Les hommes aussi impliqués dans la célébration de la journée mondiale de la femme

Dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Femme, célébrée le 8 mars de chaque année, les hommes et femmes de la ville de Goma se sont réunis au stade Les Volcans de Birere, à la même date, pour commémorer cette journée de la femme, sous le thème national : Ensemble promouvoir la paix, la sécurité et le genre pour l’accès aux services publics de qualité.
C’était sous le rythme de la fanfare des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, FARDC en sigle que tout a commencé dans la matinée au stade Les Volcans. Il a été observé l’arrivée des différentes Organisations féminines, celles du système des Nations Unies et aussi celle des autorités provinciales, particulièrement du Gouverneur de province ad interim Me Feller LUTAISHIRWA.
Rappelons que cette journée a été célébrée dans l’objectif de sensibiliser la population sur les droits des femmes, l’amener à s’approprier les activités du mois de la femme et partager les informations les principes et normes de riposte de l’épidémie à virus Ebola.
Cette journée a été célébrée sous format festival artistique avec la participation de plusieurs artistes de la ville de Goma. Des messages de paix ; cohésion sociale et surtout de la promotion de l’égalité homme-femme avaient étés communiqués tout au long de cette cérémonie.
Dans son allocution, Son Excellence Mr le Gouverneur de Province a rendu hommage à la femme rurale et a ainsi souligné l’importance de protéger les droits de la femme, celle qui donne la vie, dans la quête de promouvoir la paix.
La CBCA était bien représentée à travers sa Commission Justice, Paix et Sauvegarde de la Création (JPSC en sigle), la chorale des jeunes New Boys in Jesus (NBIJ) de la CBCA Osso-Kato qui a présenté de chansons de la paix en prélude de la manifestation, ainsi qu’avec toutes les femmes travailleuses de l’Hôpital Général de Référence Virunga.
La journée a été clôturée par une visite des stands, où la JPSC avait le privilège d’exposer ses outils de vulgarisation des lois aux communautés de base, une initiative encouragée par le Gouverneur de province à l’issue de sa visite du stand JPSC.

Les agents de l’hôpital général de référence de Mambowa menacé, le CTE brûlé

Le CTE (Centre de Traitement Ebola)de Mambowa en territoire de Lubero brûlé ce matin par des inciviques non contrôlés. Ils ont menacé les agents de l’hôpital général de référence de Mambowa , un hôpital de la CBCA et ont détruits les vitres du nouveau bâtiment de la clinic maternité, les véhicules de l’équipe de riposte , ainsi que la Jeep de la CBCA qui transportait la délégation du Département de santé de LA CBCA, séjournant à mambowa depuis deux jours pour les assises du CA de ses structures sanitaires oeuvrant dans ce contré.
Les agents ont été tabassé par ces jeunes qui ont detruits plusieurs matériels du CTE avant de le metrre sous feu; Dieu merci l’équipe a échappé le drame. Des coups de balles ont suivis par l’armée republiquaine pour retablir l’ordre. Rappelons que cette resistance et acharnement contre les equipes de la Riposte en territoire de Lubero est une nième, après trois reprises des attaques contres les CTE en ville de Butembo.

Les assistantes psychologue à l’école de l’auto detraumatisation

Goma du 13 au 14 mars 2019, 10 femmes assistantes psychologues en provenance de 10 Postes ecclésiastiques dont Uvira, Bukavu, Kalungu, Goma, Vayana, Kitsimba, Kisima, Kitsombiro, Katwa et Beni; sont réunis au Centre diaconale de Virunga dans le cadre d’un renforcément de capacité. A part l’echange d’expériences, les rapports et evaluations des activités de centres d’écoute opérationnels dans le Postes cités, les bénéficiaires à la formation suivent des enseignements sur:
– Techniques de l’auto detraumatisation , exposé donné par le psychologue Demas
– Les nouvelles techniques culturales par l’Ir Makwesa
– La masculinite positive, creation et fonctionnement des groupes therapies.
Organisé par lemDepartement Femme et Famille, cet atelier va se cloturer ce jeudi 14 mars 2019.

8 mars, Devenir un modèle à suivre dans la société pour une vie de discipolat

Etre un modèle pour son entourage est le theme autour du quel les femmes du secretariat general de la CBCA ont médité ce 8 mars 2019, au Cap Tuneko en ville de Goma
Le 8 mars estla Journée Internationale pour les Droits des Femmes
Officialisée par les Nations Unies en 1977, la Journée Internationale des Femmes trouve son origine dans les luttes des ouvrières et suffragettes du début du XXe siècle, pour de meilleures conditions de travail et le droit de vote.

C’est une journée de manifestations à travers le monde : l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes. Traditionnellement les groupes et associations de militantes préparent des manifestations, pour fêter les victoires et les acquis, faire entendre leurs revendications, afin d’améliorer la situation des femmes.

La Journée internationale des femmes reste aujourd’hui d’une brûlante actualité. Car tant que l’égalité entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte, nous aurons besoin de la célébrer.

Rôle des medias dans la Riposte contre la maladie à Virus Ebola

Goma, 07 mars 2019,les professionnelles de medias œuvrant au chef-lieu de la province du Nord-Kivu ont échangé jeudi au tour de leur rôle à jouer dans la riposte contre la maladie à virus Ebola, au cours d’un café de presse organisé par le collectif des radios et télévisions communautaires du Nord-Kivu, Coracon, avec l’appui d’Internews et de l’USAID.

Cette rencontre a permis aux professionnels des médias de comprendre l’importance de leur contribution dans la réduction de la violence observée dans certaines contrées contre la riposte.

L’implication des journalistes des journalistes dans la riposte à travers des reportages en consacrant plus d’espaces à Ebola ainsi que la prise de conscience de la sensibilité de ce sujet en évitant des conflits, tels sont les engagements pris par les participants ; l’objectif principal étant de conscientiser la communauté pour non seulement éradiquer la maladie mais aussi pour stopper sa propagation vers des zones non encore affectées.

Les participants au café de presse élargi aux délégués de la société civile ainsi qu’aux officiels, ont formulé des recommandations pertinentes visant à faire participer activement les hommes et les femmes des medias dans la riposte contre la maladie à virus Ebola et ainsi se constituer en une barrière contre les folles rumeurs souvent à la base de la résistance.

La diffusion d’une information de qualité citant les sources autorisées, l’organisation des formations spécifiques sur la maladie à virus Ebola, l’élargissement de la sensibilisation dans les milieux scolaires et universitaires ; la tropicalisation du message à diffuser ,sont entre autres les recommandations formulées par les journalistes qui ont été appelés à donner le meilleur d’eux-mêmes pour obtenir l’engagement de toute la communauté pour freiner cette épidémie.
La CBCA représentée par sa chargée de communication a partagé les experiences des efforts deja fournis par leglise a traver son departement de Santé, pour la zone de Beni, Butembo et ses environs, ainsi que Goma.

Pour Jaques Kakule Vagheni, président du Coracon/Nord-Kivu, le journaliste ont un grand rôle à jouer par le fait qu’il constitue un trait d’union entre les décideurs et la communauté ; d’où la nécessité de l’impliquer dans la sensibilisation à tous les niveaux d’interventions.

Revue annuelle de structures sanitaires de la CBCA

18 gestionnaires des structures sanitaires, hôpital général de référence, centres hospitaliers, centres de santés de références du pool sud se sont réunis au centre diaconal CBCA Virunga pour une réunion de deux jours depuis allant du 04 au 05 Mars 2019, pour une session d’échange d’expérience et de rétrospection des activités de l’an 2018. Les structures représentées sont : le CSR Cepromi du Poste Bambo à Kanyabayonga, CSR Kahembe de Goma, CSR Kitshanga, HGR Bambo, CH Bugarula Idjwi ainsi que les CH Nyamugo, Muku et Kalungu du sud Kivu

Depuis le début de cette année 2019, le département de Santé de la CBCA poursuit 3 grandes activités dans le cadre d’exécution des décisions de l’Assemblée Générale, pour l’amélioration de la qualité des services au sein de toutes ses structures sanitaires. Il s’agit de l’évaluation du contrat de performance, l’évaluation financière et administrative et l’organisation de conseils de gestions qui constituent une revue annuelle pour l’an écoulé.

Ainsi, les responsables des grandes formations médicales de type Hôpital Général de Référence, Centre Hospitalier et Centre de Santé de Référence ont présenté dans les Conseils et Revues annuels les différents rapports d’activités de leurs institutions et la planification pour le futur.

A l’issue des présentations des rapports, les recommandations constructives pouvant orienté la politique de gestion de la structure ont été formulés.

C’est là même la raison de diligenter cette mission d’audit en préparation des Conseils et Revues Annuels des structures sanitaires qui a eu lieu la  dernière semaine du mois de Février 2019.

L’objectif global de contribuer à l’amélioration de la gestion des ressources financières, matérielles et humaines au sein des FOSA (Formation Sanitaire). 

Il s’agit de :

  • S’assurer de la présence et de l’utilisation des documents administratifs et financiers (plan stratégique, planification des activités, prévision budgétaire, rapports mensuels, rapports trimestriels, rapports semestriels, rapports annuels)
  • Faire un diagnostic du processus d’encaissement et décaissement de fonds
  • Procéder à l’analyse budgétaire dans la mobilisation et l’exécution du budget
  • Analyser et évaluer le niveau de mise en œuvre des planifications et des budgets
  • Evaluer le niveau de versement des contributions à la hiérarchie (Budget DS, poste, paroisse, BCZ, etc)
  • Faire une analyse critique sur la planification et le budget 2017 au regard de l’expérience des exercices antérieurs
  • S’assurer de l’existence des titres pour toutes les immobilisations de la structure
  • Evaluer l’existence et le niveau d’utilisation des outils de gestion des ressources financières, matérielles et humaines.
  • S’assurer que la clé de répartition des recettes est respectée
  • S’assurer du respect de l’autonomie de la pharmacie.

 

Ont pris part à cette rencontre 22 personnes dont 18 délégués des institutions sanitaires du pool Sud ainsi que 3 membres du staff du Département de la Santé CBCA.