Réveil spirituel à Goma.

A Goma, les églises dites de réveil poussent comme des champignons. Pour un gain quantitatif, il suffit de rendre disponibles des instruments de musique, un local consacré à la prière et de se taper de surcroit le nom d’Apôtre ou Berger. Cette ‘’salle de prière’’ est un appât pour attirer des adeptes d’autres églises. En 2012, à la paroisse CBCA Virunga, selon le Secrétaire de la paroisse, le nombre de fidèles est passé de 900 à 600 suite aux départs motivés par la recherche des fameuses chambres de prière, où les Apôtres et/Bergers semblent incarner des dons de miracles.  Ces brebis égarées pensent que les miracles sont liés à la personne du Berger de l’Apôtre, alors que Dieu opère des miracles aussi à travers le ministère des Pasteurs.

Le Pasteur de la CBCA Virunga et son consistoire ayant constaté les départs progressifs des fidèles, ont compris qu’il faut faire face à ce défi. D’abord, ils ont décrété une demi-journée de prière chaque mardi de la semaine. Ensuite en date du 17 Mai 2015, les fidèles se sont choisis une nouvelle équipe des anciens de l’Eglise bien connus pour leur charisme. Enfin, en ce qui concerne l’encadrement des petits groupes au sein de l’Eglise, les anciens de Virunga se sont mobilisés pour participer activement aux séances de prière organisées au temple.

Le nombre s’accroit au jour le jour, à l’instar de l’Eglise primitive. Actuellement, 225 intercesseurs en moyenne se réunissent dans le temple tous les mardis de 14h à 17h30’. Avec cette allure, l’Evangéliste de la Paroisse, Mr Malekani Benjamin, pense qu’en 2017 le nombre de fidèles va doubler. Ce qui rappelle le titre de la publication du Pasteur Kateghe ‘’la CBCA en double double’’.

Témoin  de ce réveil spirituel, l’Evangéliste Malekani Benjamin confie qu’en date du 28 Octobre 2015,  un membre de la rose-croix possédé a été délivré en pleine louange et adoration. Il avait sur lui des bracelets, de l’huile et un montant de 1 000 dollars en poche reçu mystérieusement. Tous ces biens étaient disparus pendant la prière en présence des Serviteurs de Dieu, a renchéri notre source.

Notons que les autres paroisses de la CBCA Goma ont la même préoccupation. C’est ainsi que dans le souci d’être une paroisse en bonne santé pour la transformation de la société, la CBCA Goma-ville (une paroisse bilingue) utilise une approche appelée ‘’Mizizi’’. Elle veut que ses membres s’enracinent dans la pratique de la parole de Dieu. Dans cette approche, les petits groupes communément appelés ‘’E-groups’’ constituent un cadre d’affermissement, d’enseignements, de prière et de pratique de la Parole. La paroisse a compris qu’on ne peut pas transformer la société sans la mise en pratique de la parole de Dieu.

S’inspirées  par le premier axe du plan stratégique de la CBCA, les paroisses de Goma ont démarré Goma ont démarré l’évangélisation quantitative et qualitative. Les membres croissent en nombre et l’église se préoccupe de leur qualité tous les aspects de la vie.

Par Kambale  Kazi

Nécrologie : l’honorable Kendakenda n’est plus

Honorable Valérien N’ZCHANCHOU KENDAKENDA a été mis en terre mardi le 24 novembre 2015 au cimetière Leonard Kanyamuhanga de Goma, après un culte de consolation célébré en sa mémoire à la paroisse CBCA Virunga.

KendaKendaValérien s’est éteint à Goma dans une structure médicale (la Frontière), en début d’après midi du 21 novembre. Dans l’attente de l’inhumation, son corps reposait à la morgue de l’hôpital provincial de Goma, d’où il est parti pour le culte de consolation à la paroisse CBCA Virunga.

Dans son exhortation, tirée des livres d’Apocalypse 14 :13-14 et Psaume 139 :14-15, le Rév. Docteur Kakule Molo, Président et Représentant Légal de la CBCA a commencé son adresse par le Psaumes 90 : 11 où le psalmiste s’adressant à Dieu dit : ‘’ apprends nous à bien compter nos jours afin que nous appliquions notre cœur à la sagesse’’. Ainsi, il a exhorté les dirigeants, chacun à sa parcelle d’autorité, d’avoir de la sagesse. Le monde fait par Dieu dans sa vision pour la stabilité de l’homme crée à son image est devenu un lieu d’insécurité et des guerres, etc, l’homme devient un loup pour un autre homme. Tout le monde a peur de l’insécurité, un fléau qui prend des proportions mondiales. Il a cité nommément l’Europe, la Syrie, les autorités de l’Etat, et même celle de l’Eglise qui sont frappées par la peur, c’est pourquoi, en occident l’on a commencé à construire des enclos autour de des maisons. Il a conclu son message en disant ‘’ Heureux les morts dans le Seigneur, car leurs actes les accompagnent. Raison pour laquelle chacun de nous est appelé à travailler pour mériter la place réservée aux élus de Dieu’’.

Lors de la cérémonie cultuelle à laquelle les ministres provinciaux ainsi que des honorables députés ont participé, l’on a ressenti la sainte présence de Dieu manifestée par l’ordre, le calme et des paroles particulièrement réconfortantes en ce moment douloureux.

Le feu honorable Valérien Kendakenda, s’est éteint à l’âge de 72 ans. Il a été un fervent activiste de la paix et de droits humains. Il s’est également investi dans les affaires, notamment la vente du café et une des produits pharmaceutiques. Il a laissé une veuve et deux enfants.

Après le culte, le cortège funèbre était accompagné par une foule nombreuse de jeunes, policiers et militaires jusqu’à la dernière demeure de l’honorable. Et sur les artères était rangés de personnes donnant leurs adieux à l’illustre disparu.

La police a renforcé son dispositif sécuritaire dans certains coins de Goma pour éviter des troubles. Ceci pour dissuader d’éventuels débordements lors des obsèques de cet élu du peuple de la ville de Goma, mort en détention. Toute la matinée de lundi, la police était restée sur ses gardes, craignant des troubles.

Pour votre gouverne,  le feu honorable Valérien Kendakenda était élu massivement comme député provincial suite à son activisme.

Adaptation de Kambale Kazi