Atelier de formation sur la promotion de la culture de paix

La CBCA à travers sa commission Justice Paix et Sauvegarde de la Création (JPSC) a réuni ce 28 Nov. 2018  au Cap Tuneko, les leaders du ministère de jeunes des paroisses de la CBCA  ville de Goma ainsi que quelques formateurs et acteurs de la JPSC, autour d’une réflexion sur la culture de la paix. Les participants à cette formation ont été renforcés en capacités comme formateurs sur l’approche holistique de l’éducation à la paix, ainsi que les modes alternatifs de résolution des conflits pour qu’ils soient capables d’accompagner les autres responsables paroissiaux des jeunes dans cette approche dans les jours à venir.

leaders de jeunes

Cet atelier s’inscrit dans la perspective de consulter le travail de paix dans les écoles de la CBCA et dans nos paroisses, se référant à l’expérience d’installation de clubs de paix depuis mise en place depuis 5ans, clubs qui visaient à amener la jeunesse à s’impliquer dans les actions de construction de la paix.  Dans ce contexte où les jeunes ont été victimes des actes de violences, des conflits, de manipulation et utilisés souvent comme auteurs dans des conflits et autres actes violents, l’église a pensé investir dans la jeunesse pour qu’elle acquière des valeurs et développer des attitudes de paix, lui permettant de s’assurer de la construction d’un avenir fort et promettant. C’est la raison d’être de clubs de paix dans les écoles et de paroisses.

CT Nzanzu Tumaini

Trois exposés donnés par Mme CT Tumaini Nzanzu coordo de la faculté de droit à l’ULPGL Goma ainsi que le Rév. Pasteur David Kayumba, étaient au centre de réfections:

  • Définition des concepts de base : Paix, conflit, culture de la paix
  • Education à la paix à travers la promotion des droits humains
  • Résolution pacifique des conflits et non-violence

Face à la persistance des défis liés au contexte de violence et de méfiance, il s’avère que les jeunes membres des clubs de paix ont une responsabilité dans la prévention de la violence et la résolution pacifique des conflits. Cela implique leur renforcement des capacités en matière de la construction de la paix d’une part et d’autre part le soutien de leurs initiatives pour la promotion de la paix.

Me Jacques Nzanzu/ JPIC CBCA

Sous la houlette de Me Jacques Nzanzu, cet atelier d’un jour a motivé les leaders de la jeunesse qui se sont dits boostés pour  revitaliser les clubs de paix à leur responsabilité pour un impact positif.

 

Par Hulda Vagheni

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *