La CBCA vient d’ordonner 31 nouveaux Pasteurs à l’occasion de ses assises de la 39e Assemblée Générale en ville de Butembo

C’était dans une ambiance céleste qu’un culte d’ordination de Pasteurs a été organisé ce dimanche 4 Novembre 2018 dans la cours de la Paroisse CBCA Katwa en ville de Butembo. Ils étaient 31, les jeunes Rév Pasteurs ordonnés en ce jour spécial qui a réuni près de 4000 fidèles venus de plusieurs coins, participer à ce grand événement. Dans son message le Rév. Dr Samuel Ngayihembako, Président et représentant Légal de la CBCA a exhorté les fidèles et nouveaux Pasteurs, s’inspirant de textes tirés de livres de Jos 1 :1-9, Luc 5 : 7-11, 2tim 3 :16-27. «  Soyez serviteurs de la Parole, écoutez, obéissez et pratiquez. On prêche ce qu’on croit. La parole enseigne, elle corrige, elle certifie le salut. La parole de Dieu oriente et transforme celui qui la prêche et ceux qui l’écoute. Pour être un bon serviteur il faut prêcher la bonne nouvelle qu’on connait, et qu’on pratique. Plusieurs serviteurs prêchent l’évangile de prospérité, ils se mettent à critiquer les autres   au lieu de prêcher la bonne nouvelle de Christ. Christ révélé à son peuple est LA PAROLE qui atteste la vérité et la puissance divine, l’évangile qui témoigne Christ et sa résurrection, voilà sa parole. Une parole écoutée, et honorée comme parole de Dieu a une puissance merveilleuse sur la vie de l’homme. La parole de Dieu est une parole de vérité, de foi, de la vie éternelle. Le ministère pastoral est un ministère de la PAROLE. »

Il a également exhorté aux fidèles de reconnaitre qui les a prêcher la bonne nouvelle, mettre la parole en pratique, prier pour ces serviteurs, les soutenir et de les encourager toujours et toujours. Dans son mot de circonstance, il a adressé un message de réconfort à tous les participants à ce qui concerne la situation sécuritaire et épidémiologique en ville de  Butembo et dans le territoire de Beni, situations qui sèment la désolation depuis un bon moment et qui endeuille plusieurs. Tout en présentant ses condoléances aux familles éprouvées, il a donné la raison de la tenue de l’Assemblée Générale dans cette ville qui n’est autre que compatir avec la population.

Dans son mot d’ouverture officielle des assises de la 39e Assemblée Générale, le Président de l’Assemblée, Dr KAMABU exhorté les fidèles à comprendre et accepter que la maladie en Virus Ebola est une réalité et qu’elle tue sans pitié.  La parole de Dieu étant une lampe qui éclaire nos sentiers, il est important de savoir que la Parole a une puissance. Elle peut construire  et détruire au même horriblement. Le Dr Kamabu a renforcé à demandant aux fidèles de ne pas céder aux pourparlers mais d’observer les mesures hygiéniques et préventifs dans cette période épidémiologique. L’ignorance tue a-t-il souligné s’appuyant sur le passage de Osée 4 : 6 « Mon peuple périt par manque de connaissance ». Le Dr Kamabu a encouragé les fidèles sur place à observer et appliquer toutes les  orientations données par le ministère de la santé parmi lesquels le bon  lavage de mains régulier, un tout petit geste mais qui sauve. Il a  enfin présenté ses condoléances aux familles éprouvées par  cette épidémie ainsi que par les massacres perpétrées en ville de Beni depuis 2014 jusqu’à nos jours, a-t-il conclu avant de déclarer officiellement ouvert, les assises de la 39e Assemblée Générale de la CBCA qui vont du 04 aux 08 Novembre 2018.

Mentionnons également que cette cérémonie a été honorée par l’autorité politique et administrative de la ville de Butembo le maire de la ville, accompagné de son adjoint, l’ancien maire de ville, un bourgmestre et certains officiers de l’état. C’est dans une atmosphère de joie et de remise de cadeaux aux membres de l’AG que les activités se sont clôturées, sous la modération du Rév. Kambale Mangolopa Moise qui a conduit, juste après le culte, l’épisode historique autour de l’arbre planté le jour de l’octroi du statut de la CBCA. Dieu vient de se choisir ses serviteurs, qu’il lui plaise de les utiliser pour sa gloire.

 

Par Hulda Vagheni

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *