Réveil spirituel à Goma.

A Goma, les églises dites de réveil poussent comme des champignons. Pour un gain quantitatif, il suffit de rendre disponibles des instruments de musique, un local consacré à la prière et de se taper de surcroit le nom d’Apôtre ou Berger. Cette ‘’salle de prière’’ est un appât pour attirer des adeptes d’autres églises. En 2012, à la paroisse CBCA Virunga, selon le Secrétaire de la paroisse, le nombre de fidèles est passé de 900 à 600 suite aux départs motivés par la recherche des fameuses chambres de prière, où les Apôtres et/Bergers semblent incarner des dons de miracles.  Ces brebis égarées pensent que les miracles sont liés à la personne du Berger de l’Apôtre, alors que Dieu opère des miracles aussi à travers le ministère des Pasteurs.

Le Pasteur de la CBCA Virunga et son consistoire ayant constaté les départs progressifs des fidèles, ont compris qu’il faut faire face à ce défi. D’abord, ils ont décrété une demi-journée de prière chaque mardi de la semaine. Ensuite en date du 17 Mai 2015, les fidèles se sont choisis une nouvelle équipe des anciens de l’Eglise bien connus pour leur charisme. Enfin, en ce qui concerne l’encadrement des petits groupes au sein de l’Eglise, les anciens de Virunga se sont mobilisés pour participer activement aux séances de prière organisées au temple.

Le nombre s’accroit au jour le jour, à l’instar de l’Eglise primitive. Actuellement, 225 intercesseurs en moyenne se réunissent dans le temple tous les mardis de 14h à 17h30’. Avec cette allure, l’Evangéliste de la Paroisse, Mr Malekani Benjamin, pense qu’en 2017 le nombre de fidèles va doubler. Ce qui rappelle le titre de la publication du Pasteur Kateghe ‘’la CBCA en double double’’.

Témoin  de ce réveil spirituel, l’Evangéliste Malekani Benjamin confie qu’en date du 28 Octobre 2015,  un membre de la rose-croix possédé a été délivré en pleine louange et adoration. Il avait sur lui des bracelets, de l’huile et un montant de 1 000 dollars en poche reçu mystérieusement. Tous ces biens étaient disparus pendant la prière en présence des Serviteurs de Dieu, a renchéri notre source.

Notons que les autres paroisses de la CBCA Goma ont la même préoccupation. C’est ainsi que dans le souci d’être une paroisse en bonne santé pour la transformation de la société, la CBCA Goma-ville (une paroisse bilingue) utilise une approche appelée ‘’Mizizi’’. Elle veut que ses membres s’enracinent dans la pratique de la parole de Dieu. Dans cette approche, les petits groupes communément appelés ‘’E-groups’’ constituent un cadre d’affermissement, d’enseignements, de prière et de pratique de la Parole. La paroisse a compris qu’on ne peut pas transformer la société sans la mise en pratique de la parole de Dieu.

S’inspirées  par le premier axe du plan stratégique de la CBCA, les paroisses de Goma ont démarré Goma ont démarré l’évangélisation quantitative et qualitative. Les membres croissent en nombre et l’église se préoccupe de leur qualité tous les aspects de la vie.

Par Kambale  Kazi

Nécrologie : l’honorable Kendakenda n’est plus

Honorable Valérien N’ZCHANCHOU KENDAKENDA a été mis en terre mardi le 24 novembre 2015 au cimetière Leonard Kanyamuhanga de Goma, après un culte de consolation célébré en sa mémoire à la paroisse CBCA Virunga.

KendaKendaValérien s’est éteint à Goma dans une structure médicale (la Frontière), en début d’après midi du 21 novembre. Dans l’attente de l’inhumation, son corps reposait à la morgue de l’hôpital provincial de Goma, d’où il est parti pour le culte de consolation à la paroisse CBCA Virunga.

Dans son exhortation, tirée des livres d’Apocalypse 14 :13-14 et Psaume 139 :14-15, le Rév. Docteur Kakule Molo, Président et Représentant Légal de la CBCA a commencé son adresse par le Psaumes 90 : 11 où le psalmiste s’adressant à Dieu dit : ‘’ apprends nous à bien compter nos jours afin que nous appliquions notre cœur à la sagesse’’. Ainsi, il a exhorté les dirigeants, chacun à sa parcelle d’autorité, d’avoir de la sagesse. Le monde fait par Dieu dans sa vision pour la stabilité de l’homme crée à son image est devenu un lieu d’insécurité et des guerres, etc, l’homme devient un loup pour un autre homme. Tout le monde a peur de l’insécurité, un fléau qui prend des proportions mondiales. Il a cité nommément l’Europe, la Syrie, les autorités de l’Etat, et même celle de l’Eglise qui sont frappées par la peur, c’est pourquoi, en occident l’on a commencé à construire des enclos autour de des maisons. Il a conclu son message en disant ‘’ Heureux les morts dans le Seigneur, car leurs actes les accompagnent. Raison pour laquelle chacun de nous est appelé à travailler pour mériter la place réservée aux élus de Dieu’’.

Lors de la cérémonie cultuelle à laquelle les ministres provinciaux ainsi que des honorables députés ont participé, l’on a ressenti la sainte présence de Dieu manifestée par l’ordre, le calme et des paroles particulièrement réconfortantes en ce moment douloureux.

Le feu honorable Valérien Kendakenda, s’est éteint à l’âge de 72 ans. Il a été un fervent activiste de la paix et de droits humains. Il s’est également investi dans les affaires, notamment la vente du café et une des produits pharmaceutiques. Il a laissé une veuve et deux enfants.

Après le culte, le cortège funèbre était accompagné par une foule nombreuse de jeunes, policiers et militaires jusqu’à la dernière demeure de l’honorable. Et sur les artères était rangés de personnes donnant leurs adieux à l’illustre disparu.

La police a renforcé son dispositif sécuritaire dans certains coins de Goma pour éviter des troubles. Ceci pour dissuader d’éventuels débordements lors des obsèques de cet élu du peuple de la ville de Goma, mort en détention. Toute la matinée de lundi, la police était restée sur ses gardes, craignant des troubles.

Pour votre gouverne,  le feu honorable Valérien Kendakenda était élu massivement comme député provincial suite à son activisme.

Adaptation de Kambale Kazi

Kimbulu : Un vol de matériel servant à la sainte cène.

La Police Nationale Congolaise (PNC) de Kimbulu  a arrêté un voleur non armé pour avoir forcé la porte du bureau d’une église et pris avec lui les outils servant à la sainte cène, les documents administratifs et financiers. Cet événement malheureux s’est produit à la paroisse CBCA Kimbulu, en Poste ecclésiastique de Kitsimba, la nuit du 29 au 30 septembre 2015.

Les éléments de la PNC basés à Kimbulu, situé à environ 10 kilomètres au Sud de la ville de Butembo, ont mis la main sur un présumé suspect. Mr Muhindo Kamwite Muyembe Jean, celui-ci a dévoilé, lors de son interrogatoire, qu’il avait caché le matériel et les documents de l’église dans la brousse. Les outils volés moins intéressants pour lui,  il les a jeté dans un WC.

Muyembe a déjà fait beaucoup d’autres mésaventures troublant la quiétude de la paroisse Kimbulu : s’improviser dans une réunion de consistoire avec l’objectif de couper l’oreille du pasteur titulaire par un coup de machette; sommer l’église de vendre son croquis pour qu’il ait sa commission; détruire le tambour de la paroisse ; proférer d’autres intimidations à l’endroit des serviteurs de Dieu, etc.

Adaptation de Kambale Kazi

Atelier sur le changement climatique et la prévention des risques

Dans le cadre de prévention des risques liés aux catastrophes naturelles, la CBCA via son centre de promotion rurale d’Idjwi, vient d’organiser sur l’île d’Idjwi un atelier  sur le changement climatique et la prévention des risques. L’atelier qui a été financé par ‘‘Pain pour le Monde’’ a donné lieu à des discussions et échanges durant cinq jours allant du 19 au 24 Octobre 2015.

climat3Cet  atelier avait comme objectifs l’augmentation des connaissances pertinentes sur les risques; et la capacitation sur l’utilisation de l’outil d’évaluation participative des risques liés aux changements climatiques et aux catastrophes «EPRACC».

34 participants des organisations internationales et locales œuvrant dans le domaine de l’environnement étaient  venus de l’Allemagne, du Benin, du Rwanda, des villes de Kisangani, Bukavu et Beni, de la cité de Kanyabayonga, et de l’île d’Idjwi.

Les travaux ont été facilités par deux consultants du cabinet FAKT d’Allemagne. Les inputs ont été apportés par différents experts nationaux invités qui interviennent depuis de longues années dans la Région dans le domaine du changement climatique.

Chaque matin, des experts et praticiens ont donné  des discours-clés sur la situation du changement climatique au niveau mondial, de la sous-région, du Congo et d’Idjwi. Les après-midi étaient réservés à des travaux en carrefours et échanges entre participants.

Les participants se sont répartis en petits groupes de dix, pour permettre  un bon échange pendant les travaux en carrefours. Chaque groupe a travaillé sur un projet en cours d’exécution donné par un membre du groupe, et après chaque travail une présentation en plénière pour discussion et complémentarité était faite par les membres de différents groupes.

Climat2Une « commission de suivi » composée de six participants a été mise en place pour faire le suivi de la bonne marche de la formation et pour évaluer les points forts et faibles de la journée.

Dans l’ensemble, les échanges ont permis aux participants de retenir ce qui suit :

  • Le changement climatique est l’un des plus graves problèmes que doit résoudre l’humanité aujourd’hui. Les risques climatiques menacent les moyens de subsistance de la population rurale pauvre et mettent en péril les objectifs du développement. En R.D.Congo en général et sur l’île d’Idjwi en particulier, les villages subissent déjà et continueront dans l’avenir de subir les impacts du changement climatique qui se manifeste par des récoltes déficitaires ou des pénuries d’eau dues à la diminution des précipitations pendant la saison des pluies, la perturbation du calendrier cultural, la présence de plusieurs maladies des cultures (la Mosaïque et la Striure brune du manioc, etc).
  • La forte dépendance de la population rurale pauvre vis-à-vis des ressources naturelles et ses capacités de réaction et d’adaptation limitées la rendent très vulnérable aux risques des changements climatiques. Pour cette raison, les projets de développement doivent tenir compte de ces phénomènes et intégrer  les mesures et stratégies d’atténuation s’ils veulent améliorer de façon durable le niveau de vie des bénéficiaires.

Au-delà des échanges constructifs, des leçons tirées, des stratégies dégagées lors des travaux en groupes et des enseignements techniques, les participants ont pris l’engagement de changer les attitudes et comportements en vue de limiter les actions qui favorisent l’émission des gaz à effet de serre (GES), intégrer dans leurs projets des activités liées à l’adaptation au changement climatique et à l’atténuation des GES. Chaque organisation présente à la formation a présenté un plan d’action des activités à mettre en place qui intègrent l’utilisation de l’outil EPRACC.

Signalons que l’ouverture et la clôture officielle de l’atelier ont été faites respectivement par l’Administrateur de Territoire d’Idjwi, représentant du Chef de l’Etat Congolais ; et le chef de la chefferie Rubenga, gérant de l’entité administrative décentralisée au niveau local. Ces deux personnalités ont souhaité  la bienvenue à tous les participants et les ont rassurés de la sécurité la plus totale sur la paisible île d’Idjwi. Elles ont enfin exprimé le vœu de voir de telles assises se tenir à d’autres occasions, pour le bien-être de la population insulaire.

                                                           Par Donat MALEMO et Euphraim ZIRIBANCHI KIVAYAGA

Affrontements entre les FDLR et les Maï-Maï à Kimaka

Après les affrontements avec les FDLR, le village de Kimaka (Territoire de Lubero) occupé par les Maï-Maï. Selon Maître OMAR KAVOTA, Coordonnateur/Directeur-Exécutif de l’ONGDH ‘‘CEPADHO’’, c’est depuis tôt le matin de ce samedi 14 novembre que de violents affrontements ont opposé les Maï-Maï aux rebelles rwandais FDLR à KIMAKA, à 5km au sud de MIRIKI, en Groupement ITALA, Chefferie des BATANGI, au sud du Territoire de LUBERO, à cheval avec le Territoire de WALIKALE.

En effet, les miliciens Maï-Maï de l’Union des Patriotes pour la Défense des Innocents (UPDI) ont attaqué les rebelles rwandais des FDLR dans leur position de KIMAKA. Après des accrochages d’environ deux heures, les Maï-Maï ont réussi à chasser les FDLR de leur importante position pour occuper et passer sous leur contrôle le village de KIMAKA.

Présentement, la population de KIMAKA est en fuite. Plusieurs familles ont afflué vers MIRIKI et d’autres en brousse. Le CEPADHO qui s’inquiète du sort de la population de ce Groupement redoute le drame humanitaire à la suite des affrontements récurrents observés en ces jours entre les Maï-Maï et les FDLR.

Par Berzelay MUHINDO
Field Officer et Consultant

La CBCA vient de baptiser 149 croyants

Participants à la cérémonie de Bapteme à Katoyi

Participants à la cérémonie de Bapteme à Katoyi

Conformément à l’ordre du Seigneur (Matthieu 28 :19-20) de faire de toutes les nations des disciples, la CBCA vient d’augmenter ses statistiques en baptisant 149 nouveaux convertis. La cérémonie de baptême  s’est déroulée en plein air à la paroisse de Katoyi, dimanche 8 novembre 2015, devant une foule nombreuse venue de tous les coins de la ville de Goma. Le  Rév. Dr Masu-ga Rugamika Léonard, ancien recteur de l’ULPGL, a honoré cette cérémonie riche en couleur par sa présence.

Sous le thème ‘‘Ta Parole est la Vie’’, l’orateur du jour, Rév. Kambale Kilumbiro Martin, Pasteur Surveillant de la CBCA Poste Goma, a livré son message en se basant sur Jean 6 : 66-70 ; 2Timothée 3 :11-17 et Ésaïe 55 :10-12. En voici le résumé : ‘‘La Parole de Dieu est renfermée dans la Bible qui contient 66 livres. Le message central de la Bible est que le salut pour tout le monde se trouve en  Jésus Christ seul. Jésus a opéré beaucoup de miracles qui ne sont pas tous mentionnés dans la Bible. L’objectif de quelques miracles repris était pour que les gens croient que réellement Jésus-Christ est le Fils de Dieu vivant. La parole de Dieu est la lumière du monde, malheureusement nombreux aiment l’obscurité. La Parole de Dieu est puissante, elle révèle nos faiblesses tout en montrant des voies et moyens pour en sortir et demeurer victorieux. Les églises sont en train de naitre comme des champignons dans de grandes villes comme Butembo, Goma et Bukavu et si les chrétiens ne gardent pas la foi, ils seront séduits. D’où la nécessite de demeurer dans la Parole pour réfuter les erreurs enseignées par les séducteurs’’.

L'Eglise prie pour le nouveaux croyants

L’Eglise prie pour le nouveaux croyants

Les baptisés sont montés sur le podium au rythme de la fanfare et ont été accueillis par le Rév. Ndemesi Musekwa Moïse, Secrétaire Communautaire de la CBCA, qui les a présentés comme des bébés spirituels, des petits frères et petites sœurs dans la foi, des ennemis du diable qui commencent la vie de combat spirituel. Le Pasteur Moïse les a exhortés à se comporter comme des personnes dont les consciences sont éveillées car la vie nouvelle qu’ils ont embrassée est convoitée par le diable. Il leur a recommandé de revêtir toute l’armure décrite dans Éphésiens 6 :10-18  et bannir la crainte car Jésus-Christ qui est en eux est plus fort que le diable. Il a ensuite demandé à tous les fidèles de les accompagner en les orientant et en les soutenant dans la prière.

La pluie ayant dispersé la foule pendant une trentaine de minutes, les fidèles y compris les nouveaux baptisés sont revenus participer à la sainte communion. Ces nouveaux croyants sont membres des chapelles de Kibwe, Osso-Kato, Mulindwa et de la

Participants à la Sainte communion

Participants à la Sainte communion

paroisse de Katoyi où ils continueront à être affermis. Rappelons que cette cérémonie vient après celle qui avait été organisée le 25 Octobre 2015 à la paroisse CBCA Virunga, autour du baptême de 160 nouveaux convertis de la section Karisimbi.

Par Kambale  Kazi

Butembo pour Jésus – Christ

Rév. Kateghe Ndungo prêche l'Evangile

Rév. Kateghe Ndungo prêche l’Evangile

Une campagne d’Evangélisation dénommée ‘’Butembo pour    Jésus-Christ’’ a été organisée la semaine du 31 Août au 06 Septembre 2015 à la paroisse CBCA Matanda.     A la   recherche de 500 âmes à Butembo, l’Evangéliste Kateghe Ndungo a pris à Kindu le bateau ‘’Imani express’’ qui a fait trois jours sur le fleuve Congo pour atteindre Kisangani. De là il a rejoint Butembo pour œuvrer conjointement avec le Révérend Chantre MUNISHI venu d Nairobi.  Sur place à Butembo, Rév. Kateghe a développé le thème ‘’Fais vite car la porte sera bientôt fermée’’. 

A travers ce     thème, l’homme de Dieu a invité la foule à la repentance car Jésus-Christ revient bientôt. Il a tiré la prédication du livre de Genèse 7 :1-24. Pour agrémenter la campagne, la star Munishi et quelques chorales de la place ont présenté des chants religieux à Matanda pour traîner une foule nombreuse. L’Evangéliste  Kateghe a atteint l’objectif, celui d’amener 500 âmes à Jésus-Christ. A l’issue de la campagne, il a pris du temps suffisant pour  former les ambassadeurs  qui affermiront les 500 nouveau-nés spirituels. Signalons que le Révérend Pasteur Evangéliste Kateghe était accompagné de 9 familles des étudiants de l’Institut Biblique de Katwa originaires des Provinces de Maniema, Orientale et  Kasai Occidental.

 Par Kambale  Kazi

 

Rév. Dr Kakule Molo est honoré pour ses loyaux services

Dr Kakule Molo est honoré pour ses loyaux services Le Rév. Dr Kakule Molo, Président et Représentant Légal de la CBCA, connu Dr-Molo Presidentcomme l’homme le plus ordonné de cette Eglise, a reçu le certificat de mérite pour ses bons et loyaux services qu’il rend à l’Eglise pendant son mandat, qui a pris cours depuis février 2007. Convaincu et édifié par la personnalité de cet homme exceptionnel, le staff du Secrétariat Général de la CBCA, témoin de ses exploits et de ses qualités, a résolu de lui décerné un certificat de mérite soulignant d’une manière particulière son excellence en matière de respect du temps. Le Président de l’Assemblée Générale, Rév. Dr Timothée Mushagalusa, lui a remis ce certificat le 27 Août 2015 lors des assises de la 36ème Assemblée Générale à Bukavu.

Présentation du livre  »les lois éternelles du succès »

C’est en date 19 juillet 2015 que le livre intitulé ‘‘Les lois éternelles du succès’’ a été présenté au public dans la Salle Polyvalente du CAP Tuneko/Goma. L’auteur du livre, Mr Bukundika, est le fils du   Rév. Kambale Mangolopa, Représentant Légal Suppléant honoraire de la CBCA, qui s’est félicité d’avoir un fils qui lit la Bible de Genèse à l’Apocalypse.

IMG_0561Divers mots de remerciement et d’encouragement ont été prononcés par Rév. Dr Kakule Molo, Rév. Kambale Mangolopa, Maître Kambale Sondirya et Mr Athanase  Kahanya Kimuha Thasi. Ce dernier qui a eu le temps de parcourir tout le livre nous a révélé que Bukundika  a pris l’initiative de l’écriture en vue de répondre à un nombre de questions du genre :

–       Comment sortir de la pauvreté ?

–       Pourquoi est-ce seulement une poignée de la population mondiale qui jouit de la richesse dont regorge notre planète au moment où la grande majorité croupit dans un total dénuement ?

–       Comment trouver le vrai bonheur ? etc.

Ces questions l’ont tellement préoccupé et l’ont poussé à chercher des réponses.

Book5Convaincu que tout problème a toujours une solution, il a consacré trois ans de sa vie à lire plusieurs livres en rapport avec les préoccupations ci-haut. Il a également pris part à multiples conférences, jusqu’à se faire inscrire à l’Académie de leadership ‘‘ Un jour Nouveau’’ animée par le couple Camile et Esther Ntoto, ce vaillant et célèbre couple très connu et fort apprécié par la crème intellectuelle de notre ville de Goma.

Monsieur Bukundika nous révèle que  la plus grande question qu’il s’est finalement posée était celle de savoir quelles sont les réponses que Dieu, créateur de l’Univers, réserve à toutes ces questions. Cette question, affirme-t-il, lui a ouvert une autre fenêtre dans ses recherches ; fenêtre à travers laquelle il a vu la splendeur et la profondeur de l’Eternel. C’est cette rencontre avec le Dieu Créateur qui a enfin aéré et éclairé son esprit, lui permettant ainsi de trouver la solution à toutes ces questions qui jusque-là le tourmentaient.

A travers le livre, notre jeune frère Bukundika Mangolopa partage le résultat de ses recherches avec ses futurs lecteurs. Nous sommes sûrs que ces lecteurs se compteront en millions et qu’ils se recruteront parmi les gens qui côtoient chaque jour la misère, ceux qui ne savent à quel saint se vouer, ceux qui subissent impuissamment la loi de la médiocrité et plus encore qui croient à la fatalité.

Monsieur Bukundika Mangolopa nous révèle que ce livre nous aidera à voir l’autre côté de la médaille, le côté du bonheur, de l’abondance et de la vraie vie. Il encouragera en outre la minorité qui a déjà compris à s’accrocher au secret de la vraie réussite tout en les guidant vers les plus hauts sommets de leurs vies.

Monsieur Bukundika s’est servi de Saintes Ecritures pour décoder le grand secret du bonheur et du succès que Dieu notre créateur a mis à la portée de toute l’humanité, en utilisant la vie des femmes et des hommes comme matériel didactique pour tracer les étapes à suivre en vue de parvenir au succès.

A travers ce livre, nous découvrons les 7 grands professeurs que le ciel nous a envoyés pour mettre à notre disposition la clé de la vraie réussite.

Nous mettons à profit cette occasion pour vous inviter tous à vous faire inscrire dans cette grande école du succès ; cette école qui est ouverte à tout moment de l’année ; à toute personne désireuse d’apprendre, quels que soient son statut, son âge et son niveau d’étude, sa bourse et toutes les autres conditions qu’imposent nos universités.

N’attendez donc pas demain, car c’est maintenant le temps pour obtenir votre place au soleil et prendre part au gâteau.

L’auteur insiste et explique pourquoi c’est maintenant qu’il faut prendre la décision.    Il s’appuie sur la sagesse d’un grand philosophe répondant au nom de Disraeli qui avait dit que ‘’la vie est si courte pour qu’on la vive patiemment’’. Il s’appuie également sur l’actuel Président de l’Ouganda, Monsieur Yoweri Kaguta Museveni qui a dit que ‘‘ l’ignorance coûte chèr’’ et aussi sur Salomon, ce roi le plus sage et le plus riche de tous qui, dans Proverbes 9 :1-6 a étalé une sagesse que je vous recommande de découvrir en méditant ce passage. Vous découvrirez après cette lecture que l’Eternel a d’abord conçu un plan, et qu’après cela il a construit sa maison dans laquelle il a tout préparé pour que ses invités vivent comme des princes et des princesses.

Ce livre va donc essayer de décrire cette belle architecture divine basée sur sept colonnes, chacune d’elles portant un nom célèbre, suivant cet ordre hiérarchique : Hénoch, Noé, Abraham, Isaac, Jacob, Joseph et Moïse. Tous ces illustres rappellent à tous ceux qui ont déjà parcouru l’Ancien Testament le rôle éminent que ces derniers ont joué.

C’est dans ce magnifique palais de bonheur que l’auteur nous invite à demeurer pour que nous puissions tous satisfaire le désir de notre cœur. En effet, le bonheur souhaité dans la vie s’y trouve pour toutes les catégories de personnes :

1° Les artistes, les inventeurs y trouveront une source intarissable d’inspiration.

2°Les politiciens, les dirigeants d’entreprises et de diverses administrations auront les modèles à suivre pour organiser et mener leurs projets à bon port.

3° Les entrepreneurs, les hommes et les femmes d’affaires y trouveront le guide d’investissement.

4° Les étudiants saisiront le secret de la réussite.

5° Les homes simples, les stupides et les ignorants verront et vivront sous la lumière de l’intelligence.

6° Les pauvres et les opprimés seront guidés sur le chemin de la richesse et de la paix ;

7° Les femmes au foyer dégusteront les meilleurs plats.

S’agissant du contenu de ce livre, soulignons que l’auteur l’a subdivisé en 12 chapitres.

Le premier chapitre nous parle de la fondation et de l’origine de l’échec.

L’auteur tient à rappeler que pour mieux se situer dans le temps et l’espace, le géomètre cherche un ou plusieurs points de repères, au moment où le médecin, lui, fait d’abord le diagnostic avant de prescrire au patient les médicaments appropriés.

Je souligne, néanmoins, que beaucoup de gens dans ce monde se lancent dans l’histoire sans aucune abscisse. Ceux-ci gaspillent naturellement leur énergie, leurs ressources et n’atteignent aucun résultat.

L’auteur nous fait savoir comment Dieu a créé le monde (le ciel et la terre) et souligne l’objectif qu’il s’est fixé en créant l’homme et la femme. Le plan de Dieu était que l’homme et la femme vivent dans la plénitude.

Il est, en effet, révélé que le premier homme était en parfaite communion avec son créateur. Il reflétait la gloire du Seigneur. Il pouvait créer, multiplier, gérer,… bref il baignait dans un bonheur total.

Dieu avait donné à l’homme une double responsabilité, à savoir la gestion de toute sa création et le pouvoir de procréer. Cette responsabilité situait l’Homme à un niveau supérieur par rapport à toutes les autres créatures terrestres. Cet Homme était créé à l’image de Dieu.

Mais, hélas, cette harmonie a été perturbée par un conflit qui s’est produit au ciel, conflit qui a opposé Dieu le créateur à un des anges connu sous les noms de Satan, Lucifer, Diable.

Ce grand et vieux conflit continue à affecter l’humanité jusqu’aujourd’hui. Le perdant, c’était naturellement le Diable qui s’en est pris à la création. L’homme perdit toutes ses qualités célèbres. Il fut privé de la gloire de Dieu.

Mais Dieu dépouilla Satan de toute sa force. Il lui a exigé de ramper et lui a fait mordre la poussière. Ensuite, Dieu a maudit l’humanité et la nature. Et à cause la désobéissance de l’homme, la souffrance, la pauvreté et l’échec furent introduits dans l’univers.

Book2Soulignons, néanmoins, que dans son grand Amour, Dieu notre créateur n’a pas totalement abandonné l’homme. Il l’a élevé, ainsi que sa descendance, au-dessus du serpent pour qu’ils puissent écraser sa tête. Il a également donné à l’homme un autre grand pouvoir  qui l’a hissé au rang de la Divinité, il s’agit du pouvoir de choisir le bien et le mal.

Le deuxième Chapitre traite du processus emprunté par Dieu pour placer l’homme en présence de Dieu. Pour ce faire, l’Eternel a trouvé dans la lignée de Seth, le 3ème fils d’Adam et Eve, la matière première pour tailler les sept colonnes qui forment l’ossature de toutes les lois du succès.

La première colonne est connue sous le nom de Hénoch. En effet, Hénoch marqua le premier monument, le premier point de référence indiquant le chemin de la victoire de l’humanité. Il prit une décision qui changea l’image du monde pour l’éternité. Pendant 300 ans, Hénoch a entretenu une vie intime avec le Seigneur de l’univers. Cela a tellement plu à Dieu qu’il décida d’épargner Hénoch de la mort, de la puissance de Satan, de l’échec, de la souffrance et de la pauvreté. Hénoch a donc su demeurer dans la présence de Dieu. Que signifie demeurer dans la présence de l’Eternel? C’est faire révérence à Lui dans tout ce que nous faisons.

Le chapitre trois nous parle du sacrifice. L’auteur nous fait savoir qu’après Hénoch, Noé fut la deuxième personne à se distinguer Book1devant la face de l’Eternel.                       A cette époque, la terre (et tout ce qui y habitait) était corrompue aux yeux de Dieu. Seul Noé et sa famille étaient restés amis de Dieu. C’est dans cette intimité avec lui qu’un jour Dieu décida de révéler à son serviteur Noé son projet de détruire les habitants de la terre et à la même occasion, il lui donna des instructions précises pour le sauver avec toute sa famille. Et, en vue d’exécuter toutes les recommandations divines, Noé consacra son temps, ses biens ainsi que ses efforts et a dû faire face aux moqueries de la part de ses contemporains. Nous connaissons tous cette longue histoire. Tout ce que Noé a entrepris a fait de lui une icône. Il fut ainsi la deuxième colonne dans ce grand plan de Dieu.

Soulignons qu’avant de faire quoi que ce soit, Noé avait sacrifié les prémices des bêtes et des oiseaux sur un autel. Par ce geste qu’il avait accompli la prophétie de son père lors de sa naissance, comme nous pouvons le lire dans Genèse 5 :28-29.

C’est donc par le sacrifice, l’offrande, le don et le service que Noé a pu rétablir l’harmonie longtemps perdue. Sur cette deuxième colonne, nous pouvons distinguer trois parties qui la constituent à savoir : la motivation, la spontanéité et la primauté pour le Seigneur.

La motivation ou, en d’autres termes, l’intention doit toujours être pure pour profiter de cette loi d’harmonie. En effet, si en offrant vous avez l’impression de perdre quelque chose, alors votre offrande n’est pas réellement un don.

Quant à la spontanéité, c’est le fait de ne jamais repousser à plus tard ce que vous pouvez faire aujourd’hui, de peur que le diable ne profite de ce retard pour vous éloigner de vos objectifs et vous maintenir dans la boue.

S’agissant de la primauté pour le Seigneur, soulignons qu’il s’agit d’honorer d’abord son Dieu avant d’entreprendre quoi que ce soit.

Le chapitre quatre nous parle de la foi et d’Abraham ici reconnu comme la               3ème colonne. La Parole dit qu’Abraham fut Book4visité par le Seigneur et qu’il décida de tout abandonner pour s’attacher au Dieu de ses ancêtres Hénoch et Noé. Toute la vie d’Abraham fut caractérisée par l’application fidèle de deux lois dont nous avons parlé ci-haut, à savoir l’attachement à Dieu et les sacrifices. Il devint, ainsi, ami de Dieu à telle enseigne qu’il pouvait s’entretenir avec Lui à tout moment et discuter de tout avec Lui.

A force de pratiquer et de voir les retombées de ces lois, Abraham a érigé la troisième colonne de la loi du succès, à savoir la foi absolue en son Dieu, au point de donner son fils Isaac (le fils de la promesse). C’est ainsi qu’il est devenu le père de la foi comme le confirme Hébreux 11 :8-12.

L’auteur a  consacré le chapitre à la définition de la foi, comment l’obtenir, ce qui empêche de l’avoir et comment maintenir le flambeau de la foi toujours allumé.

Le chapitre cinq est consacré à l’obéissance et à Isaac comme quatrième colonne. Isaac, enfant d’Abraham construisit la quatrième colonne de succès et marqua l’histoire de l’humanité par l’obéissance, au nom de laquelle il s’est retrouvé sur l’autel mains et pieds liés sans protester.

Dans ce chapitre, l’auteur nous parle des effets bénéfiques de l’obéissance, notamment la richesse, la protection et l’honneur.

Le chapitre six nous parle de la dîme et de Jacob qui a construit la cinquième colonne lors de sa fuite, loin des troubles familiaux. C’est au cours de cette fuite que Jacob décida d’honorer Dieu avec la dîme de tout ce qu’il possèdera, devenant ainsi le premier homme de l’histoire biblique à instituer la dîme d’une façon  systématique dans toutes ses entreprises, mettant ainsi en évidence l’un des secrets de la bénédiction de son grand-père Abraham.

Dans ce chapitre l’auteur s’est longuement étendu sur l’importance de la dîme et ses implications; la sagesse et  la compréhension sur un usage efficace de la dîme, etc.

Le chapitre 7 est consacré à la fidélité et à Joseph, constructeur de la 6ème colonne.

Dans ce chapitre, l’auteur aborde quelques stratégies dont Joseph s’est servi pour résoudre des problèmes auxquels Pharaon, souverain d’Egypte, était confronté. Il nous parle de l’école de la sauterelle, de l’école de la fourmi, de comment faire un budget, et de l’école de l’araignée.

Le chapitre 8 parle de la vision et de Moïse, unique patriarche Israélite. Né en Afrique, portant un nom africain.

Dans ce chapitre, l’auteur nous parle du triangle de David, comprenant trois éléments qui constituent la clé du management et de n’importe quel projet, dont le plus  important est la vision que Dieu a donnée à Moïse, celle d’amener les Israélites hors d’Egypte (l’esclavage) vers Canaan (la liberté).

Le chapitre 9 nous parle de l’équipe.

L’auteur nous fait savoir que, pour que la vision aille loin, il faut un levier assez puissant qu’on appelle ‘’ équipe’’. C’est cette équipe qui fait matérialiser la vision. La vie du patriarche Moïse  a été caractérisée par des travaux en équipe. Il n’a rien fait tout seul.

Dans ce chapitre, l’auteur nous parle de l’importance de l’équipe, de la relation du leader par rapport au porteur de la vision, de la transmission de la vision, de comment libérer le potentiel créatif au sein de l’équipe.

Le chapitre 10 parle du leadership et des lois de Moïse. Il nous parle des endettements et ses conséquences, du cautionnement, de comment éviter l’endettement, de leçons à retenir au sujet de l’endettement et des lois sur la rentabilité des membres et leur maintien en équipe.

Le chapitre 11 nous décrit 3 blocs constitutifs du triangle de Moïse, à savoir le contrôle qui correspond à la tête de l’homme, de la communication qui correspond au tronc de l’homme et de la réalisation qui correspond aux membres du corps humain.

Enfin, le chapitre 12, qui est le dernier du livre, essaie de nous donner l’image globale de la maison du bonheur que la sagesse avait bâtie. Cette maison constituée de sept colonnes, est composée de deux blocs triangulaires, à savoir, le triangle de l’humanité et le triangle de Moïse.

Book6Dans sa conclusion, monsieur BUKUNDIKA nous fait remarquer que notre tête est si petite qu’elle ne peut mettre un point  final aux lois éternelles du succès, étant donné que le succès lui-même est infini. Il nous invite à continuer à méditer et discuter ces lois jusqu’à ce qu’elles fassent partie de notre mode de vie. Il laisse entendre que c’est certes pour cette raison que le roi poète, ce roi selon le cœur de Dieu, a déclaré en Psaume 84 :11 que mieux vaut un jour dans les parvis de Dieu que mille ailleurs et qu’il préfère se tenir sur le seuil de la maison de son Dieu, plutôt que d’habiter sous les tentes de la méchanceté.

C’est à cette maison constituée de 7 colonnes que le roi David fait allusion.

L’auteur rappelle que la première colonne est celle de l’attachement à la source de la vie enseignée par Hénock dans la présence de Dieu. La deuxième colonne est celle de la loi de l’harmonie, que Noé nous a apprise dans les dons et les sacrifices. La troisième  colonne est la loi de la création révélée par Abraham, le père de la foi. La quatrième colonne c’est l’obéissance qui cache la loi du moindre effort, héritage laissé par le patriarche Isaac. Sur la cinquième colonne on peut lire mot ‘‘dîme’’. C’est un nom de code qui résume la loi de l’attraction que Dieu a inspirée à Jacob à Luz, baptisé Bethel par le patriarche Jacob. La sixième colonne est la loi de l’élévation dévoilée par joseph à travers sa vie de fidélité ; et, enfin, la septième colonne, celle qui se trouve au centre qui est Dieu lui-même, révélée par le bois sec du désert. C’est Moïse  qui nous a aussi enseigné les lois éternelles du management.

Le plan étoilé écrit par Moïse sous l’inspiration divine et chanté par le roi David, nous permettra de retrouver le chemin du succès quel que soit le point où nous nous trouvons dans ce désert de la vie. Retenons que dans le désert il y a la chaleur et  les tempêtes qui nous empêchent de bien avancer. Mais nous sommes surs, à 101%, qu’avec ce guide, nous retrouverons le chemin du bonheur. Cette assurance est basée sur une longue étude sur les succès à travers les âges où nous avons découvert des multitudes de gens de tout bord, de tout âge, de toutes races sortir de la poussière  vers la lumière. Oui, continue BUKUNDIKA, nous avons vu des femmes pauvres retrouver le chemin de la prospérité, des étudiants retrouver le chemin de l’intelligence, des fonctionnaires faire des carrières exceptionnelles, des foyers restaurés, des nations se hisser au sommet du genre, des rêves transformés en réalités.

Etes-vous perdu dans cette tempête du désert? Si oui, l’auteur met à votre disposition le balai pour vous permettre d’épousseter le temple de l’Eternel caché en vous, la maison du trésor que le divin a pris soin de mettre dans chacun de nous. La boussole qui vous indiquera le Nord où quel que soit le temps qu’il fera, elle vous guidera sur le chemin du succès.

L’auteur vous invite, enfin, à retenir que l’éclat et la grandeur de votre succès seront proportionnels à votre application de ces lois, à votre intimité avec ces paroles inspirées qui sont l’incarnation de Dieu lui-même. Le jour est venu, dit l’auteur, pour  que vous preniez part au concert des heureux élus, pour prendre votre part du gâteau à la table du Roi Eternel. N’attendez pas demain, car l’univers tout entier attend avec impatience un chant nouveau qui jaillira de votre cœur en exaltant la sagesse divine.

Amen.

Adaptation de Kambale  Kazi

La CBCA vient d’ordonner dix pasteurs à Goma

Membres de la Commission de Ministère

Membres de la Commission de Ministère

La Communauté Baptiste au Centre de l’Afrique, CBCA, a procédé  à l’ordination de dix nouveaux Pasteurs à la paroisse CBCA Virunga/Goma, le 20.09.2015 devant une foule nombreuse venue de Postes Ecclésiastiques  de Buturande, Goma, Kalungu, Bambo et de districts de l’Allemagne.

Tout a commencé par une procession des mandataires, suivis de membres de la commission des Ministères et des candidats à l’ordination, depuis la résidence du Révérend Pasteur Surveillant au point de l’esplanade devant le Temple de Virunga au son des trompettes. Le Rév. Pasteur Musambaghani, l’homme le plus élancé de tous les pasteurs de la CBCA, a sué en battant la mesure  pour  guider la fanfare.

Sous la modération du Révérend Dr Samuel Ngayihembako Mutahinga, Directeur du Département de l’Evangélisation, les cérémonies se sont déroulées dans un climat de joie comme on pouvait le lire sur les visages des chrétiens sur place et tel qu’interprété par les cantiques des chantres.

Un des moments forts précédant la prédication était la présentation des visiteurs venus de district de l’Allemagne jumelés avec les postes ecclésiastiques de Kalungu, Bukavu, Goma et Muku. Cette présentation était faite par le Rév. Docteur Kakule Molo Pharès, Président et Représentant Légal de la CBCA, en même temps prédicateur du jour. Il a centré son message sur «les stratégies pour combattre les faux enseignements», thème extrait des livres de Matthieu12:38-42 et de 1 Jean4 :1-6. Le prédicateur a exhorté les candidats à l’ordination à servir fidèlement Christ en considérant l’Eglise comme un ensemble d’hommes et de femmes formant un troupeau précieux qu’il faut jalousement paître. Il a appelé les chrétiens à une franche collaboration et à  l’observance du respect de l’autorité des Serviteurs de Dieu. A travers plusieurs illustrations, le Prédicateur a  insisté sur les conséquences de mauvais enseignements. Il a exhorté les fidèles à fuir de tels  d’enseignements qui tuent l’âme.

Participants

Participants

Puis est arrivé le temps fort de l’ordination des Pasteurs sous les auspices du Révérend Kambale Mangolopa, président de la Commission des Ministères CBCA, secondé par Rév. Bisimwa Nkunzi, Vice-Président de ladite commission.

En dépit de l’atmosphère maussade du jour, les membres de la commission des ministères ont tour à tour joué leur rôle de guide pour aider les candidats à l’ordination de prendre solennellement leur engagement. Par la suite, les dix candidats ayant satisfait  aux questionnements de la commission ont, en genoux, bénéficié d’une prière d’imposition des mains qui a été suivie par la mise des insignes pastoraux. Et comme les épouses des Pasteurs jouent un rôle important dans le ministère, la commission a formulé la prière de bénédictions en faveur des épouses des tout nouveaux Révérends Pasteurs.

A la fin des cérémonies, un cocktail a été offert aux invités dans la salle  polyvalente de l’institut Majengo.

Par Mr Kambale  Kazi