Les assises de l’Assemblée Générale de la CBCA honorées par la visite de son Excellence Carly NZANZU Kasivita, Gouverneur du Nord-Kivu

C’était ce Jeudi 26 Nov 2020 que l’Assemblée Générale de la CBCA a reçu son Excellence Carly Nzanzu Kasivita, Gouverneur du Nord-Kivu, pour un échange de plus d’une heure, au temple CBCA Goma Ville où se tenait la rencontre.

Prenant la parole, il a présenté ses remerciements pour le temps accordé tout en louant les efforts de l’église pour son implication dans plusieurs secteurs d’accompagnement de la population notamment l’éducation, la santé, le développement etc.

Aux défis liés au secteur de l’éducation par rapport à la mécanisation des enseignants et à la mesure de l’application de la gratuité de l’enseignement, le Gouverneur a reconnu que jusque-là, plus de 100 000 enseignants sont non encore mécanisés, en dépit des efforts fournis, des projets en perspective avec la Banque Mondiale. Il a mentionné que le gouvernement provincial continue à s’investir dans cette problématique jusqu’à se rassurer d’une résolution favorable.

Sollicitant le soutien de l’église, afin que le pays ne sombre plus dans les soir de 1960 avec le malentendu entre le Président de la République et son premier ministre, il a martelé sur le rôle que doit jouer la Jeunesse de sa Province à s’engager pour transmettre des valeurs qui visent le changement et non la destruction.

Quoiqu’ayant été en contact et témoin même de plusieurs maux (tueries et bien d’autres violence), la jeunesse du Nord Kivu doit prendre sa responsabilité sociétale de s’engager dans la vie publique de la nation afin de donner de l’espoir à la République et changer le cours de l’histoire de tout le pays, a-t-il ajouté. Il a demandé à cette jeunesse de s’engager pour le changement et de se préoccuper des questions qui peuvent construire sa communauté, se désolidariser des groupes armés qui ne font que favoriser le passage aux ennemis.

Parlant de défis du secteur de la santé publique, avec la flambée de la maladie à virus Ebola, et aujourd’hui le Covid-19, le Gouverneur a terminé son entretien en encourageant l’église à continuer à observer les mesures barrières vu que la pandémie en sois n’est pas encore finie.

Reprenant la parole, le Rév. Dr Timothée MUSHAGALUSAn, Président de l’Assemblée, a félicité le gouverneur pour ses efforts de rechercher à améliorer la vie de sa population, tel qu’organiser le transport commun dans sa province, action qui se démarque des tous les autres Province de la République.

La séance s’est clôturé par une visite guidée au chantier de la résidence officielle du Président et représentant de la CBCA, à Coté de la grande salle du Cap Tuneko.

Tenue de la 41ème Assemblée Générale de la CBCA en ville de Goma

Après la rencontre du comité exécutif de la CBCA tenue ce lundi 23 Nov; la plénière a été lancée ce mardi 24 Nov 2020 au temple de la paroisse CBCA Goma Ville à partir de 8h00.

Au total 149 personnes prennent part à cette Assemblée réunissant des hommes et femmes membres effectifs de 18 Postes Ecclésiastique de la CBCA, y compris les délégués du représentant Légal de la CBCA dans les nouveaux champs de la CBCA telque Kinshasa, Lubumbashi, Kampala et Bunia.

Quelles matières seront traitées dans cette assemblée ?

Environ 24 points sont à l’ordre du jour de ces assises qui sont étalées sur quatre jours contrairement aux anciennes habitudes, a précisé le Rév. Dr Timothée Mushagalusa, Président de l’Assemblée lors d’une interview de ce mercredi 24 Novembre parmi lesquels :

  • La validation et la présentation de deux nouveaux pasteurs Surveillants dont le Rév. Bertin MUTARUSHWA pour le Poste Muku et le Rév SINAMENYE pour le Poste Kalungu.
  • L’état de lieu du projet de construction de la résidence officiel du Président et Représentant Légale de la CBCA
  • Quelques exposés de renforcement de capacités
  • Evaluation des résolutions de la 40e Assemblée
  • Etc

Pour ce qui est du projet de construction de la résidence du Représentant Légale de la CBCA, les participants ont visité le chantier de la villa déjà en cours de construction non loin de la grande salle CAP TUNEKO. Mme ABIA NGAYIHEMBAKO, architecte chapeautant les travaux a présenté l’approche qui a guidé la conception de cette œuvre. Elle s’est basée sur les trois fonctions de la vie d’un Représentant Légal : la fonction du Président et Représentant, sa vie sociale de Pasteur et Berger d’une grande communauté sa et sa vie de père de famille. Cette Villa sort de l’ordinaire dès lors qu’elle respecte tous les 3 fonctions, càd, le Président aura la possibilité de recevoir ses homologues et les grandes personnalités, sans gêner sa famille, et de la même manière sa famille pourra recevoir d’autres membres de la famille ou amis, sans déranger la liberté du Président.

Rappelons que les activités de la 41ème assemblée Générale de la CBCA ont été lancé le dimanche dernier lors du culte d’ordination de 31 nouveaux Révérends pasteurs à la paroisse CBCA VIRUNGA.

La CBCA ordonne 31 nouveaux pasteurs à Goma

C’est en réponse à l’ordre de mission du Seigneur Jésus-Christ d’après Matthieu 28,19 que la CBCA vient d’ordonner en ce dimanche 22 novembre 2020 à la Paroisse CBCA Virunga, 31 nouveaux révérends pasteurs après la récente ordination à Kitsombiro de 50 autres révérends pasteurs. Ceux-ci, 81 au total pour l’an 2020, viennent renforcer le ministère pastoral dans la CBCA qui comptent actuellement plus de 600 pasteurs ordonnés dans son actif. Ce culte d’ordination a été organisé autour du thème : « Mungu anatuita kuwa wanafunzi wanaomuzalia matunda yanayo dumu », d’après les textes bibliques d’Esaïe 5,1-7 et Jean 15,16.

À Virunga, où se sont déroulées les cérémonies, déjà à la veille, les préparatifs du grand jour ne laissaient sans doute voir venir un imminent événement. Au matin de ce dimanche, toute la mise en place terminée, sous la présidence du Révérend Bisimwa Nkunzi, le culte d’ordination a effectivement commencé à l’entrée des candidats à l’ordination sous le rythme de la fanfare. Ce culte a connu la participation de plusieurs milliers de fidèles venus de tous les coins de la ville de Goma célébrer la grâce de Dieu dans le ministère de ses serviteurs. En plus d’une foule immense, plusieurs autorités ecclésiastiques, politiques, militaires… en l’occurrence le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, Son Excellence Carly Nzanzu Kasivita, n’ont pas manqué à ce grand rendez-vous, toutes accueillies par le Président et Représentant Légal de la CBCA, Rd Dr Samuel Ngayihembako. Ce dernier, alors messager du jour, est revenu sur l’importance pour chaque disciple de porter du bon fruit en abondance. Car c’est bien cela la finalité à laquelle tout disciple est appelé. Il faut noter ici, qu’à sa prise de parole, le numéro 1 du Nord-Kivu n’a pas manqué de remercier les fidèles pour leur implication dans la lutte contre la pandémie du Covid-19 tout en les exhortant à plus d’observation car la flambée reste encore présente. Il a ensuite encouragé les fidèles de la Paroisse CBCA Virunga pour les travaux de l’esplanade où se tiennent souvent les grandes cérémonies cultuelles de la CBCA. Ainsi pour l’achèvement de ces travaux, il a promis de s’en occuper personnellement avec sa famille de sorte qu’à une prochaine cérémonie la place soit entièrement ornée. La CBCA à son tour, d’entre les mains du Secrétaire Communautaire, Me Christian Sondirya, a remis à son Excellence, en signe symbolique de remerciement, une chèvre pour son dévouement à l’avancement de l’œuvre de Dieu.

Après cette première étape du culte, la deuxième partie essentiellement de l’ordination, était conduite par le Rd Mangolopa, président de la commission de ministère. Cédant la place au Rd Kilumbiro, Représentant Légal Suppléant et Directeur du Département d’évangélisation et vie de l’église, celui-ci a procédé par la présentation nominale de tous les 31 candidats avec chacun son épouse. Après accueil et institution des candidats, ces derniers ont prononcé leur engagement au ministère à l’issu des différentes questions posées à tour de rôle par les membres de la commission de ministère. C’est alors qu’ils ont reçu par imposition des mains, la prière de consécration dite par le Révérend Président de la CBCA, tous entourés par tous les membres de la commission de ministère. De cette prière, les candidats à l’ordination ont été décoré de leur nouvelle qualité de Révérend Pasteur, col pastoral au cou en plus de la croisette accrochée au costume. C’était ensuite le moment pour les membres de la commission d’imposer les mains sur les épouses de nouveaux révérends pasteurs sous la prière dite par le Révérend vice-président de la CBCA, Martin Kilumbiro.

Avant la clôture de ce culte d’ordination, une dernière étape de la sainte cène a été célébrée par le révérend Ali Mwamba, nouvellement ordonné. Ce service de la cène a été entièrement rendu par les 31 Révérends ordonnés en ce même jour. En l’occasion, le président de l’Assemblée Générale de la CBCA, Rd Dr Timothée Mushagalusa, après avoir transmis à l’assemblée les salutations du premier Représentant de la CBCA, EPBK à l’époque, Rd Lawi Bakulu, a déclaré ouvertes les assises de la 42ème Assemblée générale de la CBCA, au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, Amen ! Ainsi s’est achevé, avec la prière de bénédiction du Rd Ngayihembako, ce culte d’ordination et d’ouverture des travaux de l’AG qui débutent dès le lundi 23 Novembre par la réunion du Comité Exécutif.

La commission Technique Justice dans sa réunion annuelle 2020

Une année après les derniers travaux de la commission justice, de ce mercredi 18 Novembre 2020 au vendredi 20, les membres de la CTJ se sont réunis dans un cadre de réflexion autour de plusieurs questions sur la justice, la paix et la sauvegarde de la création. Ces travaux de trois jours se sont tenus dans l’enceinte du CAP Tuneko.

Le début des travaux avait été lancé par le Président et Représentant Légal Révérend Docteur Samuel Ngayihembako qui, pour commencer avait une méditation tirée de l’Evangile de Luc 10,32-34. En référence au thème des assises Kulinda haki za binaadam na kufanya wafuasi, le Révérend Ngayihembako était revenu sur le thème en ces mots : « La promotion des droits humains par le disciple du Christ : le paradigme du samaritain. »

De la lecture du passage proposé, le messager avait d’abord fait une interprétation théologique et christologique du récit du samaritain. Il avait ensuite donné le sens éthique en rapport à ce texte, qui est celui de défendre le droit de l’autre. Dans son essai exégétique, le messager du jour avait révélé une erreur d’interprétation qui se remarque le plus souvent par l’adjonction de l’adjectif « bon » dans l’expression « le bon samaritain ». C’est alors qu’il avait évoqué les différents personnages dans le récit en parlant du rôle de chacun : le docteur de la loi : notion du discipolat, le sacrificateur et lévite : sacerdoce du temple, le blessé ou la victime, le samaritain et enfin Jésus : le Maître du discipolat.

En conclusion de son message, le Révérend Ngayihembako avait fait savoir à son auditoire que de ce texte il est question de l’amour agissant. Le sens du paradigme se situe dans l’amour de Dieu et du prochain, ce dernier étant non seulement l’autre qui a besoin de mon aide, mais d’abord moi-même qui deviens prochain pour l’autre. Ce n’est pas seulement la personne objet de l’aide, c’est aussi et surtout l’auteur de l’aide, celui qui initie l’action envers le bien-être de l’autre et entre ainsi en relation avec lui. On devient « prochain » de son « prochain ». Être disciple du Christ c’est être là pour le prochain

C’est en ces termes, ayant conduit cette méditation, que le Président et Représentant Légal de la CBCA, Rd Dr Samuel Ngayihembako avait déclaré ouverts les travaux de la commission technique justice au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, Amen !

Ces travaux de la CTJ 2020 se sont étendues sur plusieurs matières entre autres : Analyse du contexte politique, sécuritaire et socioéconomique  selon les zones géographiques : Sud-Kivu (Hauts plateaux), Goma (gouvernance), Rutshuru (conflit identitaire et insécurité à Kiwanja), Beni-Lubero (affaire Bukununu, insécurité à Beni) ; Le traumatisme et ses effets dans la vie professionnelle : comment les surmonter ?; Forum sur La protection des droits des peuples autochtones « Pygmées » : Exposé et Débat ; Réflexion sur l’accompagnement juridique en faveur des initiatives de réduction de la pauvreté dans la CBCA ; La lutte contre le réchauffement climatique à travers la promotion de l’agroécologie : cas de la culture du cacao et du café ; Comment promouvoir l’utilisation des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) dans l’approche du travail de la JPSC ; Réflexion sur les enjeux et stratégies de la CBCA pour les élections à venir au pays : voir aussi promouvoir les vocations politiques de jeunes…

Les cérémonies de clôture ont été conduites par le Secrétaire du Coordonnateur de la JPSC, Me Jacques, qui a remercié les participants pour l’active participation et le temps accordé à ces assises de la 7 session de la commission technique justice. Il a ensuite rappelé la nécessité pour chaque participant d’aller jouer activement son rôle au sein de la société. C’est en souhaitant un bon retour à tous qu’il a fini son mot, suivi directement de l’aumônier des assises, Ev. Syamakuka, qui a clôturé la journée, les assises par conséquent, par une prière de bénédiction.

Commencés depuis mercredi 18 Novembre 2020, les travaux de la commission technique justice ont été clôturé ce vendredi 20 dans soirée au CAP Tuneko.