Six elèves frappés par une foudre en ville de Butembo

Six élèves de l’Institut Kirimavolo frappés par une foudre ce jeudi 12 Octobre 2017 en ville de Butembo.

C’était sous une pluie forte que la foudre a frappée l’une de salles de classe de l’institut Kirimavolo communément appelé KIRIS, situé dans la vallée de Katwa en ville de Butembo. 6 élèves ont été touchés, mais aucun cas de mort n’est signalé. Les victimes ont été amenées à L’hôpital Général de Référence de Katwa pour les soins. 3 parmi eux sont déjà libéré, et les 3 restants poursuivent encore les soins. Signalons que ces derniers temps la Province du Nord Kivu connait des perturbations écologiques et plusieurs catastrophes se produisent ça et là. Dans les Bwito à Rutshuru, une pluie qui s’est abattu sur ce contré a causé la mort de deux personnes hier jeudi 10 Octobre 2017 à Bwalanda.

Redaction

ALERTE!!!! L’HOPITAL GENERAL DE REFERENCE DE VIRUNGA EN GREVE

ALERTE ALERTE!!!!!!!
L’hôpital Général de Virunga en grève, il réclame la libération de son Administrateur Gestionnaire détenu depuis hier pour des faits non explicables.
Mr Mughuma, actuel Administrateur Gestionnaire de L’Hôpital Général de Référence de Virunga est détenu au cachot depuis hier jeudi 12 Octobre 2017. L’hôpital a reçu hier après midi un mandat d’amener du parquet pour arrêter le Médecin spécialiste Indien qui y travaille depuis deux mois dans le service de dialyse, une spécialité que plusieurs malades poursuivaient en Inde pour les soins. N’ayant pas trouvé le médecin désigné dans le mandat d’amener, ils ont voulu récupérer deux infirmiers Indiens présents sur le lieu, à la place du Médecin. L’hôpital ayant résisté, il a proposé plutôt photocopier les deux passeports de ces infirmiers pour montrer leurs identités et prouver qu’ils sont en ordre avec l’Etat congolais. L’AGIS a ramené les deux passeports au bureau du magistrat et c’est là qu’il sera arrêté et détenu au cachot du parquet, sans qu’aucun acte de procédure lui ait été préalablement signifié. Le Médecin serait accusé de ne pas être en ordre avec la réglementation relative à la profession médicale en RDC. Cette action serait vraisemblablement vue soit comme un complot monté contre l’Hôpital à cause de ce service de Dialyse, soit comme une simple tracasserie de la part de certains responsables étatiques mal intentionnés. En effet, comment comprendre que les autorités de l’Etat, en l’occurrence le Ministère national de la santé publique représenté par ses services en province et le Ministre provincial en charge de la santé puissent participer au lancement officiel et par voie de conséquence autoriser le fonctionnement de ce service sans considérer la régularité des dossiers du personnel médical affecté au dit service ?
Qu’adviendrait-il dans les relations diplomatiques entre la RDC et l’Inde si les poursuites sont maintenues contre le personnel médical indien dont le travail est pourtant bénéfique à toute la population congolaise ?

Que justice soit faite….

Croyons-en maintenant!!! LA PAIX C’EST POSSIBLE

Mr KIBIRA Président de la Jeunesse de la Prov du Nord Kivu danse avec les jeunes congolais au rythme rwandais

Célébration de la Journée internationale de la paix 21 Septembre 2017 en ville de Goma RDC, oui c’est possible entre jeunes de Goma  et du Rwanda

C’est à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la Paix que plus de 2500 jeunes de Goma et de Gisenyi ont partagé cette ambiance de la célébration de la paix sous le thème «  Let us believe in peace now » croyons en la paix maintenant en français.

Organisée par la commission Justice Paix et sauvegarde de la création de la CBCA, cette activité a été honoré par les autorités politico administratives et religieuse du Rwanda et de la RDC Ville de Goma. Au rythme de la fanfare, une caravane très ambiante est allée de la Grande barrière pour chuter au stade Les Volcans où plusieurs activités se sont déroulées notamment différents discours, les danses, sketch, poèmes, musiques etc. dans son mot d’accueil des invités, Me Christian Sondirya alors coordonateur du programme JPSC et Secrétaire communautaire de la CBCA, a présenté ses remerciements à tous les participants pour avoir répondu positivement à l’invitation, et plus particulièrement à la jeunesse mobilisée pour cette célébration.

Prenant la parole, le représentant légal de la CBCA, Dr Samuel Ngayihembako, a présenté l’objectif de cette activité pendant cette journée de la paix, Il a montré combien les jeunes de Goma et de Gisenyi au Rwanda sont capables de vivre en paix, s’ils arrivent à inculquer la morale de combattre les stéréotypes entre ces deux pays. Chacun a besoin de vivre en paix.

Son Exc Mme Marie Shematsi, Ministre Prov. en charge de communication et porte parole du gouvernement Provinciale du Nord Kivu

Dans son mot, madame la ministre provinciale de communication et représentant du Gouverneur de la province du Nord Kivu, a expliqué combien il est capital que la paix soit  au centre de tout les deux pays et dans toute la Région des grands Lacs «la guerre prenant naissance dans l’esprit des hommes , c’est dans l’esprit des hommes que doit relever la défense de la paix , nous devons  donc cultiver la paix dans nos attitudes et comportements quotidien , c’est de cette manière que nous aurons légué aux générations futures, une société paisible et prospère » a-t-elle conclue.

De sa part, l’honorable Éric Rurangirwa  chef du district de Rubavu au Rwanda  a  partagé son sentiment de satisfaction de voir la mobilisation de la jeunesse pour la paix. Il a souligné qu’ensemble avec la jeunesse on peut démontrer à la face du monde  que c’est possible  de vivre en paix car depuis des années, les habitants de ces deux se côtoyaient depuis plusieurs années et partagent plusieurs choses inévitables.

Commencées à 10h45, les activités ont pris fin à 16h00 sous la modération de Mr Darcy Sikwaya, Vice président de la Jeunesse de la Paroisse CBCA Goma Ville.

 

Par Hulda Vagheni

Point de press sur la célébration de la journée de la paix. LET US BELIEVE IN PEACE NOW 

La CBCA S’implique dans la célébration de la paix. LET US BELIEVE IN PEACE NOW

En date du 19 septembre, s’est tenu à Goma, au Cap Tuneko, un point de presse introductif de la journée internationale de la paix, célébrée chaque 21 septembre par la CBCA, à travers sa commission Justice Paix et Sauvegarde de la création JPSC. Plus de 10 médias de la place ont pris part à cette activité qui s’est tenue pendant une heure de temps.

D’entrer de jeu, le coordonnateur de la JPSC, Me Christian SONDIRYA,  a présenté la JPSC ainsi que son rôle dans la consolidation de la paix et la cohabitation pacifique dans la sous région des grands-lacs.

Dans son allocution, le coordonnateur de la JPSC a insisté sur la journée du 21 septembre où les jeunes de la ville de Goma et du district de Rubavu, accompagnés de leurs autorités politico-administratives,se retrouveront ensemble pour célébrer la paix, autour du le thème « Let us believe in Peace Now ». Ainsi il a présenté le chronogramme de la journée et a lancé un appel particulier à tous les jeunes de la ville de Goma à se mobiliser autour de cette activité de paix, afin que celle-ci ne soit pas seulement une réalité théorique mais plutôt palpable et pratique. CARAVANE AU RENDEZ VOUS

Ce point de presse a chuté par un bon moment de questions et réponses, où les journalistes présents ont essayé d’intervenir pour que la journée du 21 septembre soit réellement comprise par tous et appropriée par les jeunes de Goma.

Pour clore, un mot de remerciement pour la participation des médias de la place, a été dit par la chargée de communication de la CBCA, Madame Hulda Vagheni, modératrice du jour.

 

Par Darcy Sikwaya

LE REVEREND NDEMESI MUSEKWA Moise REMPLACE LE REVEREND KAMBALE KILUMBIRO Martin A LA TETE DU POSTE ECCLESIASTIQUE DE GOMA COMME PASTEUR SURVEILLANT

Après une vingtaine d’années de travail au Secrétariat Général de la CBCA comme Secrétaire de direction de 1997 à 2005,Directeur Administratif ad intérim l’an 2006 et puis Secrétaire Communautaire de 2007 à 2017 soit deux mandats  terminés honorablement, il a plu à l’actuel Président et Représentant Légal de la CBCA, le Révérend Dr Samuel Ngayihembako Mutahinga, de désigner le Révérend Ndemesi Musekwa Moise  pour diriger le Poste Ecclésiastique de Goma à partir du 05 septembre 2017.

Les cérémonies de remise et reprise avec le Pasteur Surveillant sortant,  le Révérend Kambale Kilumbiro Martin ont eu lieu au Bureau Ecclésiastique du Poste Goma, le samedi, 09 septembre 2017 sous la présidence de Monsieur Abel Malunga, membre du Comité Exécutif du Poste Goma devant le staff du Bureau Poste, les Pasteurs Sectionnaires de la ville de Goma et les Membres Effectifs du Poste Goma.

Pendant ces cérémonies, les deux Ministres  de Dieu se sont  encouragés mutuellement et échangés des promesses de franche collaboration. Notez que le Révérend Martin  Kambale Kilumbiro a été élu Vice-Président et Représentant légal Suppléant de la CBCA pendant les assises de la 38ème Assemblée Générale, tenues à Goma, du 23 au 26 août 2017.

Qui est le Révérend Ndemesi Musekwa Moise ? Ce Serviteur de Dieu est né à Busera le 20 /02/1956  d’une famille chrétienne dont le père et la mère étaient des évangélistes responsables chargés d’implanter les églises dans les villages, il a bénéficié de cette vie dont l’environnement l’a façonné jusqu’à créer en lui le goût de servir aussi le Seigneur. Il est marié et père de six enfants dont cinq en vie et un déjà décédé. Il a des beaux fils et belles filles   et sept petits fils. Le Révérend Ndemesi a fait son école primaire à Kisima et Katwa (1966-1972)  et l’école secondaire à l’Institut de Katwa (1972-1978). A la fin de cette formation, il a embrassé la carrière professionnelle comme enseignant et aumônier à l’école primaire Kisanga (1978-1979) puis surnuméraire et Aumônier à l’Institut de Kitsimba (1979-1983) et Directeur de l’école primaire Katolo/Lac (1983-1988). C’est pendant ce moment de prestation qu’il a eu la vocation pastorale et est allé étudier à la Faculté de Théologie de l’ISTP Goma de 1988 à 1991 puis à la Faculté de Théologie Protestante de l’Université Protestante du Congo (UPC) de 1992 à 1994. De retour de la Faculté de Théologie de l’UPC, il était affecté à l’Institut Biblique de Muku comme enseignant et Directeur de cet Institut (1994-1997) puis rappelé au Secrétariat Général pour assumer les fonctions de Secrétaire de Direction pendant dix ans. Notons aussi que, pendant son travail à Muku, le Révérend Ndemesi Musekwa a travaillé aussi comme Pasteur Assistant chargé de l’Evangélisation de la Paroisse, chargé de l’éducation Chrétienne dans le Poste Muku et de la catéchèse de préparation au mariage. Arrivé à Goma, il a été intégré au collège des Pasteurs de la Paroisse de la CBCA Katoyi où il a été chargé de la catéchèse de préparation au mariage et pendant son ministère pastoral, plus de 400 couples mariés et plus de 200 fiancés ont déjà bénéficié de ses enseignements et/ou encadrement. Il a une passion particulière pour la pastorale de familles. Pour cette raison, la CBCA, l’avait envoyé  en 2008 faire le Counselling à Kenya Institute of professional Counselling qui lui décerna un certificat en Psychological Counselling.  Vu les responsabilités assumées à la direction du Département de l’Administration de la CBCA, il a suivi plusieurs formations en leadership, en gestion des  ressources humaines, en secrétariat de direction. Il joue le rôle aussi de Pasteur confident des Pasteurs de la ville de Goma.

Les fidèles du Poste Ecclésiastique de Goma ont accueilli avec joie le Révérend Ndemesi Musekwa Moïse comme leur nouveau berger et lui ont souhaité la paix du Seigneur et plein succès tout au long de son mandat.

 

Par Kakule  Mwindikwa Baudouin, Président de MJC Poste Goma.

 

C’EST BIENTOT!!! 21 Septembre, la CBCA s’implique dans la célébration de la journée internationale de la paix

C’est en marge de la célébration de la Journée Mondiale de la Paix, qu’une grande campagne de conscientisation et de sensibilisation des jeunes sur la Paix, venant de la République Démocratique du Congo et du Rwanda, s’organise ce 21 septembre 2017 en ville de Goma, par la CBCA à travers sa commission Justice  Paix et sauvegarde de la création sous le thème : «Let  us  Believe in peace now » « Croyons à la Paix ».  L’objectif est de Contribuer à la cohésion sociale et la cohabitation pacifique entre les jeunes de la RDC  et ceux du Rwanda. Une caravane motorisée ira de la grande barrière au stade les Volcans pour le reste d’activités. Au vu    de plusieurs  défis encore  à relever   et l’importance de  la cohabitation pacifique ainsi que la réduction des maux qui rongent la société , cette activité s’organise  sous le Haut patronage du Gouverneur de Province du Nord-Kivu et en collaboration avec la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation au Congo, MONUSCO ; une activité transfrontalière qui va réunir plus de 2500  Jeunes Congolais et  Rwandais   au  Stade les Volcans ou les activités de paix y seront organisées  telles que les danses traditionnelles ;les poèmes, les différents discours des autorités politico-Administrative tels que le Gouverneur de la province, le Maire de la ville, le Représentant légal de la CBCA et ses mandataires. Les attentes s’articulent sur le fait que les rumeurs, les préjugés, les mythes et les stéréotypes entre jeunes et entre jeunes congolais et rwandais soient réduits.

Par Hulda Vagheni

 

DECLARATION DE LA 38e ASSEMBLEE GENERALE DE L’ECC/ 3e COMMUNAUTE BAPTISTE AU CENTRE DE L’AFRIQUE (CBCA)

« Le peuple souffre et pousse des cris de détresse ! »

« Jusqu’à quand, oh Eternel ?…… J’ai crié, et tu n’écoutes pas ! J’ai crié vers toi à la violence, et tu ne secours pas ! Pourquoi me fais-tu voir l’iniquité, et contemples-tu l’injustice ? Pourquoi l’oppression et la violence sont-elles devant moi ? Il y a des querelles, et la discorde s’élève. Aussi, la loi n’a point de vie, la justice n’a point de force ; Car le méchant triomphe du juste, et l’on rend des jugements iniques. » (Habacuc 1, 1-4).

En ces temps de cris et de détresse, nous, Membres effectifs de la 3e Communauté Baptiste au Centre de l’Afrique, CBCA en sigle, nous nous sommes réunis à Goma, en la 38e session ordinaire de l’Assemblée Générale, du 22 au 26 aout 2017, sous le thème : « Le Seigneur appelle et équipe ses serviteurs pour accomplir son œuvre ». A cet effet, nous avons passé en revue la manière dont Dieu choisit et équipe ses serviteurs pour le bien-être de son peuple, en dépit de défis auxquels ce dernier est confronté.

Alors que le peuple avait été enthousiasmé par la signature de l’Accord politique de Saint Sylvestre, le peuple voit l’espoir se dissiper du jour au jour au regard de la dégradation de la situation politique, sécuritaire et économique du pays.

En effet, tout en saluant la volonté des animateurs politiques d’avoir organisé en fin 2016 le dialogue politique inclusif en vue de désamorcer la crise politique au pays, il s’observe cependant le retard dans la mise en œuvre dudit Accord.

Sur le plan politique, il s’observe l’absence du consensus autour des échéances électorales à venir et d’un calendrier électoral, la restriction de l’espace démocratique, des droits et libertés, la non application des mesures de décrispation politique.

Sur le plan sécuritaire, la recrudescence des groupes armés, les massacres dans les provinces du Kasaï, dans le Nord et Sud-Kivu, les déplacements massifs des populations fuyant l’activisme des milices, des assassinats, enlèvements et prise d’otage sont récurrents.

Sur le plan économique, nous assistons à la hausse des prix des biens de première nécessité due à l’inflation toujours galopante, ce qui exacerbe la paupérisation de la population, l’inaccessibilité aux champs due à l’activisme des milices et groupes armés, particulièrement dans les territoires de Rutshuru, Masisi, Lubero  et Beni ; le chômage des jeunes les exposant à l’instrumentalisation des seigneurs de guerre, et l’exploitation incontrôlée des ressources naturelles.

Conscients de la mission prophétique de l’Eglise et convaincus que notre pays est un don merveilleux de Dieu, appelé à être prospère et que la classe politique doit travailler pour son épanouissement et l’intérêt de tous ; l’Assemblée Générale recommande ce qui suit :

  • Aux institutions de la RDC
  • Que le Chef de l’Etat, en tant que garant du bon fonctionnement des institutions du pays, puisse tout mettre en œuvre pour la mise en application effective de l’Accord politique conclu en date du 31 décembre 2016 sous la médiation de la CENCO ;
  • Que le Gouvernement de la République prenne des mesures pour la libération de tous les prisonniers politiques et d’opinion dans le cadre de la décrispation politique, tel que conclu dans l’Accord du 31 décembre 2017 ;
  • Que le parlement s’attèle à voter, dès l’ouverture de la session de septembre, les lois essentielles pour la tenue prochaine des élections crédibles ;
  • Que la Commission Electorale Nationale Indépendante rende public, dans un bref délai, le calendrier électoral prévoyant l’organisation des élections présidentielle et législatives, avant la fin de l’année 2017, tel que prévu par l’Accord politique sus évoqué ;
  • Que le Gouvernement s’implique efficacement dans la protection des populations et leurs biens, que les auteurs des violations graves des droits de l’Homme soient traduits en justice et que les victimes soient intégralement indemnisées ;
  • Que le Gouvernement mette en œuvre des mesures efficaces visant à stabiliser le taux de change de la monnaie nationale et l’assainissement du climat des affaires en vue de la création de l’emploi pour la jeunesse.

 

  • A la communauté internationale
  • Que les forces de la MONUSCO s’activent à accompagner les forces armées régulières dans la traque des forces négatives et de protéger la population civile conformément aux Résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU ;
  • Que le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU puisse nommer un Rapporteur spécial sur les massacres des populations en territoire de Beni au Nord-Kivu et que des enquêtes indépendantes sur les tueries dans le Kasaï soient poursuivies afin que les auteurs puissent être traduits devant la justice ;
  • Que la communauté humanitaire internationale considère les Nord et le Sud-Kivu, le Tanganyika et le Grand Kasaï comme des provinces sinistrées et que par conséquent les populations victimes des conflits dans ces provinces puissent bénéficier de l’assistance humanitaire considérable ;

 

  • A la classe politique
  • Que la classe politique, majorité au pouvoir comme l’opposition politique, toutes tendances confondues, s’efforce de trouver un consensus général sur les grandes questions d’intérêt national ;
  • Que les leaders politiques congolais puissent tout mettre en œuvre en vue de lutter contre la médiocrité et les pratiques telles que le débauchage, la corruption, le trafic d’influence, les insultes, le non respect de l’autre et de la vie, la répression, lesquelles ternissent l’image de notre pays ;
  • Aux confessions religieuses
  • De prier pour que la paix et la sécurité soient restaurées sur toute l’étendue de la RDC, ainsi que dans les pays de la région des Grands-lacs ; que les élections présidentielle, législatives et provinciales soient organisées à la fin de l’année 2017 conformément à l’Accord politique du 31 Décembre 2016 et que Dieu illumine le peuple afin d’élire les dirigeants intègres et qui ont l’amour de la patrie et de la recherche du mieux vivre ensemble ;
  • D’unir les efforts pour exhorter, orienter les décideurs sur la bonne marche du pays et plaider pour le respect des droits et libertés fondamentaux de la personne humaine.
  • De s’investir dans les actions et les enseignements en faveur de la paix, la justice, la réconciliation, l’éducation civique et le développement pour le bien de tous les congolais sans distinction de sexe, d’âge et d’origine.

 

Fait à Goma, le 26 aout 2017                                

                                            Pour l’ECC/3e Communauté Baptiste au Centre l’Afrique

 

Rév. Dr Jules Kamabu Vangi-si-Vavi                                                 Rév. Dr Kakule Molo

 Président 38e Assemblée Générale                                        Président et Représentant Légal

UNE NOUVELLE ÉQUIPE À LA TÊTE DE LA 3ÈME CBCA

La CBCA, à l’issu de sa 38eme Assemblée Générale, vient d’élire une nouvelle équipe des quatre mandataires qui vont la diriger pour un quinquennat. C’etait aujourd’hui samedi 26 Août 2017 dans la soirée. Il est important de souligner ici que ces élections viennent de se dérouler dans un climat propice de calme total sous la houlette de l’ancien Représentant Légal Suppléant élu cette fois Président de la 38eme Assemblee Generale Rév Dr Kamabu.

Voici donc comment se structure la nouvelle équipe,

1. Rév Dr Samuel NGAYIHEMBAKO, élu Président et Représentant Légal

2. Rév Martin kilumbiro , élu vice-président et Représentant légal suppléant

3. Mr Pascal munoka, élu Trésorier Communautaire

4. Me Christian Kambale  sondirya, élu Secrétaire Communautaire.

Ainsi, Le Seigneur vient de se choisir ses serviteurs, qu’il les utilise puissamment.  Un culte d’action de grace et de Présentation de ces nouveau leaders est organisé à  Virunga ce dimanche 27 août 2017. A Dieu seul la gloire.

Par DANIEL MUYISA

Communiquer pour le changement, préoccupation de la CBCA

Il est aujourd’hui très évident que les médias constituent une puissance et un acteur majeur dans le domaine social. Les églises ne s’échappent pas de cette réalité. C’est l’une des raisons pour lesquelles, le 11 juillet 2017, un atelier a débuté à Goma en République démocratique du Congo sous le thème «Communication pour le changement» (C4C)

Cet atelier qui regroupe de nombreux journalistes issus des organes de communication de la CBCA, les Marketeurs de ses différents projets de développement de la CBCA et d’autres d’églises membres francophone de la MEU (Mission Evangélique Unie) en Afrique couvrira une période de 5 jours   de formation  avec M. Guy Ketchatcham Ngamy, Directeur Général de The White Dove Company basé à Yaoundé-Cameroun en tant que Facilitateur principal.

L’un des axes de cet atelier est de mutualiser les efforts des organes de communication de l’église afin de favoriser davantage la communion et équiper les acteurs pour être des communicateurs efficaces et professionnels afin d’apporter des changements. En tenant compte du contexte de l’Est du Congo où il se déroule, l’un des principaux sujets sera «Communiquer en cas d’urgence».

Cet atelier, entièrement organisé par la CBCA avec le soutien de la MEU, est coordonné par le service  de communication de la CBCA. La séance d’ouverture a été présidée par le Président et le Représentant Légal  de la CBCA, le Révérend Dr. Kakule Molo, qui, à l’occasion, a remercié la MEU pour son rapprochement à ses églises membres et a appelé les communicateurs présents, à profiter de cette occasion pour construire plus de compétences et de meilleures compétences afin de devenir vraiment des agents du changement dans un monde en constante évolution.

à gauche, Mr David Wafo, MEU afrique, à droite le formateur Dr. Guy Ngamy de Yaoundé

On s’attend à ce que cette formation augmente la qualité de la diffusion sur les radios et les articles dans les magazines et améliore la gestion de ces médias dans nos églises, améliore la qualité de marketing dans différents projets d’église, qui sont une voie de faire parler les initiatives menées par de l’église pour le changement social de la communauté.

en groupe de travail

Parmi les sujets abordés, on peut citer «la compréhension globale de la communication pour le changement et le développement communautaire», «Le rôle et la gestion des institutions médiatiques», les «stratégies de communication institutionnelle», «le rôle et l’utilisation des technologies de l’information», Mise en réseau pour une communication efficace « . 43 personnes prennent part à cette riche formation qui se clôture ce 15 Juillet 2017 par une cérémonie de remise des brevets de participation.

ANNONCE

Chers internautes, partenaires,

Notre site web de la Communauté Baptiste au centre de l’Afrique a connu des problèmes liés à la technique depuis un certain moment, et cela a fait que nous ne soyons pas capables de vous partager divers informations.

Nous nous excusons beaucoup pour ce désagrément involontaire et vous annonçons que nous sommes désormais opérationnels depuis ce vendredi 14 Juillet 2017.

Merci et franche collaboration