Les élèves de l’Institut Majengo de la CBCA protestent contre la disparition de leur collègue.

C’est depuis le matin du lundi 22 janvier 2018 que l’on a plus de nouvelles du jeune Kambere Mutaka Joël de 6e Math-Physique. Alors qu’il a quitté le toit parental pour se diriger à l’école, ses collègues ne l’ont pas vu à l’école et il n’est plus rentré à la maison. Jusqu’à ce jour, sa famille, aussi bien l’école n’ont aucune nouvelle de lui, si bien que son numéro téléphonique n’est plus en ligne. Après plusieurs tentatives de recherche menées par les responsables de l’école et le comité des élèves, le jeune Joël est resté injoignable. Pris de peur et poussés par un sentiment d’inquiétude, plusieurs élèves estimés à plus de 700 personnes ont décidé de descendre dans la rue et se sont dirigés jusqu’au bureau de la Coordination des Écoles de la CBCA (Secrétariat Général) situé au centre ville. Une délégation de ces élèves a été reçue par les responsables de la Coordination, en présence du commandant adjoint de la police en ville de Goma qui était envoyé par le Commissaire provincial adjoint de la PNC, se trouvant lui-même à l’extérieur du bureau de la Coordination avec une équipe de policiers et du responsable urbain de l’ANR. Ayant compris les revendications des élèves, les responsables de la sécurité ont promis qu’ils vont s’impliquer dans la recherche en vue de retrouver le jeune Joël. C’est alors que les élèves ont été sensibilisés par le Coordinateur ad intérim, Mr Kasiki de rentrer chez eux, étant donné que les autorités de la police ont promis de s’y impliquer. Par ailleurs, les élèves ont déclaré avoir déposé, par le truchement de l’un d’eux, un mémorandum au bureau du Maire de la ville pour réclamer que leur collègue soit retrouvé. Etant convaincus, les élèves sont rentrés sous l’encadrement de la police pour éviter toute atteinte à l’ordre public. Le droit à la protection étant l’un des droits fondamentaux reconnus à l’enfant, l’État a le devoir de le garantir. Enfin, Il y a lieu de louer le courage manifesté par les jeunes élèves de mener le plaidoyer par eux-mêmes pour la revendication non violente de leur droit.
Desk Communication CBCA

Nouveau  Directeur au Cabinet du Président et Représentant Légal de la CBCA

L’an 2018, 11 Janvier, il a été procédé, sous la présidence du Président et Représentant Légal de la CBCA, la remise reprise entre Me Kambale Sondirya Christian, le Directeur de cabinet sortant et Mr Muhindo Balerwa Jean-Pierre, le Directeur de cabinet entrant. Après la prière d’ouverture suivie d’une courte méditation Biblique dirigée par le Président

La parole a été donné au Directeur de Cabinet sortant qui a accueilli et encouragé son successeur, a rassuré ce dernier de sa pleine collaboration pour réussite totale dans ses fonctions nouvelles, a présenté le personnel du cabinet et lui a remis tous les outils de travail et patrimoine. Le Directeur de cabinet entrant a suivi avec un mot de remerciement au Président Communautaire et à son prédécesseur, pour le travail qu’il a pu réaliser, et s’est dit disposé de recevoir les orientations pour s’assurer d’une collaboration franche qui est le sous bassement d’un travail réussi.

C’est par un mot d’encouragement et de satisfaction que le Président et Représentant Légal a clôturé la séance, bouclée par une prière dite par le vice Président et Représentant Légal suppléant, Rév. Kambale Kimumbiro Martin. 13 personnes ont pris part à cette cérémonie de remise reprise, parmi eux les Directeurs de Départements et certains chefs de service.

Rédaction

Visite du Professeur Malien Mamadou au Centre de Développement Rural Kibututu


Mercredi 3 janvier 2017, le CEDERU-Kibututu a été honoré par la visite du Professeur Malien Mamadou. Consultant et expert en Chaine de Valeur, sa visite entre dans le cadre de suivie et d’échange avec les acteurs sur terrain. Agroéconomiste de formation, le professeur accompagne le Centre de Développement Rural KIbututu (CEDERU) dans son programme dit PCM (Petit Cultivateur Commercialise le Maïs et le Manioc). Ce projet est financé par le Partenaire Heks/Eper Suisse. La séance de travail a été honorée aussi par la présence du Chargé des Programmes chez Heks/Eper, Mr Emmanuel. Ce projet vise la promotion socioéconomique du Cultivateur du Territoire de Rutshuru en général et celui du groupement Bukoma en particulier.

Par Daniel

CBCA KAMPALA: LE JEUNE ET LA VIE EN ABONDANCE EN CHRIST

C’est le dimanche 31 Décembre 2017 que S’est clôturée la retraite spirituelle organisée par le ministère de la Jeunesse CBCA Kampala.  All Nation Theology college à Entebbe Kampala, a servi de cadre pour cette rencontre qui a réuni plus de 150 jeunes de Kampala et de la RDC du 27 au 31 Décembre 2017.

Plusieurs sujets ont été exploités par les serviteurs de Dieu, le Rev KEHYA en provenance de Nairobi et le Rev Ndungo Katheghe,  Pasteur responsable de l’extension CBCA Kampala.

La vie en abondance c’est la vie que Dieu nous donne,  et la vie c’est sa PAROLE. Le Diable vient pour voler et détruire,  mais Dieu donné la VIE. On peut mener une vie abondante en Christ si et seulement si on expérimente la transformation quotidienne.  La stagnation,  le recule, la non croissance spirituelle ne sont pas des qualités d’une vie abondante en Christ,  elles émanent de la sécheresse spirituelle,  La Non lecture de la Parole de Dieu et la négligence de la prière.  Dieu nous veut grandir spirituellement,  IL nous veut le suivre même quand nous traversons les vallées de l’ombre de la mort car,  plus nous Faisons face Aux difficultés,  plus nous approfondissons nos relations avec lui, (résumé du message.)

Plusieurs jeunes ont donné leur vie en Christ pendant cette fructueuse retraite.  Des chorales en provenance de la RDC Comme en Kampala ont agrémenté la retraite par plusieurs cantiques de Louange et adoration.  Nous citons Mr Olivier le Oint de gravi Music et Tembea na Bwana Ministry  tous en provenance de Goma, Mme Merveille Kahindo de Butembo,  Mr Pascos et Mme Luciana de Kampala.

Cette activité grandiose est une preuve pour ce que Dieu est entrain de réaliser dans la mission CBCA en Ouganda.  Que Le Seigneur soutienne son oeuvre.

Redaction