Naufrage de Kalehe: l’une de femme veuve de pasteur de la CBCA a perdu sa vie.

Elle répond au nom de Mme Faida NAKARANGA Mwamalunga né à Muganzo en 1952, veuve du feu Rév Pasteur KAKIRA Zihindula dans le Poste Ecclésiastique de Goma. Elle est parmi les victimes du naufrage du 15 Avril sur le lac Kivu, naufrage qui a perdu plus de 100 vies. Les informations à notre possession relatent qu’elle quittait Goma pour se diriger à Nyabibwe où elle restait depuis la mort de son mari.

Le boat provenait de Kituku à Goma et se rendait à Mukwidja en groupement de Mbinga Nord à Kalehe, chargé de marchandises avec à son bord plus de 150 personnes. Il a chaviré et s’est renversé aux larges de Kasunyu en groupement Buzi Bulenga aux environs de 16h locales.

Mme Faida laisse derrière elle 11 enfants dont 5 filles et 6 garçons.

La CBCA présente ses condoléances les plus attristées à la paroisse CBCA Nyabibwe et au Poste CBCA Goma pour cette triste nouvelle.

 

 

Prévention des violences sexuelles et celles basées sur le genre

Du 25 Mars au 1er Avril 2019, plus de 100 policiers et environs 300 militaires ont été sensibilisés sur le respect des droits humains, les violences sexuelles faites aux femmes et celles basées sur le genre au sein de l’armée et de la police.

Ces séances de sensibilisation tenues auprès des différentes unités de la police et de l’armée œuvrant dans la ville de Goma ont été organisées par la commission de Justice, Paix et Sauvegarde de la Création CBCA entrent dans le cadre de la prévention des violences sexuelles et celles basées sur le genre, faisant suite des recommandations issues de l’atelier de formation organisé à l’intention des quelques officiers de la police et de l’armée, en décembre 2018, au Cap Tuneko.

Tenues sous l’accompagnement du Service d’éducation civile, patriotique et action sociale (SECAS), 342ième Garnison, un service œuvrant au sein des FARDC, les unités suivantes ont été bénéficiaires, nous citons :

  • 33ième Groupement Naval (camp katindo) ;
  • PNC (district ville) ;
  • Bn PM 34ième Région militaire
  • Bn QG 34ième Région militaire
  • GMI Goma
  • 342ième Direction SECAS

Quelques policiers et militaires se sont engagés à observer désormais les règles relatives aux droits humains et respecter le genre, même jusque dans leurs foyers. Coup de chapeau à la JPSC CBCA pour ces grandes actions d’implication dans la promotion des droits humains.

Un nouveau Pasteur Surveillant dans le Poste CBCA Bambo

Il s’agit du Rév MUHINDO KATAKA Benaya, né à Bwene le 28 Juin 1979, fils du Rév Kakule Mutheho Joseph et de Mme Isevalwana Loise.

Le Rév Muhindo Kataka est marié à Kahindo Vyavugha Jeanne depuis le 28 Oct 1999, ensemble ils ont eu 6 enfants. C’est depuis ce dimanche 14 Avril 2019 qu’il est installé officiellement comme Rév Pasteur Surveillant du Poste Ecclésiastique de Bambo, en remplacement du Rév Pasteur Kambere Kilala qui poursuit actuellement ses études doctorales à L’ULPGL Goma.

Ses études :

De 1985 à 1990 : Etudes primaires à Katolo-lac où il obtint son certificat

De 1991 à1998 : Diplôme d’état en pédagogie générale à l’Institut Kisima

De 2003 à 2008 : Diplôme de licence en Théologie à L’ULPGL Goma

Le Rév Pasteur Surveillant Muhindo KATAKA a beaucoup travaillé dans le ministère de jeunes et des enfants comme moniteur dans plusieurs paroisses de la ville de Goma et kisima avant de se lancer concrètement dans le ministère pastoral. Il a également servi comme ancien de l’église, secrétaire de paroisse, responsable de chapelles francophone Kisima lac et Lukanga etc. A plus d’œuvrer également dans l’enseignement comme Instituteur et préfet d’école, il a été pasteur Evangéliste dans le Poste Kitsimba avant d’être promu Pasteur Surveillant du Poste Bambo qu’il va diriger à partir de maintenant.

Cette cérémonie d’installation tenue dimanche 14 Avril 2019 à la paroisse CBCA Kanyabayonga a été honorée par plusieurs fidèles et pasteurs de la place, plus particulièrement la présence de la délégation du secrétariat général de la CBCA dont : Le Rév Dr Samuel Ngayihembako, Président et Représentant Légale de la CBCA, Rév Kilumbiro Martin, vice-président et Représentant Légal suppléant, Rév Jonas Musamba Evangéliste communautaire ainsi que Mr Muhindo Balerwa, directeur de cabinet du Président. « Je vous exhorte donc de veiller sur votre vie spirituelle ainsi que sur celle de fidèles autour de vous », telle a été le fondement du message du Président tiré du livre d’Actes 20 :28-32, avant de passer à la bénédiction du nouveau Pasteur Surveillant du Poste Ecclésiastique de Bambo.

La femme et la mission évangélique salvatrice dans sa communauté, son église et sa famille

La Paroisse CBCA Kampala a accueilli, mercredi 27 Mars 2019, une fédération de femmes de la section CBCA dans une conférence riche en couleur autour du thème « La femme et la mission évangélique salvatrice dans sa communauté, son église et sa famille » tiré du livre de Luc 1: 26-38.

L’objectif de la rencontre était la consolidation de l’unité de l’église, favorisant les échanges de femmes dans le domaine de l’évangélisation effective et des actions de développement pour le salut de l’humanité.

69 femmes dont 34 de la Paroisse CBCA Kampala et 35 déléguées de paroisses et chapelles de la CBCA œuvrant en Kasese et Mpondwe-custom ; ont pris part à cette rencontre pleine de bénédictions. Dans son mot, le Révérend Ndungo Kateghe, pasteur responsable de la section Kampaka, satisfait de l’organisation de femmes de sa communauté, les a encouragés d’aller de l’avant tout en mentionnant que ceci ne sera pas la dernière occasion. L’église réfléchira sur les mécanismes de rendre cela un peu fréquent pour renforcer la collaboration de femmes de la CBCA en Ouganda. Sous la conduite de Mme TASIBIWE Deborah, présidente de la section kampala ; Mr Zebedayo, Evangéliste ainsi que Mr Kanduki conseiller, la rencontre a pris fin dans un climat de satisfaction de la part de tous les participants, moment arrosé par la remise de cadeaux de la part du comité de mamans de la section Kampala.

A l’occasion, le Rev Ndungo Kateghe a remis aux délégués de chaque chapelle une copie du magazine La Trompette CBCA, tout en soulevant le besoin de le traduire en Anglais car l’anglais est la langue utilisée dans les chapelles de la CBCA/secteur Kasese.

Dieu est fidèle pour ce qu’il est entrain de réaliser à travers la mission confiée à ses serviteurs placés en Ouganda.

 

La femme pour le changement climatique

« La femme doit aussi s’impliquer dans la lutte contre le réchauffement climatique »  telle a été le fondement de l’exposé de Mme Judith Mwenge, secrétaire du département femme et famille CBCA, à l’occasion des assises de l’Assemblée annuelle du Service Femme et famille du Poste Ecclésiastique CBCA Buturande situé à Kiwanja Rutshuru. Ces assises ténues au temple de la CBCA Kiwanja du 26 au 27 Mars 2019 ont rassemblées une quarantaine de femme venues de tous les coins où sont opérationnelles les paroisses du Poste notamment, le groupement de Bwisha, Binza et une partie de Bwito. Le réchauffement climatique étant un grand défi auquel font face les habitants de cette région où la plus grande partie de la population vit des activités agricoles. Prenant en compte les questions du changement climatique, les femmes se trouvent déjà face à de nombreuses difficultés pour mener à bien leurs activités domestiques et agricoles. Elles ont moins accès aux formations organisées par les coopératives agricoles, elles accèdent moins facilement au micro-financement et sont souvent ignorées dans les prises de décisions locales. De plus, comme elles sont rarement propriétaires de leurs terres, leurs droits ne sont pas reconnus le plus souvent. Quand vous mettez tout ça face à l’impact du dérèglement climatique sur les rendements agricoles et l’élevage, ça complique sérieusement le quotidien des femmes.

À cause du réchauffement climatique, les épisodes de sécheresse sont plus nombreux et plus graves, provoquant de véritables situations de famine, comme c’est le cas en ce moment en territoire de Rutshuru.

La femme jouant le plus grand rôle quant à ce, il s’avère indispensable de l’outiller et l’impliquer dans les actions de lutte contre le réchauffement climatique tel que le reboisement ainsi que d’autre initiatives de techniques agricoles plus avancées. Pour chuter, Mme JUDITH MWENGE a rappelé aux femmes leaders présentes, les règles administratives de reportage à la hiérarchie, les sensibilisants à la collecte de la bourse locale pour la promotion de l’éducation de la femme.

Présidées par Mme Kavira Kamuha, présidente du service femme et famille accompagnée de sa secrétaire Mme Aline Mashauri, les assises ont pris fin la soirée du 27 Mars avec les encouragements du Révérend Pasteur Surveillant SYAIKOMIA NGANZA, présent dans la rencontre.