Formation sur la rédaction, la gestion et le design des magazines d’églises

Du 30 septembre au 06 octobre 2018, le Centre CORAT de Nairobi a servi de cadre à une rencontre de formation marathon sur la rédaction, le management et la mise en pages des magazines, trois piliers nécessaires pour la réussite des publications chrétiennes. 66 personnes venues de divers pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique ont participé à cette rencontre tenue par Magazine Training International (MTI), une organisation américaine dévouée principalement à la formation des communicateurs chrétiens.

Cette formation riche entre dans le cadre d’amélioration de la qualité des publications chrétiennes dans toutes ses formes, dans l’objectif d’atteindre la vision selon chaque publication.

Séparés en 3 classes selon le module d’intérêt spécifique, les participants ont acquis des enseignements leur permettant de revoir la meilleure façon d’orienter les publications en tenant compte de la qualité du contenu, de sa présentation ou sa mise en page et sa gestion au niveau de la distribution, du marketing de ventes en ligne, etc.

Dans plusieurs interventions de formateurs, quelques points sont revenus chaque fois car ils revêtent une importance capitale pour toute publication professionnelle, lue et transformationnelle. Il s’agit de se définir précisément :

  • Une vision claire
  • Un objectif atteignable pour chaque publication
  • Une audience bien définie (à qui s’adresse le message)
  • Un contenu qui cadre avec la cible
  • Les images et couleurs répondant au besoin de la cible
  • La typographie bien définie
  • L’image de marque à vendre (branding)

Des travaux pratiques en groupe et individuels ont été réalisés par tous le participants et cela chaque jour. La CBCA était représentée par Mme Hulda Vagheni, Chargée de communication de la CBCA ; Mr Thomas Kamala, Secrétaire de rédaction du magazine La Trompette ; Mr Jean-Pasteur Katavo, chargé de l’éducation chrétienne et Mme Daphrose Muteho, Aumônier de l’Institut Himbi.

Pour ce qui est de publications dans la CBCA, il a été suggéré à La Trompette de réorienter et catégoriser son auditoire car il s’avère très vaste, ne permettant pas de rassembler tous les lecteurs selon les âges, thèmes et préférences. Quant au jeune magazine Changamoto de Gracia Counselling Centre/CBCA qui a jusqu’ici sorti un numéro, des stratégies de redynamisation ont été données. Ainsi, c’est avec un bagage très lourd que les représentants de la CBCA à la formation sont revenus, engagés et motivés pour apporter un changement palpable dans le domaine de la publication des imprimés, sur le site web et sur des médias sociaux.

Il est important de souligner que la publication est un travail délicat avec opportunité d’atteindre un grand nombre de personnes, de génération en génération.  Les églises sont censées mettre de l’importance dans la publication tout en veillant sur la bonne qualité dans tous les aspects.

Redaction

 

STOP EBOLA: sensibilisation auprès de Leaders locaux de la Ville de Butembo

Dans un auditoire constitué de leaders religieux, de Pasteurs, des responsables de quartiers, des enseignants et de médecins; plus de 300 personnes ont été réunis dans la grande salle du centre Uhai Kikyo à Butembo le 01 Octobre 2018 pour acquérir une formation sur la Maladie en Virus Ebola qui endeuille le territoire de Beni et Lubero dans le Nord Kivu depuis les derniers mois. Ceci entre dans le cadre de renforcement de capacités de leaders d’opinion qui sont en contact avec la base exposée à ce danger de mort. Après une méditation donnée par le Pasteur Surveillant du Poste CBCA Katwa, Rév Bin Nzoli , un exposé très riche a été donné par le Dr Shako du ministère de la santé dans la province, exposé portant sur les informations général sur le virus, les risques et sa gravité, les symptômes,  les stratégies de prévention et la possibilité d’éradication de cette dernière. Plusieurs questions ont soulevées ont éclairées par le présentateur, appuyé par l’équipe de coordination de la Riposte contre cette épidémie. cette activité s’aligne derrière les divers campagne de sensibilisation que la CBCA organise dans cette province depuis le mois d’aout pour mettre une bonne information à la disposition de la population et lutter contre les manipulations et rumeurs qui développent le dénie de la maladie dans le esprits de la communauté.  Les participants sur place se sont engagés à s’impliquer dans la surveillance, la sensibilisation et l’encouragement à la communauté appelé à adopter un comportement responsable pendant cette crise. Après l’exploitation des dépliants reçus dans la salle, tous les participants sont passés à la pratique de lavage de mains selon les étapes reconnues officiellement.

Par Hulda Vagheni

LA PAIX C’EST AUJOURD’HUI, CONSTRUISONS LA

En marge de la journée internationale de la paix célébrée chaque 21 Septembre tous les années, plus de mille jeunes de goma et de Gisenyi ont Célébrés ce dimanche 30 Septembre 2018 la paix autour du thème  » Let us build peace now ( construisons la paix maintenant.

Agrémentée par la music du groupe New boys In Jesus, de la paroisse CBCA katoyi GOMA et modérée par Mr Darcy Sikwaya, la célébration a été colorée par des dance, mots de circonstances, poésie et du théâtre. Notons que la troupe BADILIKA APRED est  un groupe qui a une grande vision d’amener la jeunesse à lutter contre les stéréotypes entre tributs ou pays, brandir la cohabitation pacifique pour une génération futur transformée.

Dans son exhortation, tirée de l’épitre de Paul aux Hébreux 12,14-15, Mr Pascal Munoka, Trésorier Communautaire de la CBCA s’est axé essentiellement sur la recherche de la paix qui commence de prime à bord par le don de la paix. Pour clore son message, il a recommandé aux jeunes et tous participants de toujours fournir des efforts à devenir des vrais acteurs de la paix, instruments de la Paix ; car c’est ainsi qu’ils verront le Seigneur.

Après le mot de remerciement et d’encouragement de la part du Coordonnateur de la JPSC Me Christian Sondirya, alors Secrétaire communautaire de la CBCA, un moment crucial a marqué la fin de cette célébration, lancer quatre pigeons pour proclamer que la paix est possible et qu’elle doit aller même au-delà de nos frontières.

Commencé à 14h l’activité a pris fin vers 16H

Par Daniel Muyisa

110 ans de vie, le Baoba écrivain du livre “CBCA vois-tu derrière la montagne?” finit sa course

Né à 1908, Dieu a promu son serviteur dans la gloire céleste à l’Age de 110 Ans, ce 27 Septembre 2018 après une période importante de maladie. Il s’agit du Rév. KIKULE MUHUTSA, l’un de plus grands serviteurs de la première génération de la CBCA ayant luttés beaucoup pour la cause de la communauté dans l’octroi de la personnalité juridique. Sa mort est survenue à l’hôpital CBCA Virunga, lieu où il suivait ses soins. Dans son ouvrage “CBCA vois-tu derrière la montagne?”, œuvre qui immortalise ses pensées, il a retracé les grandes lignes de l’histoire de la Communauté Baptiste au centre de l’Afrique , tout en relevant les défis auxquelles les dirigeants actuels doivent faire face pour se rassurer d’un futur promettant de l’église notamment combattre les anti valeurs pouvant nuire à l’œuvre de Dieu. « Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur son trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. » (Apocalypse 3, 21)

C’est Bientôt…  LET US BUILD PEACE NOW / PEACE DAY 2018

Voilà le grand thème autour du quel, La Communauté Baptiste au Centre de l’Afrique à travers sa commission Justice Paix et Sauvegarde de la création JPSC organise une grande activité de célébration de la paix ce dimanche 30 Septembre 2018, dans la cours de l’Institut Majengo, commune de Karisimbi, quartier Katoyi, non loin de la Paroisse CBCA Katoyi. Plusieurs jeunes de Goma et de Gisenyi Rwanda y seront réunis de 13:30 à 17h00 pour célébrer la paix à travers la musique, la poésie, le théâtre, la dance et divers exposés. Ceci entre dans le cadre de la cohabitation pacifique, la lutte contre les stéréotypes et la discrimination parmi les jeunes congolais et rwandais, pour se rassurer d’un futur paisible. Appuyée par la Mission Évangélique Unie (MEU), la JPIC se dit dévouée pour le service de paix auprès de jeunes.
Ne ratez pas ce rendez-vous, vous ne serrez pas déçu.

La Paroisse Kampala reçoit une délégation de techniciens de développement du secrétariat Général de la CBCA

Travail en groupe, formation sur les AVEC

Une équipe du département de diaconie et développement, composée du directeur du département, du secrétaire aux projets et de la coordinatrice des projets de sécurité alimentaire et d’un agent formateur sur les AVEC s’est rendue à Kampala du 15 au 23 Septembre 2018 pour une session de travail d’une semaine. La délégation, à laquelle s’est joint aussi le directeur du Département de Jeunes et des Enfants, était conduite de main de professionnel par Mr. Fataki, chauffeur du DDD. Chaque membre de l’équipe avait une mission particulière:

Mr. Katembo Mwiravalyaki du projet Food Security Malyo a organisé des séances de formation sur les Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit (AVEC) à la suite desquelles quatre AVEC ont été constituées dans la paroisse CBCA Kampala parmi lesquelles deux pour les mamans du service femme et famille (SFF), une pour les hommes du service Hommes et Familles (SHF) et une pour le Ministère de Jeunes pour Christ (MJC). Deux autres dont les membres sont des bénéficiaires sont en gestation.

Mme Jeannette Mutheho quant à elle, s’est occupée de la formation des femmes entrepreneuriat. Mr. Polisi a fait le suivi du projet d’appui aux réfugiés congolais vivant en Ouganda et dirigé l’élaboration du plan stratégique en collaboration avec Mr. Kanyamunyu.

La visite s’est terminée dans le culte de dimanche 23 où les fidèles de la Paroisses CBCA Kampala ont prouvé de leur satisfaction des acquis de ces riches échanges.

 

La Rédaction

Echange sur les stratégies de Mise en œuvre de la reforme budgétaire dans la CBCA

Après une très longue tournée de sensibilisation sur la réforme budgétaire, tournée effectuée par le Département de l’Evangélisation et des Finances dans tous les Postes Ecclésiastiques de la CBCA, une réunion stratégique conjointement organisée par ces deux départements a eu lieu ce vendredi 21 Septembre 2018, réunissant au Cap Tuneko de techniciens du pool de Goma, notamment les délègues du Poste CBCA Goma, Kalungu, Buturande et le Secrétariat Général.

Ce travail de renforcement de capacité de leaders de Postes notamment le Pasteur Surveillant, le Pasteur Evangéliste, le comptable et un membre effectif a consisté à présenter les données issues des échanges sur les capacités financières de chaque Poste selon son contexte en vue des ajustements éventuelles et la validation du budget de la réforme en 2019. Se convenir avec les Postes sur les mécanismes de mise en œuvre et de gestion des recettes de la Paroisse jusqu’qu’au secrétariat Général de la CBCA. Ce travail du pool de Goma vient après celui du pool de Bukavu ayant réunis les Postes Ecclésiastiques de Bukavu, Uvira et Muku en date 19 Septembre 2018 pour la même cause. Rappelons que ceci émane d’une décision du comité exécutif passé qui a adopté la politique de la réforme budgétaire visant l’amélioration de conditions de travail de serviteurs de Dieu dans les Postes Ecclésiastiques et Paroisses de la Communauté Baptiste au Centre de l’Afrique, dans des milieux ruraux comme en milieux urbains. Ont pris part à cette rencontre de 22 personnes dont 3 femmes et 19 hommes, sous la houlette du Vice-Président et représentant Légal, Kambale Kilumbiro Martin et de Mr Pascal Munoka, Trésorier Communautaire.

La redaction

 

Epargner, meilleur assurance vie chez les PVH

Dans l’objectif de réduire la culture de dépendance, redonner l’estime de soi chez les personnes vivants avec Handicap (PVH) et accorder une assistance psychologique, 8personnes dont 3 hommes et 5femmes ont été sensibilisés sur les Association Villageoise d’Epargne et des Crédits (AVEC) par Mme Christine Musongya chargée de la Diaconie dans la CBCA. Ceci entre dans le cadre d’accompagnement socio-économique de personnes à mobilité réduite, de renforcer leurs capacités dans l’initiation à la culture d’épargne. Cette activité vise à aider ces bénéficiaires à accroitre leurs fonds (petits soient-ils) pour renforcer leurs activités de petit commerce de routine.

Pendant l’exposé,  Mme Christine dame a soulevé plusieurs points sur le fonctionnement de l’association entre autres : la signification du mot AVEC, objectifs, le rôle de chaque membre, les règles à suivre pour la bonne gestion de  cette organe, la mode de contribution, les outils de travail, les mouvements des emprunts et remboursements etc.

Très satisfait par l’intervention de la facilitatrice, plusieurs questions et préoccupations ont été éclairées et ont motivé l’intérêt de ces bénéficiaires qui se sont engagé à s’organiser pour arriver à répondre à leurs besoins quotidiens. L’activité s’est déroulée au Centre Diaconal de Virunga de 8h à 10h.

La rédaction

Le Révérend Docteur KAKULE MOLO, prend sa retraite

Bien avant le début culte, l’ambiance se faisait déjà remarquer dans l’enceinte de la CBCA Virunga bien plus à l’intérieur du temple où s’est tenu le culte de mise en retraite du Révérend Dr KAKULE MOLO, Président Représentant Légal honoraire de la CBCA, ce dimanche 9 Septembre 2018, à partir de 14heures (heure de Goma).

Après l’entrée triomphale au rythme des trompettes, le couple du Rév. Dr Molo à l’honneur, accompagné d’une forte délégation des mandataires, des révérends pasteurs surveillants de la CBCA et bien d’autres personnes, le culte a débuté sous la modération du Révérend MANGOLOPA par la lecture de Psaumes 95,1-2. Ce culte riche en couleurs, a été célébré en présence des plusieurs fidèles de la CBCA en ville de Goma et bien d’autres venus d’ailleurs, du vice-gouverneur de province du Nord-Kivu, du Maire de la ville de Goma, et bien d’autres autorités étatique-militaires, des tous les Révérends Pasteurs Surveillants, des plusieurs Révérends pasteurs de la CBCA, des membres effectifs de la CBCA, des directeurs de départements et bien d’autres chefs des projets et services, … tous accueillis successivement par le Représentant légal et Président communautaire, Révérend Dr Samuel NGAYIHEMBAKO.

 

Avant d’accueillir le messager du jour, trois portions de lecture ont été successivement effectuées en Esaïe 40,29-31 ; en Matthieu 9,35-38 et en 2Corinthiens 4,1-7 par les Révérends KAKWIRE, RUGAYAMPUNZI et David KAYUMBA. Tiré de ces trois passages ci-haut cités, le thème du jour intitulé « Hazina ya damani katika miili inayo choka » (un trésor dans un corps fatigué) s’est essentiellement axé sur le sens du service pour un serviteur,  basé sur le texte de 2Co. Dans son message, le RL et Président communautaire Révérend Dr Samuel NGAYIHEMBAKO est revenu sur plusieurs faits saillants à savoir : Un berger, qui est-ce ? Quid de son service de Berger ? Paul souligne de deux choses en parlant de lui et des autres comme étant bergers, d’abord qu’ils l’ont été par la grâce et deuxièmement il précise qu’ils sont des serviteurs (esclaves), un berger (pasteur) qui obéît à la mission de Dieu.

Le serviteur a la mission de proclamer Christ, l’évangile, la Bonne nouvelle du salut, amener Jésus-Christ lui-même auprès de tous. Pour parler de Christ, Paul utilise l’image de la lumière. Christ à l’intérieur de nos vies, Christ en nous, voilà le trésor qui ne peut jamais tarir. En dépit du fait que notre corps peut se fatiguer, faisant face à différentes situations de la vie, tant joyeuses que tristes, ce Christ en nous, nous donne la force nécessaire pour aller de l’avant jusqu’au bout afin de produire des fruits nécessaires qu’il nous recommande, a-t-il-conclu.

De la biographie du Rév. Dr Kakule Molo 

Le Rév. Dr Kakule Molo est né à Katwa le  30 août 1953. Parlant de son bagage intellectuel, Il a fait ses études primaires à Katwa et Bulambo Isale pour avoir son certificat en 1966. En 1972diplôme d’état en pédagogique générale à Ndoluma. Il octroi son diplôme de licence en théologie protestante au Zaïre en En 1976 à Kinshasa. Il va par la suite poursuivre ses études Lutheran School of Theology at Chicago, Etats-Unis, où il devient Dr en Théologie.

De l’emploi :

De 1976-1977: Chargé de presse dans le Service d’information au Secrétariat général de l’Eglise  du Christ au Congo.

De 1977-1982: Directeur de cabinet  du Président de l’Église du Christ au Congo, pasteur associé de la paroisse francophone internationale de Kinshasa et aumônier de l’Institut Pédagogique National  de Kinshasa.

De1986-1992: Représentant légal de la communauté Baptiste en Afrique centrale (CBCA).

De1986-1992 : Professeur à L’Institut Supérieur de Théologie Protestante (ISP) et de l’Université des Pays de Grands Lacs (ULPGL).

De 1988-1992: Président provincial de l’Église du Christ au Congo, province du Nord Kivu,
De 1992-2005: Secrétaire exécutif de la Mission évangélique unie pour l’Afrique francophone à Wuppertal, Allemagne ;

De 2001-2005: Secrétaire général adjoint de la Mission Evangélique Unie à Wuppertal

De 2006-2012 : Député National en République Démocratique du Congo

2007 à 2017: Président et Représentant Légal de la Communauté Baptiste au  Centrale d’Afrique (CBCA) ;

De 2008-2014 : Vice-Modérateur  du Conseil de Mission de la MEU (Mission Evangélique Unie), et en fin  depuis 2016 à ce jour, il est  Recteur de l’Université Libre des Pays des Grands Lacs.

Dans son speech, comme d’habitude lancé par quelques humours égaillant son auditoire, le Révérend Dr MOLO a adressé ses remerciements à toute l’église pour avoir fait de lui ce qu’il a été essentiellement depuis son enfance du vivant de son père qui fut aussi serviteur de Dieu, pour toutes les expériences vécues et acquises au cours de toute sa carrière. Il a ensuite adressé ses remerciements à sa famille, ses trois enfants particulièrement qui l’ont accompagné durant toute sa carrière. Pour rendre grâce à Dieu, le Révérend Docteur MOLO a, lui seul, sous le rythme du piano, chanté un cantique d’action de grâce « Chaque Instant et chaque jour qui passe n en Jésus j’ai pu me confier » ceci à cause de la fidélité de Dieu. Il s’est enfin adressé à ses collègues révérends pasteurs à travers un cantique agrémenté par la Chorale Ecole de dimanche CBCA HIMBI1 à laquelle il s’est lui-même joint et dans lequel cantique il recommande à ses collègues de tenir ferme jusqu’au bout. Après ce cantique qui a été répété par tous ses collègues présents au culte, est venue alors sa famille pour un autre cantique de louange à Dieu qui l’a soutenu jusqu‘ici.

Le couple Révérend Dr MOLO a reçu la prière de bénédiction dite par le Révérend Dr Samuel NGAYIHEMBAKO, entouré des membres de la commission des ministères qui lui ont ensuite serré la main de félicitations suivis des différentes autorités ecclésiastiques et étatiques sur place.

Ouvrant le chapitre des mots de circonstance, le délégué du Responsable de Canadian Baptist Ministries, le Rév. Dr GATO, a adressé ses félicitations au Révérend Dr MOLO pour sa qualité de leader, travailleur et innovateur, tout en lui remettant un présent pour ce fait. Prenant la parole, le Président et Représentant Légal de la CBCA, Rév.Dr Samuel Ngayihembako a lui aussi adressé ses félicitations au Révérend Dr MOLO, rappelant ses différentes qualités dont il a souvent fait preuve dans sa carrière, dont le respect du temps, la ponctualité, la défense de la cause féminine, la rigueur et la discipline et bien d’autres. Avant de finir son mot, par le biais de son secrétaire, a lu quelques messages et visualisé ensemble avec la congrégation, les vidéos de partenaires internationaux envoyés à l’occasion de la cérémonie. Le représentant du Président provincial de l’ECC a adressé ses félicitations au Rév Dr MOLO pour tout le travail abattu au sein de l’ECC particulièrement. Pour clôturer ce chapitre, le vice-gouverneur du Nord-kivu, son Excellence Felere Lutaichirwa Mulwahali a également exprimé sa reconnaissance au Révérend Dr MOLO pour le travail qu’il a réalisé à la tête de la CBCA, partenaire essentiel du gouvernement provincial à travers ses différents projets en province, écoles, hôpitaux,… Comme encouragement, le vice-gouverneur de province a remis une vache au couple Rév Dr MOLO.

Le culte a été clôturé par un moment fort de remise des différents cadeaux au couple à l’honneur, et par la prière de bénédiction dite par le Révérend Dr MOLO lui-même. Débutée à 14h00, le culte a pris fin à 18h00.

 

STOP EBOLA, que dire aux Pasteurs ?

Une séance d’alerte et d’information sur la maladie en Virus Ebola a été donnée aux Pasteurs du Poste CBCA Goma ce lundi 3 Septembre 2018 dans le temple de Virunga où ils étaient réunis pour une réunion stratégique organisé par le Rév. Ndemesi Musekwa Moise, Pasteur surveillant du Poste Ecclésiastique de Goma. Mr Donat Malemo chargé des urgences au Département de Diaconie et Développement, accompagné du Dr Alain Mangolopa superviseur principale au Département de santé ont tout d’abord procédé à la remise de dépliants portant des informations importante sur l’épidémie, avant de passer à la formation sur la prévention, les attitudes à prendre comme Pasteur lorsqu’il s’agit d’aller prier pour les malades soit participer aux obsèques, de comportements d’hygiène à développer pendant cette période de Riposte etc. les pasteurs dans leur responsabilité d’évangéliser, de prier pour les malades, d’écouter et d’encourager les malades, de réconforter les familles en difficultés ou éprouvées sont parmi les plus exposés au risque de contamination de cette maladie. Voilà pourquoi il s’avère très nécessaire de les alerter, les former et les capacités à plusieurs niveaux pendant cette période de Riposte contre EBOLA.  La technique de lavage de mains a clôturé cette séance qui a suscité le besoin urgent des équipes de sensibilisation à descendre dans différentes paroisses pour sensibiliser les fidèles à prendre des mesures de précautions. Toute fois chaque Paroisse est appelé à placer des dispositifs de lavage de mains dans les endroits stratégiques de paroisses, et encourager les membres à toujours bien se laver les mains à l’entrée comme à la sortie, procédure qui n’est toujours pas respecté par plusieurs. Débuté à 9h, la séance a pris fin à 10h30, laissant les Pasteurs assoiffés d’en apprendre plus.

Par Hulda Vagheni