Kimbulu : Un vol de matériel servant à la sainte cène.

La Police Nationale Congolaise (PNC) de Kimbulu  a arrêté un voleur non armé pour avoir forcé la porte du bureau d’une église et pris avec lui les outils servant à la sainte cène, les documents administratifs et financiers. Cet événement malheureux s’est produit à la paroisse CBCA Kimbulu, en Poste ecclésiastique de Kitsimba, la nuit du 29 au 30 septembre 2015.

Les éléments de la PNC basés à Kimbulu, situé à environ 10 kilomètres au Sud de la ville de Butembo, ont mis la main sur un présumé suspect. Mr Muhindo Kamwite Muyembe Jean, celui-ci a dévoilé, lors de son interrogatoire, qu’il avait caché le matériel et les documents de l’église dans la brousse. Les outils volés moins intéressants pour lui,  il les a jeté dans un WC.

Muyembe a déjà fait beaucoup d’autres mésaventures troublant la quiétude de la paroisse Kimbulu : s’improviser dans une réunion de consistoire avec l’objectif de couper l’oreille du pasteur titulaire par un coup de machette; sommer l’église de vendre son croquis pour qu’il ait sa commission; détruire le tambour de la paroisse ; proférer d’autres intimidations à l’endroit des serviteurs de Dieu, etc.

Adaptation de Kambale Kazi

Atelier sur le changement climatique et la prévention des risques

Dans le cadre de prévention des risques liés aux catastrophes naturelles, la CBCA via son centre de promotion rurale d’Idjwi, vient d’organiser sur l’île d’Idjwi un atelier  sur le changement climatique et la prévention des risques. L’atelier qui a été financé par ‘‘Pain pour le Monde’’ a donné lieu à des discussions et échanges durant cinq jours allant du 19 au 24 Octobre 2015.

climat3Cet  atelier avait comme objectifs l’augmentation des connaissances pertinentes sur les risques; et la capacitation sur l’utilisation de l’outil d’évaluation participative des risques liés aux changements climatiques et aux catastrophes «EPRACC».

34 participants des organisations internationales et locales œuvrant dans le domaine de l’environnement étaient  venus de l’Allemagne, du Benin, du Rwanda, des villes de Kisangani, Bukavu et Beni, de la cité de Kanyabayonga, et de l’île d’Idjwi.

Les travaux ont été facilités par deux consultants du cabinet FAKT d’Allemagne. Les inputs ont été apportés par différents experts nationaux invités qui interviennent depuis de longues années dans la Région dans le domaine du changement climatique.

Chaque matin, des experts et praticiens ont donné  des discours-clés sur la situation du changement climatique au niveau mondial, de la sous-région, du Congo et d’Idjwi. Les après-midi étaient réservés à des travaux en carrefours et échanges entre participants.

Les participants se sont répartis en petits groupes de dix, pour permettre  un bon échange pendant les travaux en carrefours. Chaque groupe a travaillé sur un projet en cours d’exécution donné par un membre du groupe, et après chaque travail une présentation en plénière pour discussion et complémentarité était faite par les membres de différents groupes.

Climat2Une « commission de suivi » composée de six participants a été mise en place pour faire le suivi de la bonne marche de la formation et pour évaluer les points forts et faibles de la journée.

Dans l’ensemble, les échanges ont permis aux participants de retenir ce qui suit :

  • Le changement climatique est l’un des plus graves problèmes que doit résoudre l’humanité aujourd’hui. Les risques climatiques menacent les moyens de subsistance de la population rurale pauvre et mettent en péril les objectifs du développement. En R.D.Congo en général et sur l’île d’Idjwi en particulier, les villages subissent déjà et continueront dans l’avenir de subir les impacts du changement climatique qui se manifeste par des récoltes déficitaires ou des pénuries d’eau dues à la diminution des précipitations pendant la saison des pluies, la perturbation du calendrier cultural, la présence de plusieurs maladies des cultures (la Mosaïque et la Striure brune du manioc, etc).
  • La forte dépendance de la population rurale pauvre vis-à-vis des ressources naturelles et ses capacités de réaction et d’adaptation limitées la rendent très vulnérable aux risques des changements climatiques. Pour cette raison, les projets de développement doivent tenir compte de ces phénomènes et intégrer  les mesures et stratégies d’atténuation s’ils veulent améliorer de façon durable le niveau de vie des bénéficiaires.

Au-delà des échanges constructifs, des leçons tirées, des stratégies dégagées lors des travaux en groupes et des enseignements techniques, les participants ont pris l’engagement de changer les attitudes et comportements en vue de limiter les actions qui favorisent l’émission des gaz à effet de serre (GES), intégrer dans leurs projets des activités liées à l’adaptation au changement climatique et à l’atténuation des GES. Chaque organisation présente à la formation a présenté un plan d’action des activités à mettre en place qui intègrent l’utilisation de l’outil EPRACC.

Signalons que l’ouverture et la clôture officielle de l’atelier ont été faites respectivement par l’Administrateur de Territoire d’Idjwi, représentant du Chef de l’Etat Congolais ; et le chef de la chefferie Rubenga, gérant de l’entité administrative décentralisée au niveau local. Ces deux personnalités ont souhaité  la bienvenue à tous les participants et les ont rassurés de la sécurité la plus totale sur la paisible île d’Idjwi. Elles ont enfin exprimé le vœu de voir de telles assises se tenir à d’autres occasions, pour le bien-être de la population insulaire.

                                                           Par Donat MALEMO et Euphraim ZIRIBANCHI KIVAYAGA

Affrontements entre les FDLR et les Maï-Maï à Kimaka

Après les affrontements avec les FDLR, le village de Kimaka (Territoire de Lubero) occupé par les Maï-Maï. Selon Maître OMAR KAVOTA, Coordonnateur/Directeur-Exécutif de l’ONGDH ‘‘CEPADHO’’, c’est depuis tôt le matin de ce samedi 14 novembre que de violents affrontements ont opposé les Maï-Maï aux rebelles rwandais FDLR à KIMAKA, à 5km au sud de MIRIKI, en Groupement ITALA, Chefferie des BATANGI, au sud du Territoire de LUBERO, à cheval avec le Territoire de WALIKALE.

En effet, les miliciens Maï-Maï de l’Union des Patriotes pour la Défense des Innocents (UPDI) ont attaqué les rebelles rwandais des FDLR dans leur position de KIMAKA. Après des accrochages d’environ deux heures, les Maï-Maï ont réussi à chasser les FDLR de leur importante position pour occuper et passer sous leur contrôle le village de KIMAKA.

Présentement, la population de KIMAKA est en fuite. Plusieurs familles ont afflué vers MIRIKI et d’autres en brousse. Le CEPADHO qui s’inquiète du sort de la population de ce Groupement redoute le drame humanitaire à la suite des affrontements récurrents observés en ces jours entre les Maï-Maï et les FDLR.

Par Berzelay MUHINDO
Field Officer et Consultant

La CBCA vient de baptiser 149 croyants

Participants à la cérémonie de Bapteme à Katoyi

Participants à la cérémonie de Bapteme à Katoyi

Conformément à l’ordre du Seigneur (Matthieu 28 :19-20) de faire de toutes les nations des disciples, la CBCA vient d’augmenter ses statistiques en baptisant 149 nouveaux convertis. La cérémonie de baptême  s’est déroulée en plein air à la paroisse de Katoyi, dimanche 8 novembre 2015, devant une foule nombreuse venue de tous les coins de la ville de Goma. Le  Rév. Dr Masu-ga Rugamika Léonard, ancien recteur de l’ULPGL, a honoré cette cérémonie riche en couleur par sa présence.

Sous le thème ‘‘Ta Parole est la Vie’’, l’orateur du jour, Rév. Kambale Kilumbiro Martin, Pasteur Surveillant de la CBCA Poste Goma, a livré son message en se basant sur Jean 6 : 66-70 ; 2Timothée 3 :11-17 et Ésaïe 55 :10-12. En voici le résumé : ‘‘La Parole de Dieu est renfermée dans la Bible qui contient 66 livres. Le message central de la Bible est que le salut pour tout le monde se trouve en  Jésus Christ seul. Jésus a opéré beaucoup de miracles qui ne sont pas tous mentionnés dans la Bible. L’objectif de quelques miracles repris était pour que les gens croient que réellement Jésus-Christ est le Fils de Dieu vivant. La parole de Dieu est la lumière du monde, malheureusement nombreux aiment l’obscurité. La Parole de Dieu est puissante, elle révèle nos faiblesses tout en montrant des voies et moyens pour en sortir et demeurer victorieux. Les églises sont en train de naitre comme des champignons dans de grandes villes comme Butembo, Goma et Bukavu et si les chrétiens ne gardent pas la foi, ils seront séduits. D’où la nécessite de demeurer dans la Parole pour réfuter les erreurs enseignées par les séducteurs’’.

L'Eglise prie pour le nouveaux croyants

L’Eglise prie pour le nouveaux croyants

Les baptisés sont montés sur le podium au rythme de la fanfare et ont été accueillis par le Rév. Ndemesi Musekwa Moïse, Secrétaire Communautaire de la CBCA, qui les a présentés comme des bébés spirituels, des petits frères et petites sœurs dans la foi, des ennemis du diable qui commencent la vie de combat spirituel. Le Pasteur Moïse les a exhortés à se comporter comme des personnes dont les consciences sont éveillées car la vie nouvelle qu’ils ont embrassée est convoitée par le diable. Il leur a recommandé de revêtir toute l’armure décrite dans Éphésiens 6 :10-18  et bannir la crainte car Jésus-Christ qui est en eux est plus fort que le diable. Il a ensuite demandé à tous les fidèles de les accompagner en les orientant et en les soutenant dans la prière.

La pluie ayant dispersé la foule pendant une trentaine de minutes, les fidèles y compris les nouveaux baptisés sont revenus participer à la sainte communion. Ces nouveaux croyants sont membres des chapelles de Kibwe, Osso-Kato, Mulindwa et de la

Participants à la Sainte communion

Participants à la Sainte communion

paroisse de Katoyi où ils continueront à être affermis. Rappelons que cette cérémonie vient après celle qui avait été organisée le 25 Octobre 2015 à la paroisse CBCA Virunga, autour du baptême de 160 nouveaux convertis de la section Karisimbi.

Par Kambale  Kazi

Butembo pour Jésus – Christ

Rév. Kateghe Ndungo prêche l'Evangile

Rév. Kateghe Ndungo prêche l’Evangile

Une campagne d’Evangélisation dénommée ‘’Butembo pour    Jésus-Christ’’ a été organisée la semaine du 31 Août au 06 Septembre 2015 à la paroisse CBCA Matanda.     A la   recherche de 500 âmes à Butembo, l’Evangéliste Kateghe Ndungo a pris à Kindu le bateau ‘’Imani express’’ qui a fait trois jours sur le fleuve Congo pour atteindre Kisangani. De là il a rejoint Butembo pour œuvrer conjointement avec le Révérend Chantre MUNISHI venu d Nairobi.  Sur place à Butembo, Rév. Kateghe a développé le thème ‘’Fais vite car la porte sera bientôt fermée’’. 

A travers ce     thème, l’homme de Dieu a invité la foule à la repentance car Jésus-Christ revient bientôt. Il a tiré la prédication du livre de Genèse 7 :1-24. Pour agrémenter la campagne, la star Munishi et quelques chorales de la place ont présenté des chants religieux à Matanda pour traîner une foule nombreuse. L’Evangéliste  Kateghe a atteint l’objectif, celui d’amener 500 âmes à Jésus-Christ. A l’issue de la campagne, il a pris du temps suffisant pour  former les ambassadeurs  qui affermiront les 500 nouveau-nés spirituels. Signalons que le Révérend Pasteur Evangéliste Kateghe était accompagné de 9 familles des étudiants de l’Institut Biblique de Katwa originaires des Provinces de Maniema, Orientale et  Kasai Occidental.

 Par Kambale  Kazi

 

Rév. Dr Kakule Molo est honoré pour ses loyaux services

Dr Kakule Molo est honoré pour ses loyaux services Le Rév. Dr Kakule Molo, Président et Représentant Légal de la CBCA, connu Dr-Molo Presidentcomme l’homme le plus ordonné de cette Eglise, a reçu le certificat de mérite pour ses bons et loyaux services qu’il rend à l’Eglise pendant son mandat, qui a pris cours depuis février 2007. Convaincu et édifié par la personnalité de cet homme exceptionnel, le staff du Secrétariat Général de la CBCA, témoin de ses exploits et de ses qualités, a résolu de lui décerné un certificat de mérite soulignant d’une manière particulière son excellence en matière de respect du temps. Le Président de l’Assemblée Générale, Rév. Dr Timothée Mushagalusa, lui a remis ce certificat le 27 Août 2015 lors des assises de la 36ème Assemblée Générale à Bukavu.