chrétiens fidèles de la CBCA et d’ailleurs

Par LUMIERE W’EMBENU/Cellcom CBCA KINSHASA

Installation du Révérend Pasteur Surveillant Poste MUKU

Dans la matinée de ce dimanche 28 Mars 2021, après avoir parcouru environs 13Km de Bukavu à Muku, la délégation du Président et Représentant Légal de la CBCA est arrivée au Poste ecclésiastique de MUKU pour les débuts des cérémonies d’installation officielle. A presque un kilomètre du temple de la paroisse CBCA Muku, sous l’agrémentation de la fanfare de la Paroisse CBCA Bugabo, la délégation du Président et RL de la CBCA a été accueillie par plusieurs pasteurs et fidèles de Muku et bien d’autres venus d’ailleurs pour la même célébration.

Après mise en place et entrée de l’équipe dirigeante du service cultuel, la journée, sous la modération du Révérend Martin Kilumbiro, alors vice-Président de la CBCA, a commencé par la lecture du Psaumes 100,1 à 5 suivie d’une prière d’ouverture. Des cantiques d’ensemble et tant d’autres des chorales de la place et celles venues de Bukavu, ont été entonnés à l’occasion pour célébrer la grâce de Dieu sur ses serviteurs.

Nouveau RPS avec son épouse, recevant la bénédiction du RL entourés des RPS présents

Le message du jour, tiré des livres d’Exode 17,1-7 : Marc 11,20-24 et 1Corinthiens 10,1-4, axé sur le thème « La puissance de la foi accompli les miracles », a été dit par le Révérend Président et Représentant Légal, Dr Samuel Ngayihembako. Dans son message, il a développé trois points essentiellement : d’abord, parler de l’exemple de l’arbre qui fut maudit et qui sécha en même temps ; ensuite apprendre ce qui permet à un chrétien de déplacer des montagnes, sachant que ce n’est pas seule la prière qui déplace les montagnes mais également et surtout, la foi. Enfin, savoir que la foi sans les doutes c’est la puissance qu’a un chrétien pour déplacer les Montagnes.

Arrivé au moment solennel de la journée, le RLS, après avoir introduit le nouveau Révérend Pasteur Surveillant Bertin Mutarushwa, de par sa biographie, la place a été cédé au Président et RL pour les cérémonies d’installation officielle bien avant l’engagement du nouveau RPS. A l’issu d’une prière d’intronisation dite à la même occasion, par le Révérend Président, des instruments de travail entre autres la Bible, le ROI de la CBCA, le sceau du Poste, la Statistique, les indicateurs (lettres), le livre d’or… ont été remis au nouveau Pasteur Surveillant, qui a pris officiellement ses fonctions.

Des mots de circonstances ont ensuite été successivement prononcé par le RPS Bertin Mutarushwa, le délégué du Mwami empêché, quelques honorables députés, le Président et RL de la CBCA… Des cadeaux ont également été remis au nouveau RPS avant la prière de bénédiction du Révérend Dr Samuel Ngayihembako.

La Rédaction

Installation du nouveau RPS MUKU

Président et RL accueilli au son de la fanfare de la Paroisse CBCA Bugabo

Accompagné d’une forte délégation dans sa suite, le Révérend Président et Représentant Légal de la CBCA, Dr Samuel Ngayihembako vient d’arriver cet après-midi dans la ville de Bukavu, en vue de l’installation officielle du nouveau Pasteur Purveillant du Poste Ecclésiastique de MUKU. Cette délégation est essentiellement composée du Révérend Martin Kilumbiro, vice-Président et Représentant Légal suppléant, Mr Pascal Munoka, Trésorier communautaire, Me Christian Sondirya, Secrétaire Communautaire, Révérend Ndemesi Musekwa, Pasteur Surveillant du Poste Goma, Révérend Sinamenye Kazamarande, Pasteur Surveillant du Poste Kalungu, Mme Révérende Savera missionnaire venue de la Tanzanie, Révérend Surumwe de la Paroisse CBCA Himbi 1, et tant d’autres personnes venues rehausser de leur présence lesdites cérémonies d’installation. Pour marquer ces dernières, prévues demain dimanche 28 Mars à MUKU, et probablement cette fin du mois dédié à la femme, le Président et le vice-Président se sont fait accompagné chacun, de madame son épouse.

Pour rappel, le nouveau Pasteur Surveillant du Poste Ecclésiastique de Muku, le Révérend Bertin Mutarushwa, a été nommé sur proposition du Président et RL, approuvée par le Comité Exécutif d’après le Règlement d’Ordre Intérieur à son article 151, et prendra donc officiellement sa manette demain 28 Mars 2021.

La Rédaction

Bukavu : Formation des comptables, caissiers et responsables de la CBCA à la base en matières des finances

Après Goma, Beni et Butembo, l’équipe du Département des finances de la CBCA, composée du Trésorier Communautaire Mr Pascal Munoka, de Mr Mungumwa Siyitwalwa, Auditeur de la CBCA et de Mr Kabuyaya Kakombi, Chargé des MGR et IRP, a quitté Bukavu samedi 13 Mars 2021 après une session de formation marraton sur les états financiers et les travaux de fin d’exercice avec six points à savoir : la balance avant l’inventaire, l’inventaire comptable, l’inventaire extracomptable, le redressement des comptes (régularisation), l’établissement de la balance définitive et la détermination du résultat.

SPECIAL 8 MARS 2021

Photo de famille des femmes agents du Secretariat général de la CBCA, à l’issu de leur rencontre au CFP Rudolf en marge de la journée du 8 Mars 2021

FLASH !!! BCCA Kampala invests in environmental protection

On Thursday March 11, 2021, The Baptist Church in Central africa Kampala embarked on a sanitation activity together with KCCA (Kundula Saving and Development Group) and the residents of Muwonge Zone Katwe.
This activity strongly linked to public health due to the many diseases encountered in an unhealthy environment, mainly aimed at ensuring the evacuation of wastewater and many other wastes … while minimizing the risks to health and the environment .
Since the gospel must also be transmitted in a healthy environment, BCCA Kampala is reassured, and suddenly invites other parishes to follow suit.

Àdieu le Révérend Missionnaire Kateghe !

Décédé depuis le vendredi dernier, avec beaucoup de douleurs et d’amertumes, le Révérend Missionnaire Kateghe vient d’être mis en terre ce mercredi 3 Mars 2021 à Kitsombiro. Après le culte d’obsèques tenu devant le temple du cinquantenaire de Kitsombiro, en présence d’une foule nombreuse et de plusieurs serviteurs de Dieu venus de partout, Kampala, Kindu, Goma, Butembo, Beni,… le corps a été conduis vers le cimetière des pasteurs situé sur la même colline du Poste Ecclésiastique de Kitsombiro. Le Président et Représentant Légal, Révérend Docteur Samuel Ngayihembako, aux côtés de ses pairs, collègues pasteurs et du Trésorier Communautaire Mr Pascal Munoka, aussi présent sur le lieu, a présidé ces cérémonies funéraires.

Et j’entendis du ciel une voix qui disait: Ecris: Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se reposent de leurs travaux, car leurs œuvres les suivent.

Apocalypse 14,13

À Dieu soit la gloire !

Le Révérend KATEGHE n’est plus !

Une triste nouvelle qui vient de toucher la grande famille ecclésiastique l’avant-midi de ce vendredi 26 Février 2021. Alors qu’on espérait voir sa santé s’améliorer, le Révérend KISUBA NDUNGO KATEGHE vient de tirer sa révérence à l’Hôpital Général de Référence de Virunga où il suivait ses soins.

Rév Kateghe en plein culte à la BCCA Kampala [Photo Archive]

L’Eglise devra se souvenir des œuvres de ce vaillant homme de Dieu qui a su marqué son parcours par un combat évangélique sans pareil. Co-auteur du livre « Sois libéré et partons », le Rév Kateghe a su animer des grandes campagnes d’évangélisations dont l’une des plus célèbres « Opération en Double Double » et dont les fruits en témoignent l’impact jusqu’aujourd’hui. Cet homme de Dieu, a parcouru du grand nord au sud, de l’ouest à l’Est, des villes et villages prêchant la bonne nouvelle du salut. Partout, tous on a connu qui était l’Evangéliste KATEGHE !

Ancien Evangéliste communautaire de la CBCA, après avoir été à Kindu au Maniema comme missionnaire de la CBCA, son dernier poste d’attache a été la CBCA KAMPALA, dont le premier culte fut célébré en Septembre 2016 avec la participation de seulement 63 personnes, mais dont l’effectif a aujourd’hui sensiblement augmenté avec plusieurs autres chapelles ouvertes en Ouganda et des Pasteurs responsables ordonnés.

En tant que missionnaire et missiologue, le Révérend KATEGHE a pu considérer ses chrétiens congolais de l’Ouganda comme le noyau à partir duquel la CBCA évangéliserait les autochtones ougandais et bien d’autres étrangers. Et c’est bien le challenge pour lequel la BCCA-KAMPALA se bat encore aujourd’hui.

À Virunga où il a rendu l’âme, le Président et Représentant Légal de la CBCA accompagné de bien d’autres Pasteurs regrettant tous sa disparution, viennent de s’incliner devant la dépouille mortelle du désormais feu Révérend Kateghe. La douleur de le voir partir est certes grande, mais puisse l’espérance de le revoir au jour du Seigneur Jésus-Christ nous consoler tous !
Né le 24 Juin 1956, ce vaillant Missionnaire et serviteur de Dieu vient de finir sa course ce 26 Février 2021, alors que la CBCA célèbre la semaine de la Mission. Il a combattu le bon combat, il a achevé la course, il a gardé la foi. Désormais la couronne de justice lui est réservée; le Seigneur, le juste juge, lui la donnera dans ce jour-là!
📖Ap.14,13

Rencontre avec les candidats non élus aux élections générales 2018 membres de la CBCA

Le Secrétaire Communautaire et Coodonnateur de la JPSC, Me Christian Sondirya donnant les directives de la rencontre [Photo Service Comm]